06 décembre 2016 ~ 6 Commentaires

Comment faire taire une grande gueule qui dérange ?

polemploi

Lorsque j’ai mis en place l’organisation citoyenne indépendante et « syndicale », DLCM, je m’attendais à une riposte mais je ne m’attendais pas à être privé de mes ressources.

Lorsque je me suis douté qu’un problème subsistait avec le virement de pole emploi j’ai supposé qu’il y avait un lien de cause à effet. Depuis que je suis salarié, je n’ai jamais eu le moindre retard de versement du fait de mon assiduité à suivre mes dossiers administratifs, JAMAIS ! Ils furent bien plus ponctuel que les versements de mes employeurs.

Pourtant le 28 Novembre 2016, lorsque j’ai fait ma déclaration mensuel d’activité et que j’ai validé ma situation, un petit message, tel que celui-ci, s’est affiché sur mon écran : « … Vous n’avez pas de justificatif à fournir… ». Cela voulait dire quoi si ce n’est qu’ils ne me réclamaient aucun document ?

Aujourd’hui je suis inquiet, car si j’ai eu une réponse évasive dans la journée du 5 Décembre, je n’ai eu aucune réponse le lendemain à mes interrogations. Mes créanciers n’auront pas ma tolérance. Internet, mon loyer et l’électricité me seront coupés sans aucun scrupules si mes échéances sont rejetées. Je pense que c’est le but initial de ceux qui veulent me faire taire. C’est la raison pour laquelle je fais cet article car il n’a jamais été dans mon tempérament de fermer ma gueule. Je suis transparent, j’apporte les preuves de mes propos indiscutables, je dévoile et je dénonce.

S’imaginent-ils qu’en m’interdisant de publier sur le net, ils me feront taire ?

J’avoue sincèrement que je n’ai pas le moindre doute sur le fait que le non virement automatique de l’assurance chômage à laquelle j’ai cotisé n’est pas un accident mais bel et bien une volonté ordonnée.

Sinon pourquoi n’ai-je pas eu de réponse à mon dernier message de cet organisme social vendu, en partie, à des banksters mal intentionnés ?

Veuillez trouver ci joint les correspondances entre « POLE-EMPLOI » et moi :

Demande à Pole emploiVirement pôle emploi du 2 11 2016

Réponse pole emploi à mes intérogations du 5 Décembre 2016

Et voici nos échanges de ce jour du 7 Décembre 2016 :

Réponse de Pole emploi le 7 Déc 2016

Ma réponse à Pole emploi le 7 Déc 2016

Autres échanges :

Réponse à Pole emploi le 8 déc 2016 Réponse de Pole emploi le 9 déc 2016 à 9h08 Réponse de Pole emploi le 9 déc 2016 à 11h01

Comme vous pouvez le constater à travers tous ces échanges écrits depuis Lundi entre Pole Emploi et moi, malgré ma bonne volonté, rien n’avance et le blocage du versement de mes allocations est insistant. Je me suis donc rendu, comme convenu, à Pole Emploi boulevard Einstein à Nantes ce Vendredi 9 décembre 2016 à 10h20.

J’explique au jeune homme du guichet les raisons de ma présence et mon intention ferme de ne pas quitter les lieux avant que cette situation désastreuse ne soit réglée.

Je patiente quelques minutes avant d’être reçu par une conseillère qui me fait par de la publication de l’article du 6 Décembre 2016 sur le Blog de « Debout les citoyens du monde » (DLCM) et que pour ces motif le dossier ne sera pas traité en urgence et que le service juridique et de sécurité de Pole Emploi avait été saisi ! Mais au fait, pour quel motif ? J’aurais éventuellement menacé sa Collègue, Madame Coline Pignon ???

Quoi qu’il en soit, je ne cède pas à ces menaces et je reprécise ma volonté de ne pas quitter les lieux, en leur donnant en main propre le bulletin de salaire que je leur avais envoyé par mail, la veille…

A cet instant, le ton monte et la conseillère appelle sa directrice Murielle, pour qu’elle alerte la Police ! Encore une fois, pour quelle raison ? Elle me répond que : « je n’aurais pas le droit » de rester dans cet endroit public. Tient donc ! Un citoyen ordinaire et non menaçant, n’aurait pas le droit de rester dans des locaux payés par les citoyens salariés ?

Bien entendu la Directrice « Murielle » débarque dans le bureau et s’en suit un dialogue de sourd avant de recevoir 4 minutes plus tard la visite de deux policiers en uniforme. Explication de trois minutes avant que l’un d’entre me dise textuellement, vous préférez vous faire embarquer… Je réponds : « … Pour quel raison ? J’aimerais bien voir ça… » A cet instant tout va très vite : Ils me demandent mes papiers qui se trouve dans mon véhicule et je leur signale, ils entourent la chaise sur laquelle je suis assis et me redresse. Bien évidement, je n’oppose aucune résistance… Alors que je m’apprêtais à saisir mon téléphone que je pensais être dans ma poche, pour filmé leur intervention musclé, le second policier me saisi le bras et me maîtrise sans rencontrer aucune résistance de ma part et auquel je précise ne pas avoir d’arme n’étant pas, moi même, policier… Une fouille complète est effectuée…

Ils m’obligent a sortir des lieux et à me rendre à mon véhicule stationné boulevard Einstein sur des emplacements publics et gratuits à une centaine de mètres des locaux de Pole Emploi pour leur présenter mes papiers d’identités. Je m’exécute et leur présente mon permis de conduire et ma carte d’identité.

J’ai en ma possession mon nouveau permis de conduire européen et l’ancien. En effet, en 2014, l’ancien permis de conduire avait été adressé, par erreur à la préfecture de Saint-Malo dans la Manche, et m’avait été restitué à mon domicile quelques mois plus tard, mais entre temps, j’avais fait la demande d’un nouveau permis remis par la préfecture de Nantes.

Décision du ta de 2013 Décision du ta de 2013 (1) Décision du ta de 2013 (2)

Une seconde voiture de Police intervient avec 3 nouveaux policiers. Durant ce temps, un des policiers fait une vérification de la validité de mon permis de conduire, bien que je ne sois pas en circulation, mais qu’importe. J’étais véritablement très énervé, je tremblais, mais je gardais mon calme et ma sérénité. Un des trois nouveaux intervenants procède à une fouille au corps plus approfondie prétextant que son collègue n’avait pas fait correctement cette dernière. A ce moment là le policier ayant pris soin de vérifier mon permis de conduire prétend que celui-ci a été invalidé, alors que je ne l’ai que depuis 2014. Je suis choqué, ébranlé, mais sûr de moi ! Mon permis est valide ! Aucune infraction au code de la route depuis 2014 ! Je le leur fais savoir. Ils ne le nient pas, mais décident, malgré tout de m’embarquer à l’hôtel de police de Nantes (Waldeck-Rousseau) ou de soi-disant, vérifications, sont faites et ils m’annoncent, une fois encore que mon permis a été invalidé en 2010. Ce que je savais déjà, je le leur avais précisé quelques instants plus tôt, en leur montrant ma carte de conducteur routier revalidé en 2014 par la préfecture de Nantes suite à une visite médicale obligatoire tous les cinq ans mais aussi, puisque j’avais saisi le tribunal administratif et que j’avais récupéré mon permis en 2014 selon les exigences du tribunal administratif de Nantes par la préfecture de Nantes. A ce moment là la responsable des agents de police leur demande d’établir un document établissant la saisi de mon permis de conduire en précisant une conduite avec un permis de conduire invalidé… Ben voyons ! Je lui précise immédiatement que je ne conduisais pas mais que j’ai été interpellé dans les locaux de Pôle Emploi. Devant leurs « incertitudes », l’agent de police judiciaire qui ne se nomme pas, décide de me convoquer le 13 Décembre 2016 à 15h pour le motif de (tenez-vous bien) : rétention administrative de votre permis de conduire mais me le laisse tout de même… Y comprenez-vous quelque chose ? Je leur demande de me ramener à mon véhicule, demande qui sera catégoriquement refusé et je serais prié, une fois encore de quitter les lieux et de me rendre par mes propres moyens récupérer mon véhicules.

Aussi rocambolesque que puisse paraître cette histoire, elle n’est pas inspirée mais relatée par des faits, concrets, réels et vécus. Forcément je suis ulcéré, vexé, ébranlé et sidéré devant autant d’abus d’autorité de part et d’autre. Comment voulez-vous que je fasse confiance ? Ma situation est désastreuse, mon compte bancaire à découvert, ma carte bancaire bloquée, mes prélèvements rejetés et humainement il semblerait que la société refuse que vous vous défendiez et surtout que vous relatiez les faits dans leurs strictes vérités. Il n’est pas né celui qui me fera fermer ma gueule un jour !

Convocation donner le 9 déc 2016 par l'hotel de police de nantesDépot de plainte de Pôle EmploiCourrier de Pole Emploi le 9 décembre 2015

Je me suis rendu au Tribunal de police, pour répondre à cette convocation du 13 Décembre 2016 où j’ai appris, verbalement, que la décision du tribunal de justice de Nantes, de 2014, va être ou est annulée et que mon permis de conduire va être invalidité pour solde de point nul. l’agent de police me laisse conserver mon permis européen mais refuse de me restituer mon ancien permis rose. Par ailleurs mon dépôt de plainte contre pôle emploi pour diffamation calomnieuse n’a pas été accepté sous prétexte de non fait d’atteinte morale avéré. A ce jour du 14 Décembre 2016, Pôle Emploi, n’a toujours pas effectué le virement de mes ARE (Allocations de retour à l’emploi). J’ai donc décidé de déposé ma plainte directement auprès du procureur de la république, à Nantes. Voici la copie : Plainte au procureur de la république le 14 12 2016

Nous sommes le 15 décembre, je suis inquiet car je ne comprends pas, même si je suis dissident et que je dénonce toutes les injustices, la raison pour laquelle Pôle Emploi ne respecte pas ses obligations de payer un de ses allocataires cotisants, comme tous les autres contribuables salariés. C’est une injustice supplémentaire et une ingérence. Nous sommes à moins de 10 jours de Noël et je n’ai pas eu le versement de mes revenus. En me référant à la déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1948, je m’aperçois que les articles 1, 4, 5, 6, 9, 10, 11, 12, 19, 23, 25 et 30 de cette déclaration sont tous bafoués, en cette date du 9 décembre 2016, sur ma seule personne, tant par la police que par Pôle Emploi à cause de cet article sur mon blog le 6 décembre 2016.

Je suis, certes, désemparé, mais quoi qu’il arrive, surement pas près de me taire devant une aussi énorme injustice me concernant !

Déclaration universelle des droits de l'homme 1 Déclaration universelle des droits de l'homme 2

Le 16 Décembre 2016, j’ai consulté mon compte pole emploi et j’ai constaté qu’un virement était programmé pour le 19 Décembre qui sera versé sur mon compte le 20 Décembre. C’est peut-être le pot de terre contre le pot de fer, mais l’article lui ne disparaîtra pas ! Ce qui s’est passé est inadmissible…

Paiement pôle Emploi le 14 12 2016

J’avais une épée de Damoclès au dessus de la tête et j’étais angoissé sur la réception éventuel d’un courrier de la préfecture suite à mon altercation du 9 Décembre 2016 à Pôle Emploi. En recevant ce courrier aujourd’hui, le 20 Décembre 2016, j’étais anéanti et je n’ai lu que les premiers mots, mais quelques heures plus tard j’ai regardé ce courrier plus en détail et j’aurais besoin de l’avis d’un expert ou d’un avocat…
En effet, le courrier est découpé manuellement aux ciseaux sur sa moitié, il n’y a aucune référence, il n’est pas signé et il ne m’est pas réclamé de restituer mon permis européen que les policiers m’ont restitué.
Il me faut le regard et l’analyse d’un fin limier. J’ai besoin de votre aide et je dois savoir si ce courrier est officiel. Même si je dois perdre mon emploi et restituer mon permis de conduire, mais ce courrier ne me dit rien qui semble véritablement officiel. J’ai du refusé une offre d’emploi de quinze jours chez BEST intérim pour la STG à cause de ce courrier…
Vous imaginez bien que cette situation est dramatique pour moi, d’autant que je n’ai jamais reçu de jugement concernant l’invalidation de mon permis de conduire. Ai-je le droit de conduire un véhicule ?

Envelope prèf reçu ce jour le 20 12 2016 Courrier reçu ce jour le 22 12 2016 de la préfecture de Nantes

Je me suis rendu ce jour à la préfecture de Nantes et je me suis présenté au service des permis de conduire sous le n° d’attente 607. La femme qui m’a reçu m’a confirmé que cet envoi émanait bien de ses services puisqu’elle reconnaissait sa propre écriture manuscrite. Elle m’a avoué qu’elle espérait ainsi récupérer mon permis de conduire… Comment aurais-je pu le lui remettre puisqu’elle ne me le réclamait pas officiellement ? Cette histoire ne sens pas vraiment bon ! Mais que puis-je faire si ce n’est prendre conseil auprès d’un avocat ? Comment 12 points sur mon permis en Décembre 2013 peuvent-ils avoir disparu sans infraction en Décembre 2016 ?
Je suis à bout de nerf, mais jamais, non jamais je ne fermerais ma gueule !
pour autant je continue de réfléchir, d’analyser et de me poser les bonnes questions…
Pourquoi ne m’envoient-ils pas un recommandée sur l’invalidation de mon permis ? Pourquoi ne me réclament-ils pas le permis de conduire officiellement ? Pourquoi me l’ont-ils laissé le 13 Décembre 2016 lors de cette vérification ? N’y-a-t-il pas un vice de procédure ou un vide juridique ? 

Relevé d'info intég du 9 déc 2013 Relevé d'info intég du 21 Décembre 2016

Nous sommes le 22 Décembre 2016 et j’ai pu obtenir l’ordonnance du 7 mai 2015, invalidant le jugement du 18 Novembre 2013. Je suis anéanti… je ne comprends pas grand chose aux termes de cette ordonnance, pas grand chose à « …La requête de Mr Le Floch est rejetée… » d’autant qu’il y en a plusieurs et qu’elles ne sont pas mienne… Pour autant dois-je baisser les bras ? J’ai réfléchi longuement et si je dois devenir une charge pour les contribuables, ce que je me refuse, je vais consacrer mon temps, comme je l’ai toujours fait, aux services des autres. Je vais m’acharner et me battre pour que DLCM (Debout Les Citoyens du Monde) devienne l’organisation citoyenne indépendante et « syndicale » la plus revendicative, la plus crainte et la plus virulente de toutes les organisations ayant existé sur notre territoire. Non je ne serais jamais un rebut de notre société…

Ordonnance du 7 05 2015 (1) Ordonnance du 7 Mai 2015 (2) Ordonnance du 7 Mai 2015 (3)

Bruno Le Floch de Nantes

6 Réponses à “Comment faire taire une grande gueule qui dérange ?”

  1. avant de publier n’importe quoi sur votre blog, ayant la décence d’étudier le droit numérique, le droit pénal !!

    Vous avez beaucoup de chance de ne pas être poursuivi par Pôle Emploi et ses agents, car avec tout ce que vous publiez (mails privés, coordonnées des agents publics, nom et prénom des agents), vous ne prenez pas la peine d’effacer leurs noms de famille, je peux vous garantir que vous allez cumuler tellement d’amendes et de procès que 10 ans de salaire ne suffiront jamais à payer vos infractions au code civil et pénal !!

    Vus avez le droit d’être en colère, vous avez le droit de publier votre colère, en revanche, vous n’avez pas le droit de publier les noms des agents ni les mails qu’ils vous envoient, c’est illégal.

    Allez hurler votre rage et colère en haut d’une montagne, réglez vos problèmes personnels autrement et cessez de projeter sur tout le monde ce qui relève de VOTRE PROPRE RESPONSABILITE

    Vous êtes le capitaine de votre bateau et de votre navire.

    • Je n’ai pas le droit de publier mes mails ? Vous qui semblez connaître la loi sur le bout des doigts, quel article de loi me l’interdit ? et que faites vous donc des articles : 1, 4, 5, 6, 9, 10, 11, 12, 19, 23, 25 et 30 des droits universelle de l’homme publiés le 10 Décembre 1948 ? Vous assaillez-vous dessus ? Cordialement votre.

  2. christiane toublanc 15 décembre 2016 à 15 h 39 min

    l’injustice est flagrante,que trouvet-on comme reproche a te mettre sur le dos si ce n’est que les vérités qui dérangent ses personnes,tu n’as fais aucuns actes répréhensifs contre pôle emplois,si ce n’est que reclamer ton dûs….MAis c’est que dans l’etat ou st le pay en ce moment,que une parolde de travers est mal interprété…..courage ne baisse pas les bras on te soutiens…….

  3. Bon courage Bruno. Licencié récemment pour avoir voulu être Délégué du Personnel et avoir peut-etre ouvert trop ma gueule en dénonçant les primes non payées pour l’ensemble des salariés. J’ai cependant eu la chance d’avoir un traitement rapide de mon dossier à Pôle Emploi « Haluchere », malgré les tentatives de fausses déclarations de mon ex employeur. Toutefois il est clair que nous vivons dans la répression aussi bien des patrons, que de l’état et de ses valets. Felicitations pour ton courage Bruno, il faut parfois mettre de l’eau dans son vin, mais l’injustice n’aide pas à se calmer et le « jour de colère », peut hélas se transformer en vie de colère. J’en profite au passage pour dénoncer le service « Activ’Emploi » ces sociétés privées inutiles qui sont rémunérés à ne quasi rien faire (Pôle Emploi travaille mieux qu’eux pour donner une comparaison) dont l’adhésion n’est pas obligatoire mais dont son refus peut entraîner la radiation de Pôle Emploi. Bref un peu comme notre démocratie, on a le droit à la liberté d’expression mais si on critique le système, on est condamné….ou licencié. Enfin pour ma part, j’ai rapidement rebondi en comptant sur moi-même, avec un nouveau boulot génial, en gardant la tête haute, alors que beaucoup de mes anciens collègues se sont rabaissés par peur d’être licencié à leur tour. Ces mêmes moutons sont ceux qui baissent les yeux dans la rue, quand une personne se fait agresser, ces mêmes traîtres pour certains auraient surement dénoncés leurs voisins en 39-45 pour sauver leur peau. La lâcheté ne date pas d’aujourd’hui, et je suis moi même sans doute un peu lâche aussi de grogner en bon français devant mon écran au lieu de partir faire la révolution. Enfin, j’espère que tu vas pouvoir trouver au plus vite un emploi sympa, un patron honnete, et chasser toutes ces histoires par la même occasion. Ça ne changera pas le monde, et ne t’inquiète pas, il te restera toujours des tonnes d’articles à écrire pour dénoncer les injustices quotidiennes et aberrations nationales…Les futures élections ne vont pas arranger la vie des Français et des salariés , à moins d’un miracle…

  4. Bonjour, à mon sens il s’agit de gens qui se croient supérieur, meilleur que nous, à qui tout est permis et qui ne supportent pas d’être remis en cause, montrer du doigt..Une mégalo qui les rendra fou un jour au l’autre ! Pour Nous, Pôle emploi Clermont-l’héraut a, dans un appel téléphonique, fait une délation, pour laquelle nous avions toutes les preuves qui démontraient que c’était une délation, et pourtant le dossier a couru ! Une dame que j’ai vu pour la 1ère fois le vendredi aurait appelé le mercredi pour dire que je maltraitais mes enfants.. Tout cela car j’ai donné un mail envoyé à mon avocat afin de ne pas être radié qui retraçait le dépôt de plainte à la gendarmerie suite aux révélations de mon fils de 5,5 ans de jeux sexuels avec son père. Ce père étant protégé par le juge du divorce, dont je connaitrais les raisons en 2015 « contrairement à elle, Mr Alain Favresse est cadre..il est issu de la bourgeoisie..Mme a été mise à la DDASS.. », mon avocat m’a dit que le mail n’était pas resté là..Ces gens ont fait état de leur pouvoir mais de leur petitesse et étroitesse de coeur et d’esprit aussi et surtout !. Je me réjouis car s’ils s’attaquent à nous c’est que nous les obligeons à regarder « en bas » et il vaut mieux être persécuté par ces gens de peu de bien que les voir nous louer, NON ? Merci à eux de nous montrer combien notre vie est belle, vertueuse.. et continuons à la rendre belle et forte.


Répondre à Ma@rielle

Blog du niveau intermédiaire |
le blog de la liste "U... |
Ensemble pour Marquefave |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lejournaljournalistique
| Lesmembrollaisparlentauxmem...
| Alternative Eaunes Autrement