14 avril 2016 ~ 0 Commentaire

Nuits Debout du 13 Avril 2016 à Nantes : Émouvante et existante !

20160412_192125

Bien que je sois arrivé très en retard vers 20h, je ne regrette pas mon passage furtif. Bien au contraire. L’organisation volontaire et bénévole des citoyens Nantais se fait de plus en plus présente, même si les besoins logistiques et de bonnes volontés sont encore nécessaires. Nombreux appels ont été lancés à ce titre. Rappelons-le, aucune organisation quelconque n’est à la tête de cet engouement Nantais de Nuits Debout, qui n’est constitué que de simples volontaires éveillés et particulièrement bien organisés. Effectivement, exactement le contraire de ce que tous les biens pensants de la séance merdiatique voudraient vous faire croire.

Dans les débats de cette soirée, les migrants, les squatteurs et les SDF furent à l’honneur, et les porte-paroles de leur défense ont été très nombreux ! Les migrants eux-mêmes se sont présentés et ont eu ce courage extraordinaire de s’exprimer dans notre langue commune.

David

Lorsque David, un migrant adulte s’est exprimé, j’en avais les larmes aux yeux et je n’ai pu m’empêcher d’intervenir, à mon tour, quand il a prononcé cette phrase : « C’est comme ça, on n’y peut rien ! ». Je reconnais qu’en prenant le micro, j’étais très remonté et tremblotant de colère contre nous-même…

« …J’ai indiqué et rappelé, comme il se doit, que notre pays, par l’intermédiaire de nos gouvernances successive faisaient la guerre à ces pays de « migrants » et envoyaient, des bombes et nos militaires tuer ces pauvres gens. Si notre pays a les moyens financiers de dilapider des centaines de milliards pour ces guerres, ne peut-il pas dépenser quelques petits millions pour accueillir ces réfugiés politiques ? J’ai ajouté également que si nous étions tous réunis ici ce soir, c’est justement pour ne pas entendre les propos de David ce soir et de prouver que NOUS pouvons changer les choses, mais aussi que nous étions un pays d’accueil et que les mots liberté et égalité portaient tous leurs sens ici… »

Pourquoi appelez-vous ces pauvres gens des migrants ? Personnellement je les surnomme des réfugiés politiques qui fuient les guerres que nos politiques fabriquent sur les ordres et pour le profit de nos capitalistes criminels qui n’en veulent qu’à leurs richesses. Ne faut-il pas le crier haut et fort ? Ne devons-nous pas admettre que nous sommes responsables de notre laxisme et de notre aveuglement politico-financier ?

Tous les débats ont été virulents et en faveur des réfugiés de NOS guerres et j’en suis honoré !

Ensuite j’ai proposé une commission d’atelier constituant qui a été appréciée. Une jeune comédienne est venue à ma rencontre pour me faire part de son intérêt.

Finalement, il a été décidé que cette commission aurait lieu Vendredi 15 Avril 2016 au soir.

Ensuite une équipe de jongleur à égayée notre fin de soirée. Il est à noter qu’un service de restauration à prix libre avait été mis en place pour le plus grand plaisir des citoyens de l’esplanade. Moi aussi je commence à prendre de plus en plus de plaisir à participer à ces « NUITS DEBOUT » et à toutes ces commissions proposées bénévolement !

20160413_220810 20160413_220845 20160413_220813 20160413_220810 20160413_220227

Bruno Le Floch de Nantes

Laisser un commentaire

Blog du niveau intermédiaire |
le blog de la liste "U... |
Ensemble pour Marquefave |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lejournaljournalistique
| Lesmembrollaisparlentauxmem...
| Alternative Eaunes Autrement