06 avril 2016 ~ 0 Commentaire

Police VS sans abri. Ou s’arrête la bêtise ?

Je me suis rendu en ville cette après midi pluvieuse, pour voir si Nuits debout était toujours en place. Puisqu’il n’y avait personne, je m’apprêtais à rentrer chez moi lorsque j’ai aperçu trois policiers autour d’un SDF au demeurant un peu alcoolisé. J’ai laissé passer plusieurs tramway afin de suivre de plus prêt leurs agissements. Je les voyais discuter avec l’individu « interpellé », le fouiller, l’inviter à les suivre mais je comprenais que cet homme désœuvré ne souhaitait pas s’exécuter. J’ai décidé de prendre quelques photos lorsque j’ai constaté que les policiers ne souhaitaient pas le laisser circuler dans la direction opposée qu’ils lui indiquaient. Bien entendu je suis allé au devant de ces messieurs-dames en uniforme et je les ai interrogé sur les raisons de leur arrestation. Leur réponse immédiate fut de me demander qui j’étais et moi de leur répondre:  un simple citoyen… Je leur ai également rappeler l’article 432.4 du code pénal.  Bien qu’il l’ai pas spécialement bien accepté, il m’avouèrent que l’individu alcoolisé était un danger pour lui même et pour les autres.

20160406_163232

Je reste cependant surpris de voir que ce pauvre homme ait été interpellé après avoir été éjecté du tramway car ses propos et son comportement pouvait gêner la tranquillité des usagers. Ce que je comprends moins par contre c’est que lorsque des gens bourrés se promènent dans le centre ville de Nantes mais qu’ils sont, acceptable au regard de l’autre, ils ne sont jamais interpellés. Je ne peux pas m’empêcher de signaler ce comportement violent à l’égard des plus faible d’entre nous. Il semblerait que la visibilité de la misère dérangent la tranquillité d’esprit de nos dirigeants et de certains « riverains » ! Cela devient insupportable…

20160406_163234 20160406_163322 20160406_163338 20160406_16333920160406_163447 20160406_163457

 

Un agent de la Tan est venu vers moi, lorsqu’il m’a vu photographier la scène et a tenté de justifier l’attitude des policiers mais n’a pas pu étayer ses propos que je ne divulguerais évidement pas. Je pense que ce pauvre fut emmené de force au CHU, car j’ai vu la voiture repasser devant moi sans l’individu concerné, alors que je les avais vu partir dans une direction opposé au commissariat de police.

BLF de Nantes

Laisser un commentaire

Blog du niveau intermédiaire |
le blog de la liste "U... |
Ensemble pour Marquefave |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lejournaljournalistique
| Lesmembrollaisparlentauxmem...
| Alternative Eaunes Autrement