08 juillet 2014 ~ 17 Commentaires

Ré-évolution ou génocide planétaire ?

Ré-évolution ou génocide planétaire ? dans Politique pixel

Ré-évolution ou génocide planétaire ?

Politiques, Mensonges et Corruptions :

 A vous de décider !

Écrit par Bruno Le Floch

 

Bruno couleur 2010. 0010

 

 

… « J’ai mis tellement de temps à écrire mon premier ouvrage que je m’étais promis de ne jamais recommencer. N’y a-t-il pas que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ? Vu dans quelle situation se retrouve notre pays, la France, je n’avais pas d’autre choix que d’écrire et de partager, avec les autres, tous mes ressentis. Me voici donc entré dans la « dissidence » !

Je ne supportais plus de voir nos valeurs bafouées les unes après les autres. Il était inconcevable de constater que nos dirigeants politiques ne fassent pas ce pour quoi ils sont payés par le peuple et ce pour quoi ils ont été élus. Non ! C’étaient des banksters qui dirigeaient non seulement nos politiques, mais également la France et l’Europe. J’ai fait beaucoup de recherche, passé trop de temps sur les réseaux internet, partagé mes découvertes avec d’autres, écouté les arguments des uns et des autres, rencontré des inconnus sympathiques pour les uns et manipulateurs pour les autres. Cependant, je savais que je n’avais pas d’autre choix que de me lancer dans ce combat.

En fait c’est le 24 décembre 2013 que mon fils m’a ouvert les yeux . Mais c’est surtout le 9 Janvier 2014, le jour de mon anniversaire ou j’allais pour la première fois voir un spectacle de Dieudonné M’bala M’bala, lorsque notre ministre de la défense et premier ministre, de l’époque, Manuel Valls, a décidé de s’en prendre à un humoriste de renom et de l’interdire de faire ses spectacles que j’ai pris le taureau par les cornes. J’étais révolté de constater cette dictature et cette volonté de bafouer nos libertés de penser, de créer, d’écrire et de parler. Bannir la liberté d’expression de certains me mettait hors de moi !… »

 Comment et qui dirige l’Union Européenne ?

Depuis plusieurs années nous notons, avec effroi, que nos politiques, avant chaque élection, nous partagent leurs programmes, (propagandes électorales) et nous font des promesses qu’ils ne tiennent jamais. Force est de constater que tous les partis politiques, quels qu’ils soient, sont identiques dans leur façon de procéder. Leur, soi-disant, différence n’est que de la poudre aux yeux. Nous nous apercevons également que les médias écrits, télévisuels ou radiophoniques retranscrivent à la lettre les directives de ces pseudos gouvernants. Et pour cause,  ce sont les mêmes banksters qui nomment et qui financent les pouvoirs médiatiques. Ce n’est pas d’aujourd’hui. Cela s’est mis en place juste après la deuxième guerre mondiale. Il y a plusieurs clans, pour qui, seul leur profit compte et où le social n’a pas sa place. Les milliardaires sont sous la coupe d’un lobby très puissant du nom de Bilderberg. Y sont réunis les P.D.G des plus importantes multinationales du monde et entourés de multi-milliardaires. Ces gens là ont le pouvoir de contrôle total sur la banque centrale Européenne. Ces informations sont données sur WIKIPEDIA dont voici un extrait :

… « Dernières réunions depuis 2000

Carte des pays ayant eu, en 2009, le plus de politiciens présents aux réunions Bilderberg depuis leur lancement en 1954.

Réunion du groupe du 3 au 6 juin 2006 au Brookstreet Hotel à Kanata, Canada.

Conférence du groupe à l’Hotel Dolce de Sitges en 2010 en Espagne.

Article détaillé : Liste des rencontres du Groupe Bilderberg.

Autres réunions informelles

Certaines réunions, auxquelles ils figurent comme invités, sont l’occasion pour quelques membres du groupe de se rencontrer.

Notes et références

  1. Bilderberg Conferences: Secret lobbying for Anti-Democratic United States of Europe by transatlantic Power Elite [archive] Site non officiel, visant à dénoncer le sommet
  2. a et bAlden Hatch, H.R.H.Prince Bernhard of the Netherlands: An authorized biography, chapitre “The Hôtel de Bilderberg”, éd. Harrap, Londres, 1962, ISBN B0000CLLN4.
  3. a, b, c, d, e et fOdile Benyahia-Kouider et Vincent Jauvert, « Ces puissants messieurs du Bilderberg [archive] », in Le Nouvel Observateur n°2535, semaine du 6 juin 2013, pages 8-11.
  4. a et bValerie Aubourg, Organizing Atlanticism: the Bilderberg Group and the Atlantic Institute 1952–63, 2003.
  5. a, b, c et dHistoire secrète du patronat de 1945 à nos jours Benoît Collombat et David Servenay (dir.) avec Frédéric Charpier, Martine Orange et Erwan Seznec, éditions La Découverte, 2009 (ISBN 9782707157645) ; p. 84-85
  6. David Rockefeller, Memoirs, Random House, 2002, p. 412, ISBN 0-679-40588-7.
  7. « Quid – Franc-maçonnerie – Franc-maçonnerie – Pamphlétaires Adversaires De La Maçonnerie – Quid.Fr » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  8. a, b et cLibération (journal), Bilderberg, 26 avril 1977, par Roger Mennevée
  9. Tribune de Genève, Les « maîtres du monde » à Saint-Moritz, par Roland Rossier, 11-12-13 juin 2011, p.1
  10. Chloé Maurel, Géopolitique des impérialismes, Paris, Studyrama, 2009, p. 185.
  11. Jon Ronson, 10 mars 2001, « Who pulls the strings? (part 3) », The Guardian
  12. Bill Hayton, 29 septembre 2005, « Inside the secretive Bilderberg Group », BBC News.
  13. Ferdinando Imposimato, La repubblica delle stragi impunite, Newton Compton Editori, 2012, ISBN 88-541-4955-1
  14. [http://www.youtube.com/watch?v=9fVDewJx0W4 [archive] YouTube, “Le juge anti-mafia Imposimato accuse le groupe Bilderberg de terrorisme”
  15. RTL-TVI, émission Le Journal, présenté par Florence Reuter, à propos de la rencontre du Groupe Bilderberg à Genval en 2000] sur www.dailymotion.com [archive]
  16. geschaefte.aspx Curia Vista – Objets parlementaires [archive], Question ordinaire, Conférence Bilderberg à Versailles, par Ulrich Schlüer, le 19 juin 2003
  17. Dans l’Ombre du pouvoir, une enquête de Bruno Fay [archive], le 29 mars 2005.
  18. RTL-TVI, émission Le Journal, présenté par Florence Reuter, à propos de la rencontre du Groupe Bilderberg à Genval en 2000 sur www.dailymotion.com [archive]
  19. Article de Pepe Escobar de l’Asia Times Online du 22 mai 2003. www.atimes.com [archive]
  20. Financial Times, 1er mai 2005. [archive]
  21. Témoignage concernant l’infiltration de Daniel Estulien [archive]
  22. Mehmet Ali Birand, « What was discussed at Bilderberg? », Turkish Daily News, 5 juin 2007.
  23. Bilderberg Announces 2008 Conference, BusinessWire, accès le 6.7.2008 [archive]
  24. Balkenende to Meet Bush in Washington, NIS News Bulletin, 25-5-2008 [archive]
  25. La liste des participants [archive]
  26. http://www.20min.ch/finance/news/story/30440710 [archive]
  27. https://sites.google.com/site/130bilderberg/2011 [archive]
  28. http://syti.net/Organisations/Bilderberg.html [archive]
  29. The 60th Bilderberg Meeting will be held in Chantilly, Virginia, USA from 31 May – 3 June 2012. [archive]
  30. Liste des participants à cette conférence dévoilée par le site OpeNews.eu [archive]
  31. www.voltairenet.org [archive]
  32. De Tijd, www.mediargus.be [archive]
  33. Voir cet Extrait de l’émission italienne Servizio Pubblico [archive] en anglais et en italien; voir aussi Il premier al club dei potenti «Polemiche fuori luogo» [archive], Corriere della Sera, 15/11/2012  »…

Viennent ensuite les Francs-Maçons qui sont à la tête de tous les postes les plus importants au sein du gouvernement, de l’armée et de la république. Comprenant, bien entendu,  les généraux de nos armées, mais aussi du conseil d’état, dont Arno Klarsfeld comme Macron sont membres sans avoir été élu par le peuple Français. Il est cependant incroyable dans un pays qui se dit et se veut démocratique que des nantis puissent agir sans mandat au sein des constitutions de notre pays. Cela n’est ni démocratique, ni loyale.

Voici un extrait pris sur internet : … »

Ne vous méprenez pas, il s’agit bien là, d’une organisation secrète qui a pour but d’infiltrer tous les gouvernements, tous les médias en Europe, en Afrique mais également depuis longtemps au Etats Unies d’Amériques. Vous constaterez, à travers nos recherche, qu’il s’agit de mettre main basse sur l’argent, les banques, les filiales agro-alimentaire, tous les carburants, le pouvoir de la construction de quelle nature qu’il soit et bien entendu des peuples qui seront affamés. C’est l’oligarchie à l’état pur ! Nous mettre à terre !

BLF de Nantes

Qu’est ce que la « Franc maçonnerie » ?

Structure de la Franc-Maçonnerie

 

La franc-maçonnerie n’est pas entièrement démoniaque, certains membres le sont mais pas les membres des trois premiers degrés. Il existe une élite, au dessus de la pyramide maçonnique (les illuminati), qui contrôle la franc-maçonnerie. Les francs-maçons ont l’avantage d’être partout dans le monde, ce qui n’est pas le cas de toutes les sociétés secrètes… Et elle a aussi, le plus grands nombre de membres actifs dans le monde.

 

La franc-maçonnerie est structurée en grades appelés degrés. Les 3 premiers degrés sont souvent appelés « degrés bleus », en rapport à  la couleur des loges dans lesquelles les franc maçons se rassemblent. Ces 3 degrés sont administrés par les obédiences (organisations maçonniques regroupant plusieurs loges) en tant que:

- Apprenti Maçon, 1° – Compagnon Maçon, 2° – Maître Maçon, 3°

Ces trois degrés existent internationalement, c’est ce qui fait la franc-maçonnerie une opération internationale. Mais il existe d’autres degrés/grades:

Ensuite un franc-maçon a le choix entre plusieurs Rites différents, « hauts grades » (voir les images ci-dessous). Un Rite, en FM, est un ensemble de symboles et de rituels associés à  différents degrés, organisés en progression graduelle (de la base jusqu’au sommet, pour vous donner une idée). Ces Rites se composent en 3 différentes catégories, le Rite Ecossais Ancien et Accepté (R.E.A.A) (la plus grande opération secrète active dans le monde), le Sanctuaire (Shrine, Shriners, en anglais), et le Rite d’York, ce sont les 3 principaux Rites de la franc-maçonnerie.

 

 

 

Les 33 degrés de la Franc-maçonnerie

 

 

 

D’après le « Livre jaune n° 5 » édité en 1997, le pape Joseph Ratzinger, ami de Nicolas Sarkozy, notre pape actuel, devait déjà être promu à son poste actuel ! L’élection ne serait donc pas réelle mais programmée depuis de nombreuses années.

Cet ouvrage expliquait déjà clairement les intentions, de certains nantis, à avoir main basse sur, les banques, les politiques, les syndicats, la justice, les médias et le peuple, pour des intérêts uniques : L’argent et le pouvoir !

Les Etats Unis d’Amériques, pays des « soi-disant » libertés, en seraient alliées, comme le prouve les billets de banques américains, sous le logo du nouvel ordre mondial ? Mais également l’OTAN, la loge P2 italienne, François Mittérand, Georges W. Bush, Robert Namara de la banque mondiale, la famille Rokfeller de la banque EXXON, les Rothschilds de la Royal Dutch et du groupe pétrolier Shell, Bill Clinton, Jacques Chirac, Patrick buisson et Nicolas Sarkozy, tous deux inspiré par Alain Bauer, Jean Le Garrec (président du Cercle Ramadier) mais aussi de nouvelles recrues, Michel Sapin, Marylise Lebranchu, Benoît Hamon et bien d’autres personnalités tous aussi importantes dans le monde des gouvernances manipulées et programmées.

 Manuel Valls, qui a assisté à une réunion « franc-maçonnique », sans le nier, semble déstabilisé quand aux questions d’un journaliste qui l’interpèle ! Il reste égal à lui-même et très embarrassé ! Ses réponses ne sont pas convaincantes… cela se passe de commentaire !

Malheureusement, Jean-Luc Mélenchon n’est pas en reste avec la « franc-maçonnerie », bien au contraire. Ce qui laisserait à penser que l’ordre mondial est bel et bien en marche ! La droite, la gauche, l’extrême gauche  et maintenant l’extrême droite avec Marine Lepen !

Jusqu’ou les préparatifs de cette secte, ce groupuscule sioniste, vont-ils nous mener et où leurs actes et leurs marches s’arrêteront-ils ? Vers l’empire dictatorial ?

Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale, sait que l’assistance, composée essentiellement de francs-maçons, lui est acquise. Dont ces hommes en sont membres :

Groussier du Grand Orient de France (GO) quelques autres grands maîtres de la GO : Patrick Kessel et Jean-Michel Quillardet, Alain Seksig, José Gulino (Grand Maître actuel du GO), Claude Bartolone (l’ex président de l’Assemblée nationale), le fabiusien Philippe Guglielmi (élu de Romainville, patron de la fédération PS de Seine-Saint-Denis)

Mais en Afrique plus qu’ailleurs, le vœu d’accéder à ce sanctuaire laïque de l’élite blanche, en voulant instaurer des groupuscules secrets sous influences, ont fait le reste. C’est un fait : sur le continent africain, une douzaine de chefs d’Etat de l’espace francophone ont « reçu la lumière ». Seul le Gabonais Omar Bongo Ondimba, admet son appartenance, Denis Sassou-Nguesso, Le Tchadien Idriss Déby et le Centrafricain François Bozizé, le Sénégalais Abdoulaye Wade, le Burkinabé Blaise Compaoré, le Malien Amadou Toumani Touré, le Nigérien Mamadou Tandja et le Béninois Boni Yayi, Jean Ping, gabonais lui aussi. Ces Africains sont tous de la Grande Loge nationale française (GLNF).

C’est sous le gouvernement de François Hollande que tout s’est mis en place et que la franc-maçonnerie a décidé de gouverner le pays. Voici la liste des francs-maçons et voyez les postes qu’ils occupent au sein du gouvernement. C’est également le mouvement prédit pour 2017, qui s’impose sans l’aval du peuple : le nouvel ordre mondial ! Rien que le nom fait peur !

MANUEL VALLS Le ministre de l’Intérieur a été initié au Grand Orient de France dans les années 1980.

JEAN-YVES LE DRIAN

Membre du GO de longue date, le maire de Lorient et fidèle ami de François Hollande a pris les rênes du ministère de la Défense.

Mais aussi

Cédric Léwandowski,

JÉRÔME CAHUZAC

La carrière d’élu à Villeneuve-sur-Lot passe nécessairement par les loges. Le ministre du Budget a participé à de nombreuses tenues.

 

ALAIN VIDALIES

Dans les Landes, son initiation à la franc-maçonnerie locale est un secret de Polichinelle

VICTORIN LUREL

 Le président du conseil régional de Guadeloupe devenu ministre des Outre-mer a été initié en 1988 au Grand Orient de France et fréquente la loge Acacia des Tropiques.

 

ANNE-MARIE ESCOFFIER

La ministre déléguée chargée de la Décentralisation a été nommée à la demande de Marylise

Lebranchu.

Anne-Marie Escoffier entretient les meilleures relations avec la Grande Loge féminine de France (GLFF.

FREDERIC CUVILLIER

L’ancien maire de Boulogne et député du Pas-de-Calais a de solides amitiés chez les maçons nordistes. Interrogé au sujet de son initiation au Grand Orient de France, le ministre des Transports et de l’Economie maritime a indiqué qu’il ne pouvait répondre.

CHRISTOPHE CHANTEPY

Centralien et énarque, le directeur du cabinet de Jean-Marc Ayrault a fréquenté les loges du GODF.

JEAN-PIERRE BEL

A peine élu président du Sénat, il recevait le grand maître d’alors, Guy Arcizet, pour parler laïcité.

FRANÇOIS REBSAMEN

Membre actif du Grand Orient de France jusqu’à son élection à la mairie de Dijon en 2001, le président du groupe socialiste au Sénat voulait le ministère de l’Intérieur mais Manuel Valls est passé par là.

JEAN-VINCENT PLACÉ

« C’est une question d’ordre privé. Mais je connais la franc-maçonnerie. » Ainsi s’exprime le président du groupe Europe Ecologie-les Verts au Sénat.

JEAN-MICHEL BAYLET

Comment présider le Parti radical de Gauche (PRG) sans avoir été formé par les loges ? Par tradition familiale et politique, le Toulousain Jean-Michel Baylet est dans la franc-maçonnerie en 1991, au sein de la loge Demain du Grand Orient de France.

JEAN-LUC MÉLENCHON

Après s’être longtemps refusé à tout commentaire, le candidat du Front de Gauche à la présidentielle l’a confirmé début 2012. Il est bien entré en franc-maçonnerie dès 1983

Mais également :

Michèle André (Puy-de-Dôme, PS), Robert Navarro (Hérault, PS), Bernard Saugey (Isère, UMP), Claude Bartolone, Christian Bataille, Henri Emmanuelli, Pascale Crozon, Pascal Terrasse, Brigitte Bourguignon, Odile Saugues, Jean-Marie Le Guen,Jean-Jacques Queyranne, (président de la région Rhône- Alpes) Gérard Collomb, (maire de Lyon), Jean Germain, (maire de Tours), Daniel Percheron, (président de la région Nord-Pas-de-Calais) … »

Certains fuient et expliquent ce qu’est cette secte qui ensorcelle les âmes, y passent quelques grades et en sortent, mais ils sont peu, tant la sélection est réglementée. Pour autant, leurs explications « font froid dans le dos » !

Ces gens là sont au dessus des lois qu’ils créent eux-mêmes. Ils s’octroient aussi une impunité totale de sorte que nous ne puissions pas les emprisonnés même pour les délits les plus graves. Nous avons tous constaté que lorsqu’un juge était trop honnête et posait trop de question, soit il était « muté », soit il était assassiné ou « suicidé » de deux balles dans la tête… (Rappelez-vous Pierre Bérégovoy le 1er Mai 1993, les affaires corses comme l’histoire des paillotes qu’un préfet devait interdire sur le littoral, comme le prévoit la loi, et j’en passe).

Comment peut-il être, encore, acceptable de devoir verser des salaires mirobolants à ces députés qui n’entendent pas le peuple qui les rémunèrent et qui parfois dorment pendant les audiences du parlement. Le Pays est en crise, mais ils ne sont pas concernés…

On nous fait croire que dans l’un des plus riches pays du monde, il n’y a plus d’argent dans les caisses !

Que les caisses de retraites sont vides, que les caisses du pôle emploi sont vides, que les caisses de la sécurité sociale sont vides ! De qui se moque-t-on ? Puisque qu’en vendant les biens du peuple tels que France télécom, EDF-GDF, la SNCF, Total, Citroën, Peugeot, Renault, les Chantiers de l’Atlantique, la générale des eaux, nos autoroutes etc. On se prive de recette annuelle très importante.

Leur but n’est-il pas de « couler le bateau » ? Cela y ressemble beaucoup pourtant.

Il faut insister lourdement sur le fait que c’est bien le peuple qui est le décideur et le payeur dans ce pays. Nous sommes débités de 23% de notre salaire brut pour les cotisations sociale, mais nous reversons plus de 63,5% de notre salaire net en taxe diverse comme la TVA, les impôts sur le revenu, les taxes foncières ou d’habitation, les taxes sur l’alcool et les cigarettes, les amandes routières etc.

La richesse de notre pays n’est pas à remettre en cause, mais ceux qui la dilapident doivent être punis et éloignés définitivement du monde politique qui leur donne ces pouvoirs non exclusifs. En effet, la seule question à se poser c’est de comprendre les motivations de ceux qui décident, sans nous consulter, nous le peuple, de brader nos biens. Il est incontestable que les entreprises publics, l’immobilier public et les finances publics appartiennent aux citoyens de ce pays. Personne ne pourra jamais dire le contraire, puisque ces biens sont payés avec l’argent du contribuable. Nous devons protéger nos intérêts et nos biens de tous les escrocs qui voudraient s’en accaparer la propriété et les vendre pour leurs intérêts personnels.

Comment réagit le peuple ?

Le peuple a pris peur. Peur de perdre ses acquis, peur de perdre son emploi, peur de perdre sa maison, peur de ne plus pouvoir subvenir à sa famille ou peur de se révolter. Les médias font le jeu de cette société qui a peur, à travers leurs émissions, leurs reportages, leurs « accidents », leurs attentats ou leurs choix de films et de séries… Il n’est pas question de blâmer la population qui est médusée. Il faut s’armer de patience et faire reprendre confiance aux Français de leur pouvoir constitutionnel qui existe réellement pour le moment.

Il ne faut pas refaire l’histoire puisque la moitié d’entre-vous la connaisse déjà. Il s’agit juste de vous parler des faits incontestables, de vous informer des conséquences et des mensonges énormes que vous font les politiques relayés par tous les médias officiels sans aucun scrupule.

Il ne faut pas croire que c’est une fatalité, nous devons garder en mémoire le travail accompli de nos ancêtres qui se sont battus pour nous apporter un monde meilleur, même s’ils se sont quelques peu fait avoir après la deuxième guerre mondiale de 1939 à 1945.

Puisque nous sommes dans la vérité, vous dire que ce sera simple serait utopique, mais ne rien faire serait encore pire pour nous mais surtout pour notre descendance.  Aujourd’hui, personne n’est dupe et tout le monde sait que l’argent peut tout acheter, y compris les âmes. Mais notre liberté n’est pas à vendre, notre planète pas a brader, nos animaux pas a exterminé, nos végétaux pas a détruire, nos enfants et nos vies pas a vendre et tout leur argent ni pourront rien si nous nous opposons vigoureusement et en masse

Que font les institutions ?

Et si les syndicats censés défendre les valeurs des salariés étaient dirigés par de simples citoyens, il est certain que les ouvriers comme les employeurs sauraient s’entendre et qu’il y aurait moins de grève, car en ayant été délégué syndical, je peux vous garantir que les grèves ne sont favorables qu’aux présidents des syndicats et sur ordre des politiques pour la plupart d’entre elles. Dans de grosse entreprise, le pouvoir du délégué syndical, s’il est seul ou majoritaire, est important, puisque les accords salariaux doivent-être signés par ce dernier. Croyez bien que les patrons de ces entreprises savent soit acheter leur délégué syndical, soit lui en faire voir de toutes les couleurs pour obtenir tout ce qu’ils veulent. Les intérêts économiques de ces entreprises passent avant les intérêts des salariés quoiqu’il arrive. C’est pourquoi les syndicats se battent pour avoir la meilleure place et la plus grosse part du marché. Le délégué syndical, au départ, il est sincère, mais il n’oublie jamais son confort.

Pourquoi les Syndicats sont-ils, tous, politisés ? Ne devrait-il pas y avoir qu’un seul syndicat ouvrier-employé-cadre et un seul syndicat employeur ? Ce serait tellement plus simple, plus logique et beaucoup plus efficace. Mais, en France par exemple, ne dit-on pas… Pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire, compliqué ? Cela sonne trop comme : Divisé pour mieux régner ! Quels sont leurs intérêts à se multiplier si ce n’est pour le profit des reversements de l’état et des cotisations des adhérents. Cela se saurait si c’était réellement pour faire avancer les choses et protéger leurs adhérents !

Quand aux présidents directeurs généraux des syndicats, ils ne s’occupent jamais des demandent importantes faites par ceux qui se trouvent en bas de l’échelle.

Aujourd’hui, sans s’en rendre compte, le peuple n’a plus son mot à dire. Un exemple concret ou les Français, qui s’étaient exprimés en 1992 sous le règne de François Mittérand, en approuvant à plus de 51 % le Traité de Maastricht voulant ainsi unir tous les peuples dans l’ U.E. Mais pourquoi n’ont-ils pas réagi lorsque le référendum de Mai 2005 demandé par Jacques Chirac pour la Constitution Européenne que la population Française (69,37% de votant) avait rejeté à 54,67 % des voix du peuple et que le Président Nicolas Sarkozy a signé à Lisbonne en Octobre 2007, sans l’accord du peuple, ce qui constitue une faute lourde envers  ceux qui l’avaient élus mais aussi envers les citoyens Français dont il était le porte parole.

Faut-il vous rappeler tous les vols de grande envergure qu’ont commis les présidents, les ministres, leurs enfants, bref, les politiques et leur famille y compris les épouses qui adoptent sans rechigner les magouilles de ces derniers tant que cela leur rapportent, ces vols la justice ne les a pas condamnée à la hauteur de l’infraction. En effet, qui d’autre qu’un élu et responsable de l’argent public, peut il être un modèle d’intégrité et de sagesse si ce n’est nos élus politiques. Les sanctions devraient être exemplaires ! Rappelez- vous l’affaire du fils Mitterrand et ses quelques centaines de millions de Francs, Le diamant de Giscard d’Estaing, plus récemment les 17 millions d’euros détournés pour la campagne de Sarkosy, Le conflit d’intérêt concernant l’épouse de Manuel Valls et sa nouvelle entreprise.  L’argent n’aillant pas d’odeur… La Justice à deux vitesse… La justice pour nous les citoyens et l’immunité totale et sans conteste pour les politiques…

C’est vrai, l’auteur n’est pas un intellectuel mais juste un petit homme qui a vécu… Après la guerre de 39/45, nous les citoyens de ce pays (mes ancêtres) avons reconstruit notre pays de nos propres mains. Les femmes comme les hommes y ont mis tout leur cœur et leur courage. Ils ont ainsi rétabli les valeurs de ce pays qui sont : l’égalité, la liberté et la fraternité. Les femmes reprisaient les tissus que la guerre avait éparpillé ici et là. Elles enseignaient à nos enfants les valeurs de la famille disséminée par les bombes, les viols et la perte de leur conjoint. Nous avions besoin de mains d’œuvre et, majoritairement, les Portugais, les Arabes et les Africains sont venu se joindre à ces citoyens pour les aider dans cette reconstruction. Tout se passait à merveille dans ces années-là ! Les mineurs avaient le cœur aux charbons, les éboueurs s’acharnaient à nettoyer les erreurs du passé, les nounous africaines apprenaient la fraternité à nos enfants, les gardiennes d’immeuble portugaises veillaient sur le bon vivre ensemble quand elles ne s’obstinaient pas dans l’hygiène irréprochable de nos spécialités culinaires, les Arabes et les Portugais, appelés en renfort, nous apprenaient à construire des maisons en parpaing … C’était la bonne époque. Alors s’installa, après le général de Gaulle, une institution politique appelé le « gouvernement et ses sbires ». C’est à compter de cette date que furent construits des « ghettos » de plusieurs étages pour parquer, comme dans les zoos, cette masse populaire qui sera appelée quelques années plus tard « la racaille » pour les uns ou « les sans dent » pour les autres, sans oublier « les casseurs »… C’est aussi l’époque , où, pour secrètement « diviser pour mieux régner » fut créer la « 1ère et la 2ème Classe » de voyageurs dans les transports public qui deviendront plus tard des « Classes économiques ou Classes affaires », il ne fallait surtout pas mélanger ceux qui profitaient du système et ceux qui le construisaient. Malgré tout, dès 68, ces valeurs s’inscrivent et le peuple ouvrier qui a construit ce pays se bat pour les obtenir et les conserver. On entendra parler de ces trente glorieuses durant des décennies. La France produisait sa propre monnaie grâce aux impôts de ces travailleurs acharnés, ensuite, en cas de surplus, elle le détruisait pour en recréer en cas de besoin. C’était sans compter sur la perversité de ces politiques assoiffer de pouvoir et de servitude, comme Georges Pompidou qui signa un accord bancaire, en 1973, interdisant au pays de produire sa propre monnaie et l’obligeant, ainsi, à emprunter aux banques privées, avant de vendre quelques années plus tard sous le règne de différent parti politique appelé tantôt Droite, tantôt Gauche, les biens chèrement acquis et payés par le contribuable et ouvrier de valeur que constituent ce pays. Ah si le vote avait pu être ce que voulaient nos chers soixante-huitards… Mais que penser du vote référendaire du peuple, sur la constitution européenne, en 2005 pas respecté et signé en catimini par la droite de Sarkozy en 2007 à Lisbonne ? Aujourd’hui, personne ne peut dire qu’il ne sait pas ! Personne n’a le droit de stigmatiser sans essayer de comprendre les colères des uns et les peurs des autres… Tout le monde doit être égal ! Tout le monde doit pouvoir s’exprimer de la manière qu’il l’entend mais aussi répondre à la violence par la violence tant qu’elle ne s’adresse qu’aux provocateurs et à ceux qui s’acharnent à vouloir nous diviser. La peur doit changer de camp. Je suis persuadé qu’à l’approche des prochaines élections, ils tremblent ces énarques aussi inutiles que pervers. NE LÂCHONS RIEN ! Ce n’est pas simple aujourd’hui, même sur internet, de percevoir le vrai du faux. Les énarques comme les merdias ont des membres, infiltrés et très doués pour balancer de l’intox (fausses informations) pour influencer les libres penseurs en devenir. Il suffit de regarder les distributions qui ne sont pas toujours accompagnées d’un commentaire utile. Par ce biais de partage aléatoire, les postes sont parfois justes mais aussi très souvent erronés. Ainsi, la division menée de toute part par nos journalopes, s’accroît sur les réseaux sociaux par tous ces partages non étayés qui divisent tout autant que les mensonges merdiatiques. Il faut faire preuve d’un grand discernement pour ne pas partager n’importe quoi et ce n’est pas parce qu’un individu a l’habitude d’envoyer de bon sujet qu’il faille partager tous ses postes, sans avoir au préalable, vérifié son contenu. Sachez que les malins de la désinformation ont bien compris que nous cherchions tous à nous unir pour ne faire qu’un, et si vous comprenez cela, alors vous concevrez facilement que leur but principal est d’empêcher par tous les moyens dont ils disposent, y compris leur intelligence qu’il ne faut pas ignorer, que cette union puisse se faire. Voilà pourquoi cette division est nécessaire pour que, les malins de l’intox, gagnent sur ce terrain, puisque cette unification qu’ils refusent leur fait bien plus peur que vous n’osez l’imaginer. Il est plus facile d’atteindre la crédulité des membres dissidents que la maturité des leaders très ouverts, par le biais de nos différences au travers des religions, des migrants et de ces pseudos partis politiques divers (DROITE, GAUCHE, CENTRISTE et EXTRÊME). Nous devons nous attendre à ce que leurs craintes leurs fassent déployer des multitudes de diversions et ne pas tomber dans leurs pièges habilement concoctés. Chers amis soyez vigilent en permanence et ne partagez plus n’importe quoi pour faire le buzz. Les temps sont graves, alors, à notre tour d’être encore plus malin…

Mais alors, à qui la faute ?

La majorité du peuple Français s’est efforcé d’inculquer des valeurs fondamentales à sa progéniture et cette descendance est mal en point du fait de notre indifférence mais aussi de notre acceptation des propos médiatico-politique.  Nous sommes responsables de notre désinvolture et de notre lâcheté.

D’avoir laisser faire, du fait de notre fatigue en rentrant du travail, de nos obligations familiales et financières, de nos responsabilités bancaires et sociales mais aussi de notre fatalisme, en découle que les pouvoirs publics se sont accaparés les biens du peuple pour les brader aux plus riches de la planète.

Comment croire encore ce que vous disent les politiques ?

Comment faire confiance aux médias qui divulguent sans vérification et sans enquêter ce que leurs dictent les hommes politiques ? Bien sur ils ont des employeurs, mais est-il noté sur leur contrat de travail que le mensonge est obligatoire ?

Comment faire confiance aux sénateurs qui ne défendent plus le peuple ?

Comment faire confiance à une république qui n’est pas démocratique ?Comment faire confiance à une justice qui n’est pas indépendante et qui est régi par des puissants et sous les ordres de nos politiques ?

Comment faire confiance aux partis politiques qui se jouent du peuple en se donnant en spectacle devant les médias et en s’assemblant dans des réunions secrètes et Franc-maçonnes ?

Ces question ne sont pas anodines mais prônent la réflexion…

Lorsque les explications vous sont donnés, il devient difficile, voire impossible, de faire confiance aux hommes politiques de notre pays mais aussi de l’Europe et du monde (devrais-je dire du pouvoir des banksters ?).  Le peuple pense naïvement élire des citoyens comme eux, à ceci prêt que ces derniers ont fait « La grande école de l’E.N.A. ? » Que fabrique cette école ? Des politiques ou des narrateurs manipulateurs ? Des honnêtes gens ou des corruptibles ? Des défenseurs du peuple ou des individualistes ?

Pourquoi n’y a-t-il jamais eu, au sein du pouvoir politique, de simple citoyen instruit et intelligent comme savent les créer nos institutions éducatives renommées dans le monde entier, que nous appelons nos écoles, nos collèges, nos lycées et nos facultés ? Pourquoi, tant d’étrangers bien informés, viendraient-ils faire leurs études dans notre pays, si nos institutions n’étaient pas réputées ? C’est la raison pour laquelle, la majorité de nos jeunes s’inquiètent, car ils ont été instruits dans ce pays, et si l’histoire ne les a jamais intéressée c’est parce qu’il est difficile de manipulé un érudit !

Avions-nous des armes pour nous protéger ?

Dans ce pays, après la guerre a été créé une constitution sensé protégé le peuple de toute malveillance de nos dirigeants. Elle est au dessus de toutes les décisions politiques et surtout au dessus du conseil d’états et de l’armée du pays. Cette même armée qui se doit de protéger le peuple tout entier contre les malveillances supposées du pouvoir en place. L’armée peut se constituer partie civile auprès du peuple pour un éventuel coup d’état si la patrie serait en danger à cause des pouvoirs politiques en place.

Si vous prenez la peine de consulter la constitution parut en 2014 et que vous vous intéressez de près à l’article 89, vous remarquerez que ce dernier à été inscrit sans l’aval des citoyens Français et sans référendum et qu’il donne tout pouvoir au président en place quel qu’il soit ! Ce qui est contraire aux principes de la constitution mais utile à tous ceux qui voudraient s’octroyer des pouvoirs qui ne leurs ont jamais été conférés. Il suffit de se référé au préambule de la constitution qui prévaut sur la constitution elle-même.

Mais que fait la Justice alors ?

Alors parlons-en de la justice et il y a de quoi faire dans ce domaine particulier. Plus qu’un travail à effectuer mais un véritable chantier à rénover pour redonner un vrai sens à ce mot : « JUSTICE » ! N’y-a-t-il pas un conflit d’intérêt lorsque nous savons que les loges Franc-Maçonnes ont envahi les postes des plus hauts fonctionnaires et que les avocats, sensés défendre les intérêts de leurs clients, ont également fréquenté les même loges alors qu’ils ont prêté serment ? Alors qu’il devrait y avoir une séparation absolue des pouvoirs entre la justice et le gouvernement, celle-ci n’existe pas. En son état actuelle il est aisé de comprendre qu’aucun citoyen ne lui fasse confiance et que tous s’en méfie comme de la peste. Comment cette justice peut-elle être à la main de quelques juges, alors qu’elle se prétend au service des hommes et des femmes qui rémunère cette institution ? Comment peut-on bafouer ce noble mot qu’est « LA JUSTICE » ? Pourquoi ces juges, ces magistrats et ces avocats obéissent-ils toujours aux exigences des oligarques, des énarques et des loges Maçonniques ? Comment, dans ce pays qui arbore avec fierté les mots tels que la liberté et l’égalité, des différences flagrantes de jugement au profit des plus riches ou au détriment des plus faibles ? Tout simplement parce que, comme les énarques, ils ne pensent qu’à leur carrière et en oublient leurs vraies missions. Dans ce pays, tristement célèbre par ces manigances illégales, il ne reste que quelques centaines de défenseur du droit constitutionnel. Ne serait-il pas temps de faire le ménage et de rappeler, à coup de marteau s’il le faut, que nous sommes, nous les citoyens, les employeurs et les financiers de cette institution qui ne représente plus qu’elle-même ? Que dire aussi, même s’ils ne font qu’exécuter les ordres, des fonctionnaires de polices ou de gendarmeries qui couvrent certains dossiers et égarent, volontairement des preuves ? Comment expliquer aux enquêteurs intègres, que leur dossier bien ficelé sera jeté aux oubliettes parce qu’un procureur, un juge ou un ministre en aura décidé ainsi ? Si la justice de mon pays était aussi droite et limpide que les journalistes nous le font croire, cette même justice n’aurait plus lieu d’être ! Et avec une licence de droit je serais milliardaire… En effet, Notre pays par le biais de ses bureaux de Tabac vend ses cigarettes, son tabac et ses feuilles à rouler. Sur les paquets de cigarettes vendus, il est clairement indiqué que de fumer ce tabac tue, alors le gouvernement se rend coupable de meurtre avec préméditation, et à ce niveau c’est un génocide !

Par ailleurs l’état, avec ses polices d’investigations, s’acharne avec virulence contre les trafiquants de drogue mais oublie de nous informer que le Cannabis peut guérir de nombreuses maladies comme le Cancer, l’Alzheimer et le paludisme.  Des médecins et chercheurs professionnels pourraient, mieux que moi, vous le confirmer et vous le prouver. Cependant, le gouvernement et la justice ne vous octroieront pas ce plaisir et cette franchise. Ne laisseront surtout pas des professionnels de la santé vous confirmer mes allégations pourtant vérifiables sur internet. Si tel était le cas, alors toutes les chimios ne seraient plus nécessaires et cela serait une perte financière importante pour les cliniques et les hôpitaux.  Pendant plus de 100 ans l’huile de canabis était utilisée au Etats Unis pour soigner toutes les maladies, et selon une étude faite par Richard Nixon en 1972 qui révèle que le THC attaque toutes les cellules mutantes et régénère du même coup les cellules vivantes. Cet homme à découvert le remède idéal contre le cancer.

Les grosses entreprises pharmaceutique perdraient des sommes considérables si cela se savait et la cupidité de nos hommes politiques prime sur la santé de leur concitoyen.

Il faut se souvenir que le gouvernement américain détient un brevet sur le cannabis et ses propriétés médicinales. Il s’intitule US Patent 6630507, et il stipule explicitement que le cannabinoïde est utile dans la prévention et le traitement d’une grande variété de maladies, comme les troubles immunitaires, Parkinson, Alzheimer, etc. Ce brevet américain, récompensé en 2003, est basé sur les recherches du National Institute of Health (l’Institut National de la Santé), et il est assigné au Département américain de la santé et des services sanitaires. L’information va être de plus en plus difficile à garder secrète et comment expliquer ce silence à la population qui demandera des comptes !

Les tristes exemples de manipulation tant des médias que des politiques sur la cupidité au profit des plus grosses entreprises financières ne manqueront pas dans cet ouvrage politique et les conclusions à en tirer seront indiscutables. Pour autant le défaitisme n’aura pas sa place car des solutions, même si elles sont radicales, vous sauront données… Ce qui reste surprenant c’est le fatalisme et l’indulgence de toutes les populations face aux escroqueries les plus importantes par ceux qui les gouvernent. Tous savent que la justice n’est pas la même pour tous, qu’elle n’est pas impartiale, qu’elle est manipulée tant par les politiques que par les plus puissants de ce pays. Les juges et les avocats n’ont pas le pouvoir de décision et ne peuvent, actuellement, rendre une justice équitable. Des affirmations régulières sont fournis par quelques avocats encore intègres qui nous apprennent que des avocats et des juges sous la coupe de la Franc-maçonnerie, dès lors que ce symbole Λ (fait de trois point) apparait sur les paragraphes des conclusions d’un avocat ou d’un autre, Le Juge instruira et rendra son jugement en faveur des conclusions qui auront ce symbole. Plus le symbole sera important en nombre plus les conclusions seront adapté à la lettre. Aujourd’hui, beaucoup d’hommes en robe noire dénoncent et demandent l’annulation du verdict pour trafic d’influence. Si on se donne la peine d’analyser et de s’interroger, quel que soit le sujet, il y a souvent des incohérences. Restons simple et n’allons pas chercher midi à quatorze heures ! Les assurances : Pour quelles raisons ne font-ils pas dans la simplicité ? L’assurance étant devenue obligatoire pour nos biens tels que notre habitation, notre véhicule ou notre commerce, il faudrait expliquer aux adhérents les raisons des clauses qui annulent cette assurance. Oui Pourquoi ? Vous assurez votre maison, vous êtes persuadé qu’il n’y aura pas de souci mais en réalité, dans le contrat qui fait 15 pages et en minuscule, une clause contradictoire apparaîtra et rendra nul cette assurance. La solution serait d’annuler toutes ces clauses et lorsqu’un bien est assuré, il ne devrait jamais avoir de discussion et le remboursement, immédiat et sans délai, devrait intervenir. Un contrat signé, ne devrait pas faire plus d’une page, ainsi, tout contractuel prendrait la peine de le lire en trois minutes. Cela désengorgerait les tribunaux qui, si contrat d’assurance il y a, sauf abus ou tentative d’escroquerie à l’assurance, ne devraient jamais intervenir pour faire valoir le droit du citoyen. C’est ce genre de loi, pour la protection de tout citoyen, que nos sénateurs, s’ils faisaient ce pour quoi ils sont payés par le contribuable, devraient voter. Chaque jour, un homme, une femme se lève, pour n’avoir que pour seul but durant des dizaines d’années, d’aller travailler pour nourrir sa famille, s’entretenir, avoir quelques projets d’avenir mais surtout payer sa quotepart auprès du fisc de son pays. Plus les années passent, plus ces hommes ou ces femmes payent, ils ont donc le droit d’être exigeants et d’attendre que les fonctionnaires à quel niveau qu’ils soient fassent ce pour quoi ils sont payés. Le fait d’être rémunéré par la population avec un salaire frisant le scandale, doit être incontestablement un exemple de loyauté et la moindre faute professionnelle punie, bien plus encore qu’un simple citoyen puisqu’ils sont les garants des lois qu’ils écrivent. Le pardon, pour des raisons politiques est inacceptable et la peine exemplaire. Le fait de s’octroyer des avantages supérieur à ceux qui travaillent dans le privé demeure étonnant voire scandaleux ! La parité doit être : dans le privé comme dans le public entre les femmes et les hommes qu’on soit blanc, black,  beurre ou asiatique. Établir des différences dès le départ, par le biais des salaires et de la politique par exemple, rend systématiquement l’inégalité de tous obligatoire quelques soient les situations professionnelles. Les salaires eux même devraient-être limiter pour que les différences ne soit pas aussi importante chez les uns que chez les autres. Les revenus scandaleux devraient être bannis purement et simplement. Il apparaît inconcevable aujourd’hui de voir un individu gagner plus de 100.000 € par mois, alors que d’autre meurt de faim sans que personne ne réagisse. Quelles que soient les raisons invoqués, la durée de l’emploi, la médiatisation, principalement chez les sportifs de haut niveau, où la aussi les différences sont beaucoup trop importante entre un professionnel dans leurs propres divisions et même entre les autres sports qui sont moins médiatisés. Mais aussi les dividendes de certains actionnaires, aux mépris des salariés qui seront tout simplement licenciés pour que la rentabilité des ces même actionnaires ne soit pas affaiblis, même si l’entreprise fait du profit. L’écart creusé entre les hommes qui travaillent au service des plus grandes entreprises et leurs dirigeants est devenu trop important. Il suffirait de presque rien, simplement de partager équitablement la rentabilité d’une entreprise avec tous ceux qui sont responsable de cette réussite. Qu’un chef d’entreprise gagne un peu plus que son employé semble logique, mais que le partage des bénéfices ne soit pas plus équitablement redistribué ne l’est pas, car tous sont responsables de la  fiabilité et de la rentabilité de leur entreprise. Comprendre les injustices mondiales est à la portée de n’importe qui s’il se donne les moyens de se poser les bonnes questions et de faire les parallèles. Il est beaucoup plus difficiles de les accepter sauf pour les quelques personnes à la tête de ce trafic financier. La société actuelle fait tout ce quelle peut pour que la population reste bien sagement assis sans ne rien dire et accepter sans broncher les décisions de ces quelques banksters. Ils peuvent acheter toutes les personnes cupides de la planète et pensent que nous ne les arrêterons pas. Ne serait-ce pas un peu de naïveté de leur part ? Bien sur, tous ceux qui s’opposeront à leur projet tel que le « Nouvel Ordre Mondial » seront traînés dans la boue, sali ou traité d’antisémite et même d’anarchiste. Comment un simple citoyen peut-il s’opposer à cette oligarchie ? Tous ces gens que les politiques et les pseudo-intellectuels médiatisés appellent le peuple d’en bas ??? Leur force est incontestable, mais la puissance et la détermination d’un peuple en colère et révolté est plus importante, plus forte et plus dangereuse que les menaces et l’envoi de quelques CRS. On s’aperçoit qu’il est très simple de réfléchir et à la portée de tout le monde de vérifier les informations qui nous sont donnés. Il faut s’en donner la peine et ne pas avaler tout cru les propos tenus par nos médias. Le fléau de l’internet nous ouvre de nouveau horizon, et il faut aussi être vigilent et ne pas croire tout ce qui est écrit sans preuve, mais cela nous oblige à faire quelques recherches et c’est bon pour le cerveau. Cela nous renvoi à une autre question ! Depuis quand les médias et les politiques se moquent-ils de nous à travers leurs mensonges ? On serait tenté de penser qu’ils le font depuis toujours. Mais ce qui nous choque, tous, c’est que les journalistes d’investigations ne font pas leur travail de fond. En effet regardons de plus prêt l’événement du 11 septembre 2001 et l’attentat des tours jumelles du World Trade Center où les enquêtes n’ont pas été menées à terme. Les faits sont pourtant logiques, les tours ne pouvaient s’effondrer sous l’impact d’un avion et les explosions pendant l’éboulement sont passées sous silence. Ce n’est qu’aujourd’hui que certain journalistes américains admettent qu’il ne s’agit pas d’un attentat terroriste mais bel et bien des membres du gouvernement américain qui ont provoqués cette attaque contre leur pays en tuant tant de civile. C’est un des plus gros mensonges de l’histoire de l’humanité, où il est clairement établit que la mort de millier de personnes ne fait pas s’émouvoir le gouvernement qui les a assassiné. Nous avons tous été bernés tant par les journalistes que par les politiciens, le FBI et la CIA qui, pour ces derniers, connaissaient la vérité. Voici un extrait du site ReOpen911 concernant cette affaire :

« …Etude de cas : l’ascenseur monte-charge de la Tour Nord

Selon les explications du NIST, l’une des explosions survenues dans les sous-sols de la Tour Nord serait le résultat de la chute de l’ascenseur monte-charge – un ascenseur appelé « 50 Car » desservant tous les étages, du sixième sous-sol au 108ème étage. Il se serait écrasé au sol (soit au 6ème sous-sol) au terme d’une chute d’une quinzaine d’étages, blessant et tuant un nombre indéterminé de personnes aux sous-sols. Le NIST s’appuie sur le témoignage anonyme d’un employé qui se trouvait au 7ème étage et qui prétend avoir entendu l’ascenseur « 50 Car » chuter et « s’écraser en bas de la cage ». Ce témoin auditif aurait également entendu les gens qui se trouvaient dans l’ascenseur au moment ou celui-ci est passé à son niveau (NIST NCSTAR 1-8, oct. 2005, pp.79-80). Or, les deux occupants de l’ascenseur « 50 Car » — Arthuro Griffith et Marlene Cruz – ont donné une toute autre version des faits, et ceci bien avant la publication du rapport du NIST. Avant même de revenir sur leur récit, précisons que le seul fait qu’ils aient survécu à cet événement invalide les explications du NIST, tant il est évident qu’ils n’auraient jamais survécu à l’écrasement au sol de leur ascenseur au terme d’une chute libre de « quinze ou seize étages » (USA Today, 10/09/02)

 

 

 

Tout d’abord, Arthuro Griffith et Marlene Cruz rapportent qu’une explosion a précédé la chute de l’ascenseur. Interviewée par ABC le 12 septembre 2001, M. Cruz affirme : « Je suis montée dans l’ascenseur monte-charge, et j’ai entendu une première explosion. Les portes ont été soufflées et [l’ascenseur] est tombé » (ABC, 12/09/01, min 0:45). Dans l’émission « Larry King Live » sur CNN, A. Griffith précise : « j’étais en train de me rendre du 2ème sous-sol au 49ème étage. Et quelques secondes après que l’ascenseur ait démarré – 5, 6 ou 7 secondes après – il y a eu une forte explosion et l’ascenseur a chuté » (CNN, 6/10/01). Ensuite, contrairement à ce que prétend le NIST, l’ascenseur s’arrêta avant qu’il ne s’écrase au sol grâce au système d’arrêt d’urgence. « Par chance, l’ascenseur s’est arrêté entre deux étages » explique M. Cruz (ABC, 12/09/01, min 0:55).  « L’ascenseur s’est finalement arrêté » se réjouit A. Griffith (CNN, 6/10/01). Enfin, après que l’ascenseur se soit arrêté, les deux rescapés ont de nouveau été témoins d’explosions. Arthuro Griffith explique : « Lorsque l’ascenseur s’est finalement arrêté, il y a eu une explosion qui a enfoncé les portes à l’intérieur de l’ascenseur, et je suis sûr que c’est ce qui m’a cassé la jambe. Et ensuite il y a eu une autre explosion » (CNN, 6/10/01).   Au final, ces deux témoins décrivent trois explosions distinctes, la première ayant provoqué la chute de l’ascenseur, les deux autres s’étant produites alors que l’ascenseur s’était immobilisé, sans leur être fatale. Et ce n’est certainement pas l’hypothèse de la boule de feu proposée par le NIST qui permet d’expliquer le fait que les portes de l’ascenseur ont été soufflées vers l’intérieur lors de la deuxième explosion, phénomène qui indique que l’explosion provenait de l’extérieur de la cage… »

Tours jumelles 1 Tours jumelles 2

… » Vous trouverez facilement les preuves et les aveux des américains sur internet si vous voulez vous en donner la peine. Devant la multitude d’interrogations d’éminents professeurs qui contredisaient la version officielle, certains n’ont pas eu d’autre choix que de revenir sur leurs déclarations et d’avouer leurs mensonges. Il suffit de pianoter « les tours jumelles » sur internet pour avoir la version véritable et non contredite. La vérité finit toujours par éclaté un jour. Nous n’allons pas refaire l’histoire de ce mensonge monumental, mais il faut reconnaître que c’est la pire chose qu’un gouvernement puisse faire   pour s’autoriser à envahir un autre état sous le prétexte d’un attentat terroriste en sacrifiant des milliers de citoyens pour leurs besoins financiers. C’est le comble de l’horreur !  Cela démontre aussi que nos politiques ne reculeront devant rien si nous ne les arrêtons pas. Nos politiciens français ont couverts ce mensonge et ont envoyés nos hommes, sous le prétexte de patriotisme, faire la guerre à ces états soient disant « terroristes » et nous avons tous été dupe et confiant… ! Nous devons rougir de honte. Nous ne sommes pas responsable de leurs actes, mais le serions si nous continuions de faire semblant de ne pas savoir. Puisque de toute façon, quels que soient les écrits, tous passent pour des complotistes affabulateurs. Alors ne sommes-nous pas en droit de remettre en cause la version officielle de la mort de Coluche en 1986 présentée, tant par l’AFP, les médias que le juge Franc-Maçon qui a pris ces décisions. Voici l’extrait en entier publié par « A la lumière du nouveau monde » en Novembre 2013 : « … Un message subtil adressé à la franc-maçonnerie. Coluche refusant l’invitation à la lumière (lux ferre, Lucifer) de la Franc-maçonnerie, peu avant sa mort. Comme par hasard, c’est un juge franc-maçon qui après sa mort gardera la version du chauffeur mis en cause et enterrera la version des deux amis de Coluche qui le suivait ce jour-là, une version qui contredisait formellement la version officielle. La mort de Coluche Les médias nous ont menti depuis le début: ils n’ont rapporté que la version du chauffeur du camion, jamais la version des deux amis de Coluche (Ludovic Paris et Didier Lavergne) qui étaient quelques mètres derrière lui, à moto, et qui ont tout vu: le chauffeur a braqué au dernier moment en plein milieu d’une ligne droite pour écraser Coluche, qui roulait à 60 km/h, alors que la version du chauffeur et de la télé, c’est que Coluche roulait très très vite, comme un fou, et se serait encastré dans un camion dans un virage car il n’aurait pas eu le temps de le voir. Didier Lavergne: << Je suivais Coluche à deux, trois mètres, pas plus. Nous étions presque roue dans roue. Le camion a tourné sans mettre son clignotant, sous le nez de Coluche >>. France-Soir le 20juin 1986 (comme quasiment tous les médias): << Derrière lui, ses deux amis, Ludovic Paris et Didier Lavergne, n’ont rien vu, leur pote était déjà mort quand ils sont arrivés à sa hauteur. >> Didier: << Ah mais, c’est complètement faux! J’ai tout vu. C’est même moi qui ait indiqué aux gendarmes l’endroit précis où la tête a heurté. J’ai vu la tête, boum, elle a heurté l’angle du phare. >> <<Lorsque le camion est arrivé à la hauteur de Coluche, tout d’un coup, le chauffeur a braqué la cabine sous son nez >> << À un mètre ou deux près, il aurait freiné >> Tous les journaux ont écrit: << Quand ils sont sortis du virage, le camion était déjà en travers. >> Didier: << Mais c’est ça qui est faux! Moi je l’ai toujours dit, le camion venait droit vers nous. Et il était loin. >> Coluche était un motard chevronné, et n’était ni bourré ni drogué ce jour-là d’après les analyses scientifiques officielles. Ses deux camarades qui étaient quelques mètres derrière lui ont immédiatement freiné quand le camion a soudainement braqué, preuve que la version officielle est un énorme mensonge: il y avait largement la distance et le temps pour s’arrêter et ne pas rentrer dans le camion. Didier (trois mètres derrière Coluche): << Ce n’était pas limite du tout. Je me suis arrêté sans faire de traces sur le bitume, et sans tomber…devant la cabine du camion. Michel, lui, n’a pas freiné parce que le camion lui a claqué la porte au nez. Et Michel ne pouvait avoir d’autre réaction que celle qu’il a eue, parce que c’est un réflexe de motard. Un réflexe, c’est quand t’as pas le temps de réfléchir. >> Ludovic (dix mètres derrière Coluche): << C’était un bon freinage quoi, pas en urgence. On n’allait pas vite, encore une fois, ON N’ALLAIT PAS VITE! >> Didier: << il roulait vers nous, ça j’en suis sûr. Parce que ça aussi…il aurait été arrêté, et puis il aurait tourné et fait la manoeuvre quand on est arrivés, bon, peut-être que je me serais posé moins de questions. Mais là, c’était comme s’il avait fait exprès, pour nous foutre en l’air, tu vois. >> Une expertise scientifique ordonnée par le juge Renard avait prouvé que le chauffeur avait menti sur la vitesse de la moto. Mais le juge est un des fameux juges francs-maçons liés au milieu de Nice, mis à la retraite d’office quelques années plus tard dans le plus grand scandale concernant la justice depuis des décennies: il a choisi (sur ordre?) de ne garder que la version du chauffeur, et d’éliminer 2 des 3 témoins, qui n’ont pas été entendus lors du procès! Le chauffeur travaillait ce jour-là non pas pour son employeur, mais à son compte: il transportait des gravats provenant du chantier de la gendarmerie de Grasse. Gendarmerie de Grasse…c’est à un barrage de la gendarmerie de Grasse, à la sortie de Valbonne, que les amis de Coluche qui étaient à moto quelques minutes derrière Coluche se sont heurtés, seulement dix minutes après que la camion ait heurté Coluche. Barrage alors que les secours n’étaient pas encore arrivés à Opio sur le lieu de drame! Depuis combien de minutes ce barrage était-il en place? Didier et Ludovic ont trouvé très étrange qu’aucun véhicule ne soit passé sur les lieux du drame entre le moment de l’accident et l’arrivée des secours. Pendant de très très longues minutes, la route était totalement déserte. Il a fallu attendre plusieurs dizaines minutes pour que les secours arrivent alors qu’au bout de 10 minutes la gendarmerie de Grasse avait déjà mis en place un barrage. Non seulement les médias nous ont caché tout ça, mais en plus ils nous parlaient d’une livraison anodine dans un camping…totalement inexistant en fait à cet endroit-là! Encore des mensonges. Après « l’accident », ce chauffeur ne s’est à aucun moment occupé de Coluche couché par terre contre le camion. Non, il voulait juste signer le constat! Abracadabrantesque. Encore plus abracadabrantesque quand on se souvient que dans les médias à l’époque, dans les jours qui ont suivi l’accident, il nous était présenté comme un homme bouleversé qui aimait Coluche! Encore des mensonges. Didier: << Attends! Mais le chauffeur, c’était incroyable! Ça aussi, ça m’a choqué… Il est pratiquement sorti tout de suite avec les papiers pour faire le constat, c’est insensé! Le type qui voit un mort et qui attend avec sa sacoche et ses papiers pour faire le constat, c’est un truc de fou. Il ne s’est jamais approché de l’homme qui était blessé par terre, c’est ce qui m’a choqué le plus. Tu vois il marchait en tenant sa pochette derrière comme ça. >> Didier s’est adressé au chauffeur: << « T’as vu qui t’a mis par terre? C’est Coluche! » Et il n’a pas fait de commentaire. Il ne s’est pas plus approché pour avoir un geste de compassion humain… C’était très bizarre. >> La vidéo montrée au JT ce jour-là confirme d’ailleurs une certaine nonchalance du chauffeur qui indique simplement: « c’est malheureux, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise? » Pourquoi Coluche a-t-il été tué (d’après 2 des 3 témoins) le 19 juin 86? Tous ceux qui ont rencontré Coluche à cette époque sont unanimes: il s’apprêtait selon ses propres termes à << hurler sa pourriture au monde >>. Il était en train de préparer un nouveau spectacle au vitriol pour la rentrée, au Zénith de Paris, dans lequel il allait taper très très fort sur Mitterrand et sur la gauche caviar qui ne faisait rien contre le chômage, et il allait parler de Mazarine! Il connaissait tous les secrets du tout-Paris (politique, show-biz,…) grâce à son secrétaire personnel, Jean-Michel Vaguelsy. << Je vais les secouer, je vais les allumer tous! >> répétait-il souvent. << Jusque-là, on a bien rigolé, mais ils n’ont encore rien vu: cette fois, ils ne vont plus rire du tout! >> (Télé-Obs, 13 juin 2002). Trois jours avant sa mort, le 16 juin 86, Coluche déclarait à Michel Denisot: << Les hommes politiques vont recevoir. Lors de mon dernier spectacle j’avais fait peur à certains hommes politiques, mais là, je vais carrément leur faire honte. >> (Libération, 20 juin 1986). Dans un magazine télé en 1986 à propos des hommes politiques: << Un pour tous, tous pourris. >> Son producteur Paul Lederman, cité dans le livre du journaliste du Monde, Philippe Boggio: << Coluche avait envie d’en découdre avec les socialistes. >> Mitterrand et le PS étaient probablement effarés à l’idée que l’homme de gauche le plus populaire en France allait passer les deux années avant la présidentielle de 1988 à les attaquer impitoyablement. Et Mitterrand à l’époque faisait tout pour empêcher qu’on parle de sa fille (des centaines d’écoutes illégales, harcèlement physique quotidien de Jean-Edern Hallier par des agents secrets en civil pour le rendre fou; quand il racontait ça tout le monde le prenait pour un parano…mais cela a été confirmé des années plus tard lors du procès des écoutes). Quasiment tout ce que Coluche avait écrit et enregistré a disparu selon sa dernière compagne Fred Romano : << Je n’ai jamais su trop quoi penser de cet accident, ce qui est certain c’est qu’il était en pleine préparation d’un spectacle explosif, les bandes étaient enregistrées et elles ont disparu comme par miracle après l’accident, j’aurais aimé savoir ce que contenaient ces bandes….>> Il allait aussi aller beaucoup plus loin que les restos du coeur et s’attaquer au chômage, à la répartition inégalitaire du travail et des richesses en France. Il allait foutre en l’air tout le théâtre politique actuel. C’était lui ou eux. Les menaces de mort des services secrets français lors de sa candidature à l’Élysée en 1981 sont devenues réalité 5 ans plus tard, après qu’il ait mis le parlement à genou en faisant voter une loi pour obtenir une réduction d’impôts pour les dons aux restos du cœur (et à d’autres associations). Didier Lavergne: << Il y avait une balle encadrée dans son bureau avec écrit: « La prochaine sera pour toi ». C’était clair. C’est-à-dire qu’on lui avait annoncé que s’il faisait trop chier, on allait le descendre. >> Et depuis son retour sur scène en 1985, il recevait à nouveau des menaces de mort régulières, des balles, des lettres,…Il faisait aussi chanter l’Union Européenne et ses stocks faramineux de nourriture, ainsi que des grands groupes de l’agro-alimentaire, une dizaine de chantages de ce genre en tout, pour obtenir plus de nourriture pour les Restos du Cœur.  Il réussissait là où les politiques ne faisaient rien ou si peu, et en plus il allait s’attaquer au chômage, donc faire honte à la classe politique par des actions concrètes et par ses mots dans son spectacle à la rentrée 1986. Il était en passe de discréditer les hommes politiques français. Coluche pensait qu’ils étaient trop cons pour pouvoir le tuer, comme le dit un de ses proches dans le livre. Comment les médias ont-ils pu mentir à ce point? Les dépêches venaient de l’AFP, agence de presse dépendant de l’état, où travaillent au moins quatre membres des Renseignements Généraux; plusieurs sont reproduites et analysées dans le livre, et c’est là que l’on retrouve la gendarmerie de Grasse: c’est d’elle que proviennent toutes les informations reprises par le journaliste de l’AFP. Informations? Désinformation plutôt. Sur les faits, dont plusieurs sont carrément inventés: on invente des témoins qui racontent avoir été doublés par Coluche et ses amis << à une vitesse impressionnante >>, alors que, je le rappelle, l’expertise scientifique a prouvé que Coluche roulait à 60 km/h. Et manipulation psychologique: on insiste bien lourdement sur le fait que Coluche était un champion de vitesse à moto. Et une fois les deux témoins amis de Coluche entendus…par la gendarmerie de Grasse, une seule phrase de leurs longs témoignages subsiste dans la dépêche qui en fait mention, le 20 juin au matin, mais rien sur leurs accusations envers le chauffeur du camion. Fondamentalement, les médias n’ont pas enquêté. Au procès, 99% des médias étaient absents! Et les seuls présents, comme l’AFP et France-Soir, se contentaient de répéter la version totalement incohérente du juge, qui a réussi l’exploit de dissimuler que la version des amis de Coluche était l’exact contraire de la version du chauffeur: il a fait comme s’il n’y avait qu’une seule version et aucune contradiction. Mentir par omission, désinformer par inaction, c’est très facile, et ça arrive tout le temps, il suffit de lire le Canard Enchainé chaque semaine, puis de regarder le JT pour voir comment ça marche. Le Canard Enchaîné a parlé de ce livre; en fait le Canard Enchaîné a fait semblant de parler de ce livre: au lieu de parler de l’élément central, les témoignages jusqu’ici secrets des deux amis de Coluche, le Canard a exclusivement parlé d’une histoire sans importance: les heures de parution des dépêches de l’AFP, pour critiquer le livre. Mais l’auteur a lui-même admis plus tard que dans une seconde édition du livre, il enlèverait cette partie qui n’apporte rien. Enfin, les assassinats politiques en France, ce n’est pas forcément nouveau si on se rappelle des très gros doutes sur le « suicide » de Boulin sous Giscard (la famille a demandé la réouverture de l’enquête), du « suicide » de De Grossouvre dans le bureau mitoyen de celui de Mitterrand, alors qu’il venait d’acheter des fleurs pour aller à un dîner chez des amis un peu plus tard…Et les affaires scandaleuses à reprocher aux services secrets, des irlandais de Vincennes (innocents dans l’appartement desquels les services secrets ont mis des armes pour les accuser de terrorisme), au Rainbow Warrior, on est aussi gâté. Et un camion a déjà été utilisé par un commando de l’armée française pour tuer (quelqu’un en voiture) sur le territoire français, en 1964. La justice, le pouvoir, les médias, ont répété la « vérité » officielle (= un simple accident de la route) pendant 30 ans. Quelle drôle de coïncidence que les 3 personnes ayant le plus dérangé le pouvoir en place ait périt dans « des accidents »: Balavoine, Coluche, Hallier.

Faudrait-il rassembler ?

Si le monde est ainsi fait, il est de notre devoir de le transformer et de l’améliorer. Nos enfants comptent sur nous pour les guider vers un monde meilleur, pour des règles plus saines, pour des valeurs plus justes et plus équitables et pour que tous, sans exception, soyons plus respectueux de ces valeurs. C’est au plus haut de l’échelle que ces règles doivent être appliquées et transmises pour que les élèves n’est d’autre choix que de les suivre. Oui nos enfants sont nos élèves et le peuple l’élève de celui qui le guide, par son exemplarité, vers la positivité ! Si ce n’est pas le cas aujourd’hui, rien ne dit que ce ne sera pas le cas demain. Il serait on ne peut plus simple de prétendre que les Français sont des idiots mais il n’en est rien ! Ils sont simplement manipulés depuis des dizaines d’années par les médias. En effet, ils ont mis au point un système infaillible pour qui ne veut se donner la peine de voir, d’entendre et de comprendre. Il faut reconnaître qu’après une dure journée de labeur, les Français n’ont pas envie de se prendre la tête, mais plutôt de se détendre, et croyez bien que les médias et les publicistes l’ont bien compris ! Des dizaines voir des centaines de chaines plus ou moins différentes mais avec la même volonté de désinformation. Des publicités à ne plus en finir afin de pousser le citoyen à la consommation. A ce propos plus rien n’est fabriqué de manière durable, et la plus grande partie des fabrications sont programmées pour s’auto détruire juste après la garantie mais nous y reviendrons … Pourtant lorsque vous discutez, dans la rue, dans un bistrot, dans un restaurant, avec vos collègues de travail, sur la place du marché, en famille ou avec des amis, TOUS sont unanimes pour dire que les hommes ou les femmes politiques sont corrompus, que l’Europe ainsi faite n’est pas saine pour les peuples, que l’Euro leur a fait perdre leur pouvoir d’achat et que la justice n’est pas équitable envers les citoyens et les plus riches de ce pays. Tous sans exception ! Il est important de rappeler que le citoyen Français est actionnaire de tous les biens de son pays car il a payé sa cote-part de ces biens, qu’ils soient matériaux, financiers ou immobilier. Oui vous êtes, vous, chaque citoyens Français actionnaires des biens de ce pays. A ce titre vous avez le droit de demander des comptes, d’exiger des rapports et de refuser que l’on dilapide vos biens. Les hommes de notre armée, sont sous les ordres des plus hauts gradés de ce pays, mais nous sommes tous, les employeurs des ces hauts gradés, que cela leur plaisent ou non ! L’armée de notre pays, est simplement là pour protéger le peuple et surement pas pour servir quelques nantis pour leur besoin encore plus grand de richesse. L’Europe ne peut utiliser nos hommes à sa guise. Ces militaires engagés qui sont tenus au silence, sont également des citoyens de ce pays et ont le devoir de protéger le peuple, ce qu’ils feront le jour ou le peuple se réveillera et lui demandera son aide. Il n’est pas tolérable de voir nos militaires être envoyé dans des pays voisins, qui ne nous ont pas déclaré la guerre, se faire tuer ou assassiner d’autre citoyens d’autre pays ! Nos politiques prennent trop de décision sans consultation préalable avec le peuple et sans notre aval. Cela peut-il continuer ainsi ? Il y a tant d’incohérences dans ce monde et dans ce pays que les politiques élus laissent courir ? Pour quel motif ? Si ce n’est que pour le profit ! Ne serait-ce que l’eau … Nous avons la possibilité de fabriquer et mettre à disposition de tous, avec nos technologies modernes, des toilettes sèches, mais ce n’est pas fait. Nous pourrions faire en sorte que les plus gros industriels ne polluent plus nos rivières, mais nous ne faisons rien car cela aurait un coup supplémentaire à l’entreprise qui viendrait en déduction des dividendes des actionnaires de ces industries. Nous devrions, aussi, interdire les produits distribués aux agriculteurs qui sont nocifs pour la terre et les sources qui circulent dessous, mais évidement, les pouvoirs publics ne font rien et ne tiennent pas compte du respect de la planète et de ces sources naturelles. Il demeure un sujet délicat qui pourrait en faire hurler quelques uns : LE CONFLIT ISRAÊLO-PALESTINIEN : Nous devrions être consterné devant l’absence d’action de L’ONU, prétendu armée défensive des droits de l’homme, mais en fait au service des banksters de l’union Européenne et des USA. Les Israéliens ont envahis la Palestine après la seconde guerre mondiale et s’en sont accaparées les terres avec l’aide incontestable et militaire des Etats Unis d’Amérique en premier lieu. Il ne faut pas avoir peur d’appeler un chat : Un chat !  pour le gouvernement Israélien, les Palestiniens qui sont pour la plupart des Musulmans, ne sont pas des êtres humains, mais des animaux ennemis a abattre et a éliminer de leur propre territoire. Voici la carte réelle du territoire Palestinien en 1947, et ce qu’il devient en 2005 :  

Photo de la Palestine

L’éditeur internet « The International Solidarity Movement » sur son édito du 26 Février 2014 vous explique clairement la stratégie du diviser pour mieux régner en Israël. Il suffit simplement de considérer les Palestiniens comme des  (non-arabes) ! je vous joins leur article :    »…Article publié le 21 février 2014 La Knesset d’Israël doit se prononcer [le projet de loi a été adopté hier 26 février, ndt] sur un projet de loi qui identifierait les Palestiniens chrétiens ayant la citoyenneté israélienne comme « non-arabes », suscitant un tollé dans et hors la Palestine 1948. Le projet a été proposé par Yariv Levin, président de la coalition conservatrice au pouvoir Likud-Yisrael Beitenu en janvier 2014. « Mon projet de loi accordera une représentation et un cadre de référence distincts à la population chrétienne, qui les distingueront des arabes musulmans, » avait dit Levin à l’époque. « C’est une étape importante et historique qui peut introduire un équilibre dans l’Etat d’Israël, et pour nous [les juifs] avec les chrétiens, » avait-il ajouté. « Je veille à ne pas faire référence à eux en tant qu’arabes, parce qu’ils ne sont pas arabes. » Le Père Ibrahim Shomali (au centre), prêtre de la paroisse catholique romaine de Beit Jala (Bethléem), conduit une messe en plein air pour protester contre la décision israélienne de construire une nouvelle section du mur de séparation à travers la Vallée de Crémisan, le 24 janvier 2014 (Photo: AFP-Musa al-Shaer) Le 19 février, le projet de loi a été adopté en deuxième et troisième lectures à la commission Travail, Santé et Affaires sociales de la Knesset israélienne, et il doit être discuté par les députés à une date non encore fixée dans un avenir proche. Si le projet est adopté, ce sera la première fois que la législation israélienne sépare en deux communautés distinctes les arabes chrétiens et musulmans. L’opinion de Levi sur le statut de non-arabe des Palestiniens chrétiens a été vivement condamné par les organisations palestiniennes et chrétiennes que Al-Akhbar a pu joindre sur ce sujet. « Tout d’abord, les chrétiens et les musulmans palestiniens sont les mêmes, » a dit à Al-Akhbar Mustafa Barghouti, fondateur et secrétaire-général de l’Initiative nationale palestinienne. Barhouti a fait remarquer que certains des défenseurs les plus éminents du nationalisme arabe et du mouvement palestinien de libération étaient chrétiens, comme George Habash et Edward Said. « Nous sommes tous fiers de gens comme Edward Said, qui fut à l’avant-garde de la lutte contre l’occupation, le colonialisme et l’occupation, » a dit Barghouti. « C’est une action arrogante et une violation des droits fondamentaux. Israël utilise la pratique coloniale habituelle du diviser pour régner, » a-t-il dit, ajoutant qu’Israël fait de la « provocation » pour « détourner l’attention des questions principales. » « Ce que fait Israël est la pire forme de racisme et d’orientalisme. Ils n’ont pas le droit de parler au nom des Palestiniens chrétiens, et il ne fait aucun doute que les Palestiniens chrétiens y répondront, » a ajouté Barghouti. Diviser pour régner Une des justifications sur lesquelles s’appuie Levin pour faire passer la loi est qu’elle représente une forme de protection pour les chrétiens contre « les musulmans extrémistes, » et il prend également exemple sur le système confessionnel du Liban comme un exemple positif d’harmonie religieuse et de stabilité de l’Etat. « [Les chrétiens] ne se voient pas comme des arabes. Ils disent, ‘Nous ne sommes pas arabes, nous sommes séparés.’ Pendant 60 ans, l’Etat a traité toutes les minorités comme un groupe homogène, et c’était une erreur. » « Regardez au Liban, il n’y a pas de Levin là-bas, et leur droit stipule que le président doit être un chrétien maronite, le président du parlement un chiite et le premier ministre un sunnite, » a-t-il argumenté. Mais les chrétiens palestiniens, que la loi « protègerait », ont carrément rejeté le raisonnement de Levin. « Moi et ma famille nous refusons cette distinction. Il n’y a que très peu de chrétiens qui l’acceptent. La plupart des arabes vivant en Israël sont liés à la Palestine, » a déclaré à Al-Akhbar Julius, palestinien de 19 ans qui vit à Haifa. « Les Israéliens essaient de nous séparer du reste de la communauté palestinienne, à un moment où la mobilisation arabe contre l’Etat israélien grandit, et ça les inquiète, » en référence au mouvement croissant de protestation des Arabes de 1948 contre le nettoyage ethnique en cours mené par les autorités israéliennes contre les communautés bédouines du désert du Naqab. « Nous sommes au courant de leur plan. Il vise à nous faire oublier notre identité et à dresser les chrétiens et les musulmans les uns contre les autres, » dit Julius. Dans les enclaves occupées et fracturées de la Cisjordanie , les membres de la communauté palestinienne chrétienne reprennent le sentiment de Julius. « [Israël] cherche activement à diviser la solidarité. Nous avons tous vécu, et nous vivons tous sous l’occupation, la colonisation, les bombardements et plus. Ils essaient de concocter une nouvelle idée pour faire des discriminations entre nos communautés, » dit Osama Awwad, Palestinien chrétien qui vit à Bethléem, où il est journaliste et où il travaille au Holy Land Trust. Awwad dit qu’en fin de compte, le projet de loi est illusoire, parce que « Israël veut être reconnu comme un Etat juif, ce qui signifie que toute personne qui n’est pas juive n’aura aucun droit tangible. » « Par ces lois, il est clair qu’Israël essaie de faire progresser sa politique d’apartheid à tous les niveaux, de la division de la terre à l’origine ethnique et à la religion, » a-t-il ajouté. D’après les statistiques de la CIA, 123.000 arabes chrétiens vivent en Palestine occupée, et 226.000 autres résident en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. Malgré l’affirmation de Levin qu’Israël est le seul endroit qui « protège » les Chrétiens, les églises de Cisjordanie sont régulièrement la cible des attaques « prix à payer » lancées par les colons israéliens fanatiques. De plus, les Palestiniens, qu’ils soient dans les frontières de 1948 ou au-delà, sont fréquemment victimes d’incidents racistes par des Israéliens, et les autorités israéliennes poursuivent rarement leurs auteurs. « Même s’il est vrai que nous sommes vulnérables ailleurs dans la région, nous sommes les mêmes par le sang, la langue, la culture et les traditions sociales. La religion est la seule différence, » a dit Julius de son expérience personnelle. Et en Israël, Julius a ajouté, « Nous vivons avec presque aucun droit. Nous sommes privés d’opportunités comme les emplois parce que les employeurs veulent des juifs plutôt que des arabes. Beaucoup de formes de discrimination ont cours. » Pratiques d’apartheid « Si vous demandez à quelqu’un qui vit en Terre sainte d’où il vient, il vous dira qu’il est d’abord palestinien. Ensuite il mentionnera sa religion. Il y a une distinction entre la citoyenneté et la foi. Ils disent, ‘Nous sommes un peuple en tant que Palestinien, et il y a de la diversité au sein de la communauté palestinienne,’ », a dit le Père Paul Lansu, prêtre catholique romain et conseiller politique principal pour Pax Christi International, dans une brève conversation téléphonique avec Al-Akhbar. Le Père Lansu visite la Palestine de nombreuses fois par an depuis qu’il y a posé le pied, en 1981, il y a plus de trente ans. « J’imagine que certains hommes et groupes politiques israéliens plaident pour ce type de pensée parce qu’ils veulent séparer les Palestiniens en différents groupes. Par exemple, les Israéliens essaient de faire entrer les chrétiens dans l’armée. » « Nous regrettons vraiment qu’ils dressent les gens les uns contre les autres. Nous sommes opposés à la fragmentation et à la division, ça ne favorise personne. » Levin justifie le projet de loi par sa conviction personnelle que les arabes chrétiens et musulmans sont fondamentalement différents. Il avait tenté précédemment de séparer de manière similaire la communauté druze vivant en Palestine 48 de la communauté arabe au sens large sur le plan législatif, avec des degrés divers de réussite. La tentative actuelle de Levin fait partie d’un contexte historique plus large de manœuvres israéliennes visant à semer la division entre les différents groupes palestiniens en Palestine 1948, l’exemple le plus notable concernant les druzes palestiniens. Dès les premières années de l’Etat israélien, les druzes ayant la citoyenneté israélienne ont eu des droits et des devoirs différents des autres Palestiniens, Israël mettant l’accent sur « la communauté de destin » et « l’alliance de sang » entre druzes et Juifs, d’une manière similaire aux tentatives actuelles de Levin de « renforcer nos liens avec les Chrétiens. » Les druzes sont soumis au service militaire obligatoire dans l’armée israélienne depuis 1956, et un statut juridique distinct de celui des autres citoyens palestiniens d’Israël leur a été accordé un an après, ce qui leur donne le statut, selon le droit israélien, de « non-arabes ». Après des décennies de discriminations entre les druzes et les autres citoyens palestiniens d’Israël, les druzes de 1948 accordent un soutien plus affirmé à l’Etat sioniste. Mais malgré les tentatives d’assimilation d’Israël, ils n’ont pas tous oublié leurs identités arabe et palestinienne. En 1958, l’Organisation populaire des jeunes druzes libres, rejointe plus tard par le Comité d’initiative druze en 1972, sont apparues comme des organisations de soutien aux objecteurs de conscience qui refusaient de participer à « l’exploitation des soldats druzes pour des actions militaires d’oppression contre les fils du peuple palestinien. » Les cas de transfuges druzes ont fait les grands titres au cours des dernières années, montrant que la politique d’Israël n’a pas totalement réussi à dresser les Palestiniens de 1948 les uns contre les autres. Depuis sa création brutale, Israël, en tant qu’Etat sioniste, a une relation compliquée avec l’identité. Pour maintenir le projet sioniste, il a essayé, avec agressivité, de nier tout récit alternatif ; de la tentative d’effacer l’identité palestinienne indigène qui existait avant le nettoyage ethnique de 1948 jusqu’à la falsification des diverses identités juives contemporaines et historiques afin d’assurer la domination du récit sioniste européen. La nature du système peut conduire à des situations absurdes, et même des affrontements avec les désirs des citoyens israéliens eux-mêmes. Un exemple récent illustre cette volonté désespérée des autorités israéliennes d’imposer une identité particulière globale qui soit conforme avec le sionisme européen. En octobre 2013, 21 citoyens israéliens sont allés devant les tribunaux pour exiger que l’Etat reconnaisse leur souhait d’être considérés comme des « ressortissants israéliens » au lieu de les classer selon un groupe ethnique. Leur demande a été catégoriquement rejetée. La démarche actuelle de reclasser les Palestiniens chrétiens est enracinée dans une tentative historique, sans fin et vaine des autorités israéliennes de maintenir un Etat artificiel, en particulier à un moment où le sionisme est considéré par de plus en plus de gens comme une idéologie obsolète et discriminatoire. Source : Al Akhbar Traduction : MR pour ISM …  »

C’est au prix de notre LIBERTÉ, de la RÉPUBLIQUE et de la DÉMOCRATIE, que nos politiques à la merci et à la botte des banskers, mettent en place LEUR nouvel ordre mondial ! Oui le Fameux N.O.M. avec, vous l’avez bien lu le mot ORDRE et pas simplement proposition ! Au rythme où vont les événements, les trois premiers mots en majuscule dans ce paragraphe n’auront plus lieu d’être dans les dictionnaires du vocabulaire Français. Croyez-vous qu’il soit nécessaire d’avoir fait L’E.N.A (cette grande école réservé aux « élites » du mensonge, de la comédie et de la corruption) ou l’école de la littérature pour comprendre et s’exprimer ? Non, nous pouvons l’affirmer ! Il suffit simplement de lire, de s’instruire un petit peu, de regarder, de s’interroger et, avec le temps, on arrive a comprendre et a se positionner ! Comme il l’était précisé précédemment, les multinationales de l’agro-alimentaire, poussent les agriculteurs, les viticulteurs, les éleveurs de bétail divers, les producteurs animaliers en général  a produire plus par les subventions de l’Europe, qui ne mets pas tous ces gens là sur le même pied d’égalité et qui sont obligés de s’approvisionnés de Pesticides qu’ils répandent sur les cultures et qui sont pourtant nocifs même à l’être humain qui les manipulent ! C’est une des raisons primeurs de la disparition de la majorité de nos paysans en France car, s’ils ne s’associent pas, en G.A.E.C. par exemple, pour obtenir plusieurs milliers d’hectares, ils ne peuvent pas survivre. Ces produits toxiques détruisent autant l’être humain que les insectes. Voyons-nous des écolos venir en aide à ces gens qui sont victimes du Cancer, de la pauvreté, aux milliards d’hectares qui sont sacrifiés au profit de la semence, aux nappes phréatiques qui sont polluées et à la déforestation qui supprime les territoires de nos animaux sauvages ? Non, juste des guerres de pouvoir, de place et d’association de politique… Juste une femme que l’on pourrait respecter qui a cessé sa carrière pour se vouer corps et âmes à la défense des animaux qui se nomme Brigitte Bardot et la fondation du même nom et un homme, Nicolas Hulot, qui nous a fait prendre conscience de la vie aquatique et de son importance. Je n’oublie pas, bien entendu, tous les reportages sur la faune, qui passe, hélas, sur les chaines de télévision, aux heures ou les gens travaillent ou se reposent. Qui, au sein des politiques, se souci du devenir de la planète, de la faune, de la flore mais également des êtres humains ? Beaucoup de fausses promesses depuis des décennies, mais aucun acte concret et réalisé. Ne serait-ce que la dépollution simple et radicale de toutes les rivières et fleuves de notre pays. Ce serait un grand pas, et les moyens sont là, et s’il en faut un peu plus, alors le pollueur paie les dégâts occasionnés. Ce poste de dépollution et d’assainissement devrait être obligatoire dans toutes les usines, quelque soit la fabrication de ces dernières. En diminuant les surfaces agricoles et d’élevage pour produire un peu moins et plus sain, il serait facile d’agrandir les forêts en les reboisant, avant qu’il ne soit trop tard, et nous ne verrions jamais d’éleveur se plaindre de l’apparition logique de loups sauvages et d’ours ou autre animal dit « féroce », mais probablement moins dangereux que l’homme qui, pour le profit de la vente de son arsenal, ira tuer ses propres congénères ! Il faut faire plus que méditer sur notre devenir, il serait temps de voir les populations de notre monde se réveiller et comprendre le mal que nous nous faisons à nous même mais aussi à tous les êtres vivants qui ont acceptés de partager leur territoire avec nous. Oui la Terre ne nous appartient pas, nous ne sommes que de la poussière, intelligente, certes, mais qui de par son intelligence, devrait apprendre à respecter son environnement.  Nous sommes conscient maintenant que nous sommes responsables les uns comme les autres du mal que nous infligeons à cette planète en utilisant tout ce qui est mis à notre disposition pour « le modernisme ». Il va falloir que nous reculions et que nous réfléchissions d’avantage aux risques que nous faisons encourir, tant à nos proches qu’à notre faune et notre flore. Nous savons et il ne serait pas raisonnable de ne rien faire sous le prétexte de notre confort, car ce serait mettre en danger nos progénitures et les leurs. L’être humain est égoïste et ne pense qu’à son bien être et se fou du devenir des éléments qui l’entourent et qui pourtant lui sont vital, mais il se dit toujours : On verra ça plus tard ! Sauf que plus tard il sera trop tard ! La terre comme les être vivants de la planète sont tarissables et si nous n’y prenons pas garde, comme déjà certaines espèces protégés ou non, ils disparaîtront définitivement ! Si l’état, les politiques, les ministres et nos présidents étaient ce que prétendre nos merdias, nous n’aurions aucune raison de vous expliquer des faits très simple et de bon sens ! Vous élisez un président : Celui-ci est payé par le peuple et doit donc faire ce que le PEUPLE attend de lui. Vous devez savoir que toutes les institutions françaises appartiennent au PEUPLE qui les a payé. Mais puisque tous les présidents qui se sont succèdés n’ont pas fait ce qu’on attendait d’eux, et se sont servis des merdias pour leurs fins financières, nous devons maintenant virer tous ces cloportes et reprendre notre destinée en main ! Si cela vous ne pouvez ni le comprendre, ni l’admettre alors que vous faut-il de plus pour enfin vous réveiller et admettre votre endormissement ? Ne devriez-vous pas vous révolter et manifester votre désaccord dans la rue en soutien à ce peuple opprimé ? Pourquoi le gouvernement n’entend-t-il pas son peuple ? Israël envahie et colonise les palestiniens et personne n’osera dire le contraire. Nous sommes révoltés et personne malgré nos manifestations ne nous entends ! Que faut-il en déduire ? Quand nous entendons les merdias prétendre qu’Israël a le droit de se défendre, eux qui sont sur un territoire qui n’est pas le leur, ne devrions-nous pas vomir ces propos ?  La manipulation est forte et puissante ! Qu’en est-il des Palestiniens qui voient leur territoire diminué, bombardé et leurs descendances disséminées ! C’est aberrant ! On nous prend ouvertement pour des cons, comme si nous serions des incultes et incapables de juger par nous même ! Ce soir on parle de cessez le feu, alors que l’armée de terre israélienne envoie ses troupes terrestres (40.000 milles hommes) anéantir le peuple Palestiniens car il n’y as plus vraiment d’armée ! Et nous ne réagissons pas ! Pire, grâce aux merdias cet épisode sera oublié par les internautes qui n’ont que faire de ce génocide humain ! N’accusons pas les citoyens Israéliens mais bel et bien les politiques, les banksters et les merdias ne confondez pas ou vous feriez la plus grosse erreur de votre vie ! Ne vous méprenez pas ! Nous devons réagir mais pas n’importe comment. L’état prévoit de nous interdire de manifester ! Donc de nous exprimer ! Cela vous parle-t-il ? La liberté d’expression n’est plus alors nous n’avons plus besoin de demander des autorisations pour manifester, alors tant pis si nous sommes accusés de terroriste, c’est leur choix, pas le notre ! Nous devons manifester et combattre l’injustice ! Où alors on s’écrase, on se met à genoux et surtout on la ferme ???  Vous Français, n’avez-vous pas honte ? Alors pourquoi les allemands dans une autre époque, de 1914 à 1918, ne seraient-ils pas chez eux aujourd’hui ??? N’avons-nous pas combattu de 1939 à 1940 pour reprendre notre territoire ? Nous étions déjà traités de terroriste à cette époque !  Auriez-vous  la mémoire courte chers compatriotes ! Où sont passés les vrais résistants ? Les lâches ont-ils prit le pouvoir ? Comment ne pas être révolté devant autant d’aberrations ? Comment ne pas « péter un câble » ? La France « se dit » un pays démocratique et respectueuse des droits de l’homme … De qui se moque-t-elle ? Les prédilections ne sont pas mirobolantes et le peuple justifie ses craintes. Les projets menés par nos gouvernants, eux-mêmes sous les ordres des « banksters », sont tristes d’autant de désinvoltures et de décadences ! Comment peut-on en vouloir au peuple de se révolter puisque toutes leurs demandent sont rejetés, pire encore, les volontés de ce dernier sont systématiquement contrariées. Ce que veulent les non-oligarques est simple : VIVRE LIBRE, rien de plus, libre de penser, libre de contester, libre de voyager partout, libre de profiter de ce que la nature lui offre, tel que l’eau, la terre, la mer, libre de partager, libre d’écrire, libre de jouer, libre de faire de l’humour ou du cinéma, libre de trouver de nouvelles énergies libres elles aussi, libre d’aimer son prochain, libre d’élever sa famille, libre de se nourrir naturellement… Libre de VIVRE sa vie ! Pourquoi, ceux qui ont été élu pour faire valoir les droits du peuple s’octroient-ils des pouvoir qui ne leurs sont pas conférés ? Les guerres dites froides, pour s’approprier des territoires, quel que soit les termes employés, même sous le prétexte de « terrorisme », sont des atrocités sans nom. Le fait que le sang coule et que ce sont majoritairement des civiles opposés à la colonisation qui sont assassinés, prouve que c’est un génocide humain provoqué volontairement par nos élites politiques mais surtout par les oligarques qui les dirigent. Les exemples ne manquent pas, outre la Palestine, mais également l’Ukraine, la Syrie, les pays d’Afrique et la liste est trop longue. Nous ne pouvons pas fermer les yeux quotidiennement ! Comment accepter de telles horreurs et faire comme si nous n’y pouvions rien. Oui nous fumes heureux d’avoir des alliés lors de la dernière guerre, alors ne devrions nous pas être également l’allié des pays en voies d’extinctions sans accepter les propos médiatiques des politiques et des oligarques. Il existe un parallèle entre le monde politique et le peuple. Nous pouvons avancer, que si encore quelques incrédules penses que la vocation d’un homme rêvant de pouvoir serait de se préoccuper de ses concitoyens est d’une grande naïveté. Parlons aussi des campagnes présidentielle et du rôle de la cour des comptes qui a pouvoir d’invalider une élection si les comptes ne sont pas conforme à la législation. Pourtant, lors de la précédente campagne de Nicolas Sarkozy, celle-ci ne fut pas invalidée. Pour quel raison, la cour des comptes n’a-t-elle pas fait son devoir ? Tout simplement pour les mêmes raisons qu’en 1995, elle a validé les comptes de campagne de Jacques Chirac qui pourtant dépassait la limite légale. Voici l’article qu’a publié le magazine « Les Inrocks » (n°973) le 23 Juillet 2014, coécrit par Benoît Collombat et David Servenay : « …En 1995, Balladur et Chirac financent leur campagne électorale avec des millions à l’origine douteuse. Le Conseil constitutionnel cache l’information pour éviter un scandale. Aujourd’hui, ceux qui ont participé à la dissimulation reviennent sur leur malaise. Tempête sous un crâne. Dix-sept ans après, Jacques Robert se repasse encore le film de ces longues journées d’octobre 1995 autour de la table du Conseil constitutionnel. Trois jours qui ont fait basculer la Ve République dans une autre dimension, celle d’une République bananière qui viole les règles qui la fondent et auxquelles chaque citoyen est censé obéir sous peine d’emprisonnement. Le crâne est dégarni, le regard aigu sous les lunettes. Cet éminent juriste de 84 ans, agrégé de droit public, ne digère toujours pas la façon dont lui et ses collègues ont validé les comptes de campagne d’Edouard Balladur et de Jacques Chirac au lendemain de la présidentielle du 7 mai 1995 alors qu’ils étaient illégaux. « Une belle entourloupe » La première fois que Jacques Robert est sorti de son silence, c’était dans Le Parisien du 1er décembre 2011 : « Nous n’étions pas très fier, expliquait-il. La raison d’Etat l’avait emporté sur le droit. Nous avons servi de caution à une belle entourloupe. » Aujourd’hui, il nous reçoit chez lui, assis dans le fauteuil de son bureau de style bourgeois empli de livres et d’archives bien rangées. Il en dit plus sur le profond malaise que cette « entourloupe » lui a laissé. « Pour moi, commence-t-il, cela a été un déchirement intérieur. J’ai eu l’impression qu’on me prenait en otage dans une affaire politique. Nous avons présenté devant la nation des comptes réguliers alors que nous savions tous qu’ils étaient irréguliers : une tache sur l’indépendance du Conseil constitutionnel. L’institution s’est fait manoeuvrer. S’il n’y avait eu que des professeurs de droit autour de la table, ils auraient tous annulé l’élection. » Replongeons-nous dans la « prise d’otage ». Elle s’est déroulée le 11 octobre 1995 à Paris, dans une aile du Palais-Royal où siègent la vieille institution et ses neuf membres, nommés par le chef de l’Etat et les présidents des chambres parlementaires. Le rôle de ces neuf Sages, comme la tradition les appelle, est de veiller au respect de la Constitution et à la régularité des élections. Ils valident les dépenses de chaque candidat. Ce jour-là, dans la salle du Conseil, se déroule un rituel courtois. Trois rapporteurs, membres du Conseil d’Etat, présentent aux Sages le résultat de leur enquête sur les comptes de Balladur, Chirac, Jospin, Le Pen, Hue, Laguiller, de Villiers, Voynet et Cheminade : les neuf candidats à l’élection présidentielle. Problème : les comptes de campagne d’Edouard Balladur dépassent le plafond légal et ont été maquillés pour masquer de grosses sommes d’argent à l’origine douteuse. Quant aux comptes de Jacques Chirac, élu six mois plus tôt président de la République, ils sont eux aussi hors la loi. Jacques Robert se souvient : « Les membres du Conseil étaient affreusement gênés. » D’un coup, au centre de la table, le président de l’institution, Roland Dumas, rompt le silence. « Il a immédiatement dit que si les comptes de Balladur et Chirac étaient irréguliers, il fallait les modifier, raconte Jacques Robert. L’idée qui s’est imposée, c’est que l’on ne pouvait pas provoquer une crise de régime pour une affaire financière. » Ce que Roland Dumas demande aux Sages, c’est de  » fermer les yeux » sur les anomalies des comptes de Balladur. Jacques Robert : « Chirac et Balladur avaient commis tous les deux des irrégularités. Mais l’un était élu et pas l’autre. On ne pouvait pas invalider les comptes de Balladur, le ruiner et laisser gambader Chirac à l’Elysée ! Roland Dumas ne voulait pas faire de vagues. Il mesurait les conséquences politiques avant l’application du droit. Il disait que nous n’étions pas là pour mettre des bâtons dans les roues du gouvernement (RPR, dirigé par Alain Juppé – ndlr). Il a habilement louvoyé, comme toujours. Nous étions dans une situation impossible. Si nous avions annulé l’élection, tout le monde aurait hurlé. Il n’y avait que deux solutions : aller au clash ou maquiller les comptes. » Un autre membre du Conseil, qui ne s’est jamais exprimé sur cette affaire, nous confirme le déroulement des événements. C’est Maurice Faure, ancien résistant, deux fois ministre, de la Justice puis de l’Equipement, sous François Mitterrand. « Nous ne voulions pas provoquer une révolution !, dit-il avec un accent rocailleux. Si nous avions invalidé les comptes de Chirac, comment aurait réagi l’opinion ? Certains auraient peut-être pensé que nous étions courageux. Mais d’autres se seraient demandé si nous avions vraiment appliqué le droit. » Question cruciale : si le Conseil avait imposé la loi, comme sa mission et son serment le lui commandaient, s’il avait rejeté les comptes de Chirac et de Balladur, que se serait-il passé ? Cela aurait-il, ainsi que le prétendait Roland Dumas, entraîné mécaniquement l’annulation de l’élection et provoqué une grave crise de régime ? En vérité, pas du tout. Cela n’aurait pas remis en cause le suffrage universel. Elu face à Jospin avec presque 53 % des voix, Chirac serait évidemment resté à l’Elysée. Un choix politique En revanche, Chirac et Balladur auraient dû rembourser beaucoup d’argent et peut-être donner des explications sur son origine suspecte. Balladur se serait probablement retrouvé sur la paille. Pour les Sages du Conseil, le choix n’était guère d’ordre juridique ou constitutionnel : il était politique. Il fallait maintenir à tout prix la confiance entre le peuple et son élu. Retoquer Balladur obligeait à retoquer aussi Chirac. « A priori, vous ne pouvez pas accepter que soit élu président un candidat qui a commis une irrégularité dans ses comptes de campagne. Impensable ! C’est pourtant ce qui s’est passé. Il fallait donc maquiller les comptes », confirme Jacques Robert. En fermant les yeux sur de l’argent à la provenance douteuse, les Sages prenaient le risque que l’affaire leur revienne un jour en boomerang dans la figure. C’est ce qui va se produire quinze ans plus tard grâce à l’enquête des juges d’instruction Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire sur le volet financier de l’attentat de Karachi (14 morts dont 11 Français, le 8 mai 2002). En octobre 2010, les deux magistrats soupçonnent les balladuriens d’avoir financé leur campagne électorale avec de l’argent sale issu des rétrocommissions touchées sur de gros contrats d’armement au Pakistan et en Arabie Saoudite. Ils envoient les policiers de la Division nationale des investigations financières fouiller les comptes de campagne du candidat. Et aux archives du Conseil constitutionnel, rue Montpensier, ils saisissent un document explosif dans lequel trois rapporteurs du Conseil d’Etat et de la Cour des comptes demandaient aux neuf Sages le rejet des comptes de campagne d’Edouard Balladur. Dans ce document confidentiel, les rapporteurs établissent que Balladur, qui déclare avoir dépensé 83 millions, en a en réalité dépensé 97, dépassant de 7 millions le plafond légal, fixé à 90 millions. Ils calculent que 14 millions de francs ne sont justifiés ni par des factures ni par des dons réguliers. Ils découvrent aussi, sur le compte bancaire de l’Association de financement de la campagne d’Edouard Balladur, un dépôt en liquide de 10 millions de francs, en grosses coupures, trois jours après le premier tour du 23 avril 1995. Les rapporteurs interrogent les responsables de l’équipe Balladur. Ces derniers répondent que ces 10 millions en liquide proviennent de « ventes diverses de gadgets et de T-shirts » et de « collectes au drapeau » lors des meetings de campagne. Des T-shirts et des pins achetés avec des grosses coupures ? Les rapporteurs ne sont guère convaincus. Ils l’expliquent aux membres du Conseil constitutionnel. Eux aussi sont perplexes. « Personne n’y a cru !, se souvient Jacques Robert. On a tous rigolé. Balladur nous a pris pour des imbéciles ! » Maurice Faure, vif malgré ses 89 ans : « C’était quand même un peu gros, ces 10 millions ! Une somme en liquide si importante, déposée si tardivement, ça paraissait anormal. » D’où Balladur sortait-il ces millions ? Le Conseil s’était interrogé sur l’origine de ces billets : « Nous avons pensé à la piste des fonds secrets, se souvient Jacques Robert. Puis nous l’avons abandonnée. » Les balladuriens, à l’époque, juraient qu’aucun fonds secret n’avait financé leur campagne. Les Sages avaient alors posé d’autres hypothèses : « Cela pouvait aussi provenir de l’argent de la Françafrique, confie Jacques Robert. De certains chefs d’Etat comme Omar Bongo, le président du Gabon… » Mais les neuf Sages n’ayant aucun pouvoir d’enquête, il leur fut impossible d’en savoir plus. « Nous n’étions pas des juges d’instruction, souligne Jacques Robert, nous ne pouvions pas perquisitionner. C’est pour cette raison que, à la suite de cette affaire, nous avons fait une note demandant l’augmentation des pouvoirs d’investigation du Conseil constitutionnel. » Une note qui sommeille encore dans un tiroir. Aux membres du Conseil, les rapporteurs expliquent que ces mystérieux 10 millions, intraçables, suffisent à invalider les comptes de Balladur. Mais Roland Dumas s’y oppose fermement : « Non ! Ce n’est pas possible, réplique-t-il aux rapporteurs. Puis-je vous demander de revoir vos comptes, en minorant certaines dépenses ? Je suis sûr que vous allez trouver une solution. » Jacques Robert se souvient de ce moment. Les rapporteurs se regardent d’un air affligé mais obéissent. Ils modifient des chiffres mais les comptes rabotés dépassent toujours le plafond légal. « Mieux, mais pas suffisant ! », tranche Dumas. « A leur place, j’aurais balancé le dossier à la figure de Dumas ! » Les rapporteurs comprennent que le président du Conseil constitutionnel ne souhaite « ni sanction ni annulation » des comptes de campagne de Balladur. Jacques Robert : « Ils sont revenus nous voir une dernière fois avec les comptes qui dépassaient symboliquement de 1 franc ! Ils nous signifiaient ainsi qu’ils n’étaient pas dupes. Moi, à leur place, j’aurais balancé le dossier à la figure de Dumas ! » Contacté par Les Inrocks, Roland Dumas, revenu aujourd’hui au métier d’avocat, ne souhaite plus aborder publiquement le fond de cette affaire. Pour lui, les délibérations du Conseil constitutionnel auraient dû rester secrètes. « Jacques Robert a tort de parler ainsi. Nous sommes tous tenus par un serment de respect du secret. » Il ajoute, sibyllin : « Ce que dit Jacques Robert n’est pas exact. – Pas exact ? Mais comment ? – Vous le saurez à l’ouverture des archives du Conseil constitutionnel, dans quelques années… » Puis il met poliment fin à la conversation. Après le maquillage demandé par Roland Dumas, le Conseil passe au vote. La volonté de Dumas l’emporte : les neuf Sages votent majoritairement la validation des comptes de Chirac et de Balladur. Mais, parmi eux, plusieurs ont voté contre. Dans Le Monde du 26 novembre 2010, les journalistes Raphaëlle Bacqué et Pascale Robert-Diard lèvent le mystère sur l’identité de ces résistants : il s’agirait des quatre conseillers nommés par la gauche. L’un d’eux était une femme. C’est l’avocate Noëlle Lenoir, nommée en 1992 au Conseil constitutionnel par le président de l’Assemblée nationale, le socialiste Henri Emmanuelli. Considèrant qu’elle est soumise au devoir de réserve, elle ne veut pas répondre à nos questions mais lâche un indice : « Je ne vous dis pas ce que j’ai voté mais je suis en paix avec ma conscience. » Quant à ceux qui auraient voté pour la validation, il s’agirait des quatre conseillers nommés par la droite. Si cela se révèle exact, la voix de Roland Dumas aurait donc fait la différence, Seules les archives permettront de trancher cette question avec certitude. N’oublions pas les comptes de Jacques Chirac. Comme pour Balladur, de mystérieux millions sont apparus dans sa campagne. Le 2 mai 1995, ils se sont même invités de façon spectaculaire dans le débat télévisé Chirac-Jospin précédant le second tour de l’élection présidentielle. Le candidat socialiste avait lancé à son adversaire : « En ce qui concerne le train de vie de l’Etat, je suis un peu inquiet quand je vois celui de la campagne de Jacques Chirac. Il ne donne pas l’exemple ! Il a été affirmé à plusieurs reprises, y compris par des gens qui vous soutiennent, que vous aviez dépassé largement, et même très largement, votre plafond de dépenses de campagne qui est fixé à 90 millions. Vous l’avez vous-même évalué à 87 millions. Je n’en ai dépensé que 42. C’est un vrai problème parce qu’on sait que le Conseil constitutionnel doit vérifier ensuite les comptes de campagne. J’ai de bonnes raisons de penser que votre compte de campagne, Monsieur Chirac, est très largement dépassé. Donc vous avez un train de vie, en campagne en tout cas, qui ne laisse pas bien augurer de l’avenir. » Rire crispé puis raclement de gorge de Jacques Chirac, qui répond à Lionel Jospin dans son inimitable tempo : « Pour le train de vie de ma campagne, Monsieur Jospin, je puis vous dire que conformément à la loi, mes comptes sont et seront publics. C’est la loi. Et que, par conséquent, le Conseil constitutionnel pourra juger, de même qu’il jugera les vôtres. N’accusez pas sans savoir, ou à partir de on-dit. » Mi-cordial, mi-pincé, Chirac semblait quand même bien sûr que ses comptes seraient validés par le Conseil constitutionnel. Comment pouvait-il être si confiant avec un Conseil à moitié socialiste et présidé par un adversaire politique présumé, Roland Dumas ? Jacques Robert l’avait révélé en décembre : avant le vote du Conseil constitutionnel, « Roland Dumas a passé une heure à l’Elysée avec Jacques Chirac. » Quels mots sont échangés ? Les deux hommes conviennent-ils d’un arrangement ? Aucun, soutient Dumas. Négocient-ils quelque chose ? Un pacte pour l’avenir ? Dumas dément. L’important, pour lui et pour Chirac, est de trouver le moyen de ne pas jeter le discrédit sur un homme élu à la plus haute fonction. Les membres du Conseil constitutionnel ferment donc les yeux pour sauver deux grands candidats. Et pour ne pas passer pour des incompétents, pour montrer qu’ils remplissent leur mission de vérificateurs des comptes, ils prennent la décision de sanctionner un petit candidat indépendant. Jacques Cheminade, parfait bouc émissaire La farce démocratique trouve alors son dindon. Il s’appelle Jacques Cheminade. L’ennemi de la finance, le candidat du groupuscule Nouvelle solidarité qui rêve de concilier le socialisme jaurésien, le christianisme social et le gaullisme de rupture. 0,27 % des voix. Les Sages trouvent dans ses comptes de campagne une petite anomalie. Ils estiment que 1,7 million de francs de prêts sans intérêts, offerts par des particuliers, sont des dons déguisés qui « constituent pour le candidat un avantage ». Conséquence : Cheminade doit rembourser l’avance d’un million de francs accordée par l’Etat pour ses frais de campagne ! Pour lui, pas de négociation. En août 1996, l’Etat saisit ses biens. Seize ans plus tard, il lui réclame encore 170 000 euros alors qu’il est à nouveau candidat à la présidentielle de 2012. Jacques Cheminade juge la procédure abusive, puisque même la jurisprudence de la Commission des comptes de campagne recommande qu’en matière politique, les taux d’intérêts peuvent être nuls… Nos deux anciens du Conseil constitutionnel, Jacques Robert et Maurice Faure, ne sont pas fiers du traitement infligé à ce petit candidat. Ils reconnaissent que, honteux du cadeau fait à Chirac et Balladur, ils se sont refait une virginité sur son dos. Jacques Robert : « Pour montrer que nous étions indépendants, nous avons invalidé Jacques Cheminade, alors qu’il n’avait commis que de légères erreurs. Pour lui, nous n’avons eu aucun problème de conscience : il a eu tous ses biens hypothéqués. » Un appartement de 60 mètres carrés à Paris et une vieille maison de famille en Auvergne. « Bien sûr qu’il y a eu inégalité de traitement ! », reconnaît aussi Maurice Faure. Quant à Roland Dumas, il s’en défaussera sur un plateau de télévision en mai 2011, avec cette phrase cruelle mais tellement révélatrice du fonctionnement réel de l’institution : « Jacques Cheminade était plutôt maladroit. Les autres étaient adroits… » Au téléphone, nous lui demandons le sens de cette remarque, ce qu’elle implique dans la conception qu’on peut avoir du droit appliqué aux puissants. Il nous répond ceci : « J’ai voulu dire ce que j’ai dit. » Rien de plus. En 1995, ces longues journées de débats et le sacrifice d’un « maladroit » ont blessé la conscience du Conseil constitutionnel. Le dernier jour des délibérations, un déjeuner est organisé avec les neuf membres du Conseil et les trois rapporteurs qui demandaient l’invalidation des comptes. Ces derniers refusent l’invitation. Comment s’est déroulé ce déjeuner ? Jacques Robert le résume en souriant : « Nous avons parlé d’autre chose… » Aujourd’hui, de graves questions se posent sur le rôle et le pouvoir du Conseil constitutionnel. Après avoir violé son serment en 1995, peut-il encore se prévaloir d’être un conseil des Sages ? Reste-t-il légitime pour vérifier les comptes des candidats de l’élection présidentielle qui vient ? Noëlle Lenoir pense que cette institution, trop politique, devrait totalement changer son mode de fonctionnement. « Je souhaiterais plus de transparence. Il me semblerait beaucoup plus sain que le Conseil constitutionnel ne soit pas aussi le juge électoral. Dans cette instance très politique, tout le monde se connaît. Je trouve gênant de statuer sur la situation de personnes que vous retrouvez le lendemain au cours d’une réception, avec qui vous avez siégé dans un gouvernement ou qui ont été vos opposants politiques. » Notons que Jacques Cheminade avait tenté, à l’époque, d’invoquer la partialité de Roland Dumas : ce dernier était l’avocat du Canard enchaîné et il avait dans les années 1980 plaidé contre Cheminade dans un procès en diffamation. L’argument n’avait pas porté. Jacques Robert : « Il faudrait enlever au Conseil le contentieux électoral. Pourquoi ne pas confier l’examen des comptes de campagne à la Cour des comptes ? Ou alors créer un organisme indépendant ? » Noëlle Lenoir va plus loin : « Le Conseil constitutionnel doit devenir une Cour suprême, avec des membres qui ne seraient pas des politiques mais plutôt des juges. » Une sorte de Cour suprême, à l’américaine ? C’est ce que propose Roland Dumas, qui se dit « partisan d’une réforme » après la présidentielle de mai 2012. « Il faudra probablement réunir une commission composée de professeurs de droit. Le système existant n’est pas si mauvais mais il n’est pas parfait. Il faut l’améliorer. La grande réforme serait de s’orienter vers une Cour constitutionnelle composée de magistrats et de juristes, comme cela existe dans les pays anglo-saxons. » Dumas cite la vieille blague du père de la Déclaration d’indépendance américaine, Thomas Jefferson : « Un juge à la Cour suprême ne prend jamais sa retraite et meurt rarement. » Traduction : ces gardiens de la loi y seront pour toujours. Est-ce le bon modèle pour un conseil plus juste et plus transparent ?… »

Comment ces politicards corrompus jusqu’à la moelle ont-ils pu soudoyer notre justice, bafouant ainsi nos libertés et la démocratie de ce pays ? Malgré toutes ces informations, ils règnent encore en maître absolu ! Lorsque vous vous posez les bonnes questions, lorsque vous vous intéressez de près ou de loin à la politique et que vous aspirez à être honnête si peu le soyez-vous, à aimer votre prochain et que vous prônez la justice, vous n’avez qu’une idée en tête, c’est de fuir au plus vite ce monde assoiffé de pouvoir, d’argent et de reconnaissance. Vous souhaitez également que leur immunité soit levée immédiatement pour les punir de leurs actes de haute trahison et frauduleux, plus encore qu’un simple citoyen. Depuis plus de 60 ans, Ils font des promesses de propagande qu’ils ne tiennent pas ! Ils n’entendent ni ne protègent le peuple qui lui a simplement demandé de faire valoir ses droits et rien d’autre. Sans consulter le peuple : Ils ont modifiés la constitution qui nous protégeait, ils ont, contre l’avis du peuple qui s’était exprimé, signé le traité de Lisbonne, ils ont fait des partenariat sans l’accord du peuple qui les rémunères, ils ont vendu les biens du peuple à des multimilliardaires, ils se sont immunisés contre les lois qu’ils nous imposent, ils nommés des non-élus au sein des plus grandes institutions de notre pays qui sont sensées protéger la constitution, le respect des lois et le peuple, ils n’ont pas respecté les lois du code électoral et des comptes de leurs campagnes présidentielles, ils ont envoyé les hommes de l’armée tuer, sur leurs ordres, des populations innocentes. Ils ont signé des accords avec d’autre pays sans nous consulter, ils se sont attribués des salaires mirobolants avec notre argent sans respecter le préambule de la constitution et sans donner au peuple le minimum vital pour survivre,  Ils ont régulièrement fait usage de la fraude fiscale, de la fraude financière, de la fraude des employés fictifs, de la fraude des cumuls de mandats, ils ont également muté les juges qui tentaient de stopper leur abus de pouvoir…  La liste est trop longue mais c’est déjà bien assez clair !

ILS ONT TOUT SIMPLEMENT TRAHI LE PEUPLE QUI LUI FAISAIT CONFIANCE !

Après, tous ces exemples, comme il vous l’était précisé au préalable, ne sont pas anodin, mais oblige à la réflexion et à se demander pourquoi ? Certes, la motivation, peu louable, de l’avidité de quelques oligarques dans cette société de capitaliste reste évidente mais n’explique pas tout. C’est beaucoup plus grave que cela n’y paraît. En effet, ce qui est préparé depuis des décennies par seulement quelques individus qui règnent en maîtres absolus sur le monde est catastrophique et monstrueux. Si nous vous le disions sans passer par les explications précédentes, nous passerions pour des fous à liés ! Beaucoup d’hommes et de femmes tentent de faire des conférences en direct dans les grandes villes de France afin de vous expliquer ce qu’il se passe et ont été, bien entendu, bannis de tous les plateaux de télévision, qui sont dirigés par les oligarques, patrons de tous ces médias. C’est la raison pour laquelle, dans cet ouvrage, les mots sont simples et à la portée de tous, car il est important et primordial que tous comprennent les enjeux politiques des plus puissants de ce monde qui ne souhaitent pas partager la moindre parcelle de leur richesse jamais rassasiée ! L’être humain, à leurs yeux n’est qu’un simple outil et n’a guère plus de valeur que tous les animaux qu’ils laissent disparaître sans le moindre regret. Les guerres ne sont qu’un jeu pour ces criminels intouchables dans le monde actuel. La volonté farouche de divisé les populations entre elles, dans le même pays, dans les religions, entre divers pays et entre diverses communautés est flagrante de vérité. Des révolutions se prépare, mais sans union de chacun, comme le souhaitent les quelques milliardaires qui ont provoqué ce cataclysme, la révolution n’aboutira qu’en leur faveur, car si les révoltions sont irrévocables aujourd’hui, il ne faut surtout pas se trompé d’adversaire. Ne croyez surtout pas que la montée de l’extrême-droite dans le monde est du fait du hasard, pas plus que les agissements criminels d’Israël, la théorie du genre, l’adoption, la pédophilie, le mariage gay et tant d’autres exemples. Tout est minutieusement préparé pour diviser toutes les populations. Il ne s’agit pas de vous faire peur, mais si nous pensons que nous commençons à comprendre ce qui se prépare, devrions-nous nous taire et fuir nos responsabilités et laisser nos enfants se dépatouiller seuls devant l’ampleur de ce qui se met en place ? Il ne faut pas avoir peur, non bien entendu, mais se préparer à réagir comme il se doit et non comme ces détracteurs le voudraient. L’appel des plus avertis se conforte au notre qui est de l’union de toutes et de tous, car les égos de chacun ne peuvent faire évoluer et combattre ce fléau et nul ne peut prétendre être le leadeur car c’est tout le monde qui doit être à la tête de cette « ré-évolution ». Puisque nous vous en parlons de l’article 89 qui a été modifié sous le « RÈGNE » de Nicolas Sarkozy, voici la nouvelle version depuis sa modification sans aucune concertation avec le peuple et en catimini  :

…  » Titre XVI – DE LA RÉVISION

Article 89

L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République sur proposition du Premier ministre et aux membres du Parlement. Le projet ou la proposition de révision doit être examiné dans les conditions de délai fixées au troisième alinéa de l’article 42 et voté par les deux assemblées en termes identiques. La révision est définitive après avoir été approuvée par référendum. Toutefois, le projet de révision n’est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre au Parlement convoqué en Congrès ; dans ce cas, le projet de révision n’est approuvé que s’il réunit la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés. Le bureau du Congrès est celui de l’Assemblée nationale. Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire. La forme républicaine du Gouvernement ne peut faire l’objet d’une révision. 1 Le Conseil constitutionnel n’a pas eu l’occasion de se prononcer sur la question de savoir si la rédaction issue du 1° de l’article 4 de la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008 entre en vigueur au lendemain de la publication de cette loi constitutionnelle (25 juillet 2008) ou dans les conditions fixées par le I de l’article 46 de cette même loi constitutionnelle. 2 La loi organique n° 2013-1114 du 6 décembre 2013 portant application de l’article 11 de la Constitution et prévue à l’article 46-I de la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008, entrera en vigueur le 1er janvier 2015 en vertu de son article 10 disposant que : « La présente loi organique entre en vigueur le premier jour du treizième mois suivant celui de sa promulgation. »… « 

Cela veut simplement dire que ce n’est plus au peuple de prendre ses décisions mais uniquement au président de la république sans aucun référendum ! C’est une escroquerie et une énorme tromperie ! Ne serait-il pas plus intelligent de comprendre les actions directes du gouvernement américain, qui n’a de cesse d’envahir des pays sous le prétexte de défendre des populations devant des terroristes inventés de toute pièce ou des guerres de religion… Pourtant, compte tenu de leur attitude vis-à-vis de l’Israël, qui a colonisée la Palestine et qui tue femmes et enfants sans que les prétendus défenseurs des droits de l’homme américains ne réagissent, en apportant des soutiens financiers colossaux qu’elle offre à ces criminels de guerre, avec l’aide de l’union européenne, toujours sans l’aval des peuples qui s’indignent, un schéma plus clairvoyant se dessine. En effet, serions-nous fous et les seuls à penser que les États unis d’Amérique envisage d’envahir touts les territoires ou se trouvent des valeurs monnayables avec l’aide de la Russie en ayant pris soin de coloniser tous les pays qui entoure cet empire Russe, pouvant ainsi mettre en place des bases militaires prêtes à intervenir et de nouveau à tuer des populations innocentes. Nous ne sommes pas utopistes mais tachons de réfléchir, de comprendre et d’analyser les situations, les mensonges médiatiques et l’importance des propos tenus par les médias et nos politiques pour justifier leurs agissements criminels qui ne sont en fait que des colonisations pour s’emparer de toutes les énergies utiles aux industries dont les fameux oligarques sont les propriétaires . Et si les plus hauts responsables Russes étaient de connivences ? Serait-ce impossible ? Cette idée ne semble pas farfelue et est partagée par des  personnes averties comme l’explique cet édito de BrezAtao du 7 Aout 2014 écrit par Yann de Kerguezec qui est en charge de cet éditorial breton. … « Ce qui se déroule en Ukraine est bien plus qu’une question de rapports de force entre les USA et la Russie. Bien que présenté comme une agression russe, le conflit ukrainien est compris en Russie d’une façon toute différente : il ne s’agit ni plus ni moins que de la dernière, ou de l’avant-dernière étape, avant un changement de régime en Russie et le démantèlement du pays par l’Occident. Le but stratégique de l’Ouest : détruire la Russie C’est désormais ce que répètent les conseillers du président russe à l’instar de Sergei Glazyev : ce qui se déroule en Ukraine n’est que le dernier développement d’une guerre beaucoup plus large menée contre la Russie par les USA. Ils le disent désormais publiquement : il n’est pas tant question de l’avenir de l’Ukraine, de la Géorgie ou de la Syrie, que de celui de la Russie. Ou plutôt de l’avenir que réservent les ploutocraties occidentales à ce pays. Et plus le temps passe, plus cette guerre se rapproche des frontières russes : Afghanistan, Irak, Géorgie, Libye, Syrie et désormais Ukraine. Fondamentalement, depuis 2001 les USA ont entrepris de mener à bien un gigantesque plan de mise en coupe réglée de l’Eurasie, visant à empêcher la Chine comme la Russie, ou tout autre acteur régional, de guider ce bloc hors de l’influence américaine. Mais la cible principale depuis l’origine, c’est la Russie, d’abord et avant tout de par sa position centrale sur le continent eurasiatique et ses réserves énergétiques. Pour la contenir il faut peler, comme un oignon, tous les états qui l’entourent et, à défaut, les détruire par des guerres internes dévastatrices. Une fois privée d’états tampons, la Russie peut être frappée directement. L’Iran et le croissant chiite formaient le glacis du flanc sud de la Russie. Le briser en Syrie, c’était pouvoir déboucher sur le Caucase, via la Tchétchénie, la Géorgie ou le Daghestan. Atteints, ces pays seraient à leur tour séparés de Moscou. Et transformés en base arrière pour semer le chaos dans les zones musulmanes de la fédération russe, en usant – comme en Syrie et en Irak – du radicalisme islamique, financé par les pétro-monarchies. Dans le même temps, l’Otan a continué son avance à l’Est en intégrant de plus en plus de pays de l’ancien Pacte de Varsovie, malgré les promesses faites par Georges Bush père à Boris Elstine »…

Nous sommes obligés d’apporter des éléments de preuve dans nos écrits, pour simplement ne pas être attaqués en diffamation et surtout pour que vous puissiez suivre le travail de recherche effectués, mais aussi la véracité de nos propos. Bien entendu, vous constaterez, comme nous, que tous ces événements et tous ces éléments nous ramènent toujours au même donneur d’ordre : LES OLIGARQUES ! Nous sommes autant que vous atterré de voir que nous n’avons aucune valeur à leurs yeux et que ces capitalistes, si nous ne les stoppons pas, détruirons le monde et notre planète de tout être humain, animal ou végétal par leur avidité et leur inconscience humanitaire.  Ils leurs faut vendre des armes, des produits chimiques, du pétrole et des céréales dont, et, en créant toutes les pénuries, décident des prix et quand les prix doivent s’envoler. Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir leurs marchandises ou si vous vous opposez à leurs décisions, vous n’avez, alors, aucun intérêt d’exister pour ces monstres assoiffés de pouvoir et de finance. Bien évidement, et c’est normal, ces pays colonisés, massacrés de leur population se défendent et n’ont pas l’intention de se laisser envahir. Voila pourquoi la désinformation médiatique et politique a son importance. Ils ne vont tout de même pas vous avouer, de but en blanc, leurs intentions criminelles. Il faut qu’ils aient l’air de sauveur de l’humanité sous le prétexte des droits de l’homme. C’est pourquoi, en amont ils installent et financent des groupes politiques et des bandent armées qui déstabiliseront tous les pays qu’ils doivent envahir en vous faisant signer des chèques en blanc par leur propagande médiatique. Le soi-disant terrorisme et les guerres de religion ont atteints leurs apogées ! Les États unis d’Amérique ont toujours eut un temps d’avance sur la stratégie commerciale pour vendre leur mensonge par leurs études avancées et publicitaires. Nous sommes horrifié bien entendu, mais nous ne nous résolvons pas à nous taire ni à accepter cette barbarie sanguinaire, presque innommable. C’est la raison pour laquelle nous sommes étonnés de voir que la majorité des postes sans importance des internautes viennent des médias eux-mêmes. Pourquoi ? Alors que ces mêmes internautes critiquent la désinformation mais pourtant la colportent sans avoir vérifié la véracité de leurs propres écrits ! Cela veut simplement dire qu’ils continuent de visualiser les informations des chaines de télévision et de rester sous la coupe de ces médias. Il faut avoir un regard aguerri pour discerner les intox, même si, parfois, ce sont des acteurs en herbe qui servent de porte-parole à ces médias… Les atteintes aux libertés des citoyens du monde ne font qu’augmenter, le nombre de morts dans plusieurs pays attaqués sous le prétexte d’une « libération » ne cesse de s’alourdir, les soi-disant « dettes » continuent leurs inflations, les politiques se jouent de leur peuple par leurs mensonges et leurs fausses informations, la crise continue de ruiner autant des êtres humains que des entrepreneurs étranglés, sans pour autant que les populations les plus protégées ne réagissent. Quand les gens comprendront-ils qu’il faut mettre son égo de coté et s’unir enfin pour se mobiliser contre toutes ces injustices flagrantes ? Que de vouloir ne faire confiance qu’à un seul homme et de le placer au pouvoir est la plus grosse des erreurs que le monde ait pu commettre. Qu’il faille indispensablement des hommes ou des femmes qui ont compris que ce n’est pas l’argent ou la monnaie qui doit dicter leur conduite mais bel et bien la défense de l’être, qu’il soit humain, végétal ou animal, s’unissent, se parlent et se mobilisent. Même si certain le critique, peut-être à juste titre, il n’en demeure pas moins vrai qu’il est un des hommes qui ont libéré la France de 1942 à 1944 : Le Général De Gaule. Comment certains hommes politiques peuvent-t-ils parler en son nom, alors même qu’ils plongent le pays et le peuples Français dans ces couloirs si sombres, que sont les accords signés sans l’aval de la population avec les nations unis. Nous devrions pleurer de voir comment ces hommes héroïques sont trahis pas tous les partis politiques au pouvoir de nos jours. Pas le moindre respect de ceux qui nous ont libérés, de ceux qui ont soufferts de la colonisation allemande, de tous ceux qui sont morts pour leur pays, de ceux qui ont choisi de quitter leur foyer et leur famille pour leur patriotisme avéré, de ce peuple (nos aïeux) qui s’est joint aux plus virulent de la défense des droits des hommes et des femmes et qui cachait les êtres les plus fragilisés au risque de leur vie. La France, de part son expérience et des systèmes de gouvernance, a le pouvoir de s’en aguerrir et de s’en guérir. Entre les choix du royalisme, des religions et de la politique, nous devrions avoir, déjà, tout compris. Mais le voulons-nous ? Nous pourrions également parler des anglo-saxons et prendre modèle sur cette femme qui privilégiait les plus démunis de son pays : Lady Diana, cette Star de la provocation populaire et néanmoins aimé de son peuple mais aussi des Français. Ne s’est-elle pas opposée au royalisme ? Ne s’est-elle pas opposée au conformisme ? Ne s’est-elle pas opposée, tout simplement, à sa belle-mère et à son époux ? N’a-t-elle pas décidé de vivre sa propre vie à l’encontre du protocole royaliste de son pays ? N’est-ce pas une femme courageuse, même, si aujourd’hui, le destin et les paparazzis lui ont pris la vie ? Comment les êtres humains ne comprennent-ils pas qu’ils sont la force de leur pays, qu’ils sont nombreux à partager les mêmes pensées ? Ils leurs suffiraient de s’unir pour enfin reprendre leur liberté ! Ils sont si nombreux qu’ils n’ont même pas conscience de leur nombre supérieur aux si faibles dictateurs en puissance. Ces traîtres politiques, par leur force de désinformation médiatique, ces faibles orateurs, conduisent la désolidarisation des uns et des autres que ce soit pour l’amitié, la politique, la religion ou même la famille, et c’est précisément ce qui fait peur au peuple ! Pourtant lorsqu’ils discutent entre eux, ces masses populaires, ils sont beaucoup plus virulents, ce qui tenterait à prouver, qu’ensemble ils se sentent plus fort mais surtout qu’ils le sont…Ne suffirait-il pas d’accepter la contradiction ? Il Faut apporter des arguments contestataires incontestables. Il faut admettre s’être trompé et partager, tout simplement.

Pourquoi les citoyens votent-ils pour des « élus proposés » qui ont tous été condamnés par la justice ? Pourquoi ces condamnés peuvent-ils se représenter ? Quand les populations commenceront-ils à reconnaître que la justice n’est qu’une façade cachée de la supercherie du N.O.M. Il est nécessaire de rabâcher et de répéter que la majorité des hommes ou femmes politiques ne sont que des carriéristes marionnettes au service des Lobbys et des oligarques qui financent leurs campagnes. Voici la liste non exhaustive, du 5 Avril 2013, que « Les Moutons enragés » nous ont fait l’honneur de partager. Elles concernent tous les partis politiques de notre pays. Pourtant vous continuez de voter et voter encore pour vos bourreaux : « …Une liste à diffuser car non seulement elle montre bien que finalement, tous les partis sont plus ou moins pourris, mais qu’en plus, ils ne méritent vraiment pas le respect auquel ils prétendent avoir droit! Le casier judiciaire vierge devrait être une condition sine qua non en politique!!! Liste des condamnations et mises en examen : PS Anne Hidalgo condamnée en 2012 à 40 000 € d’amende pour infraction à la législation sur la durée du travail. Bernard Granier condamné en 2011 pour corruption. Bertrand Delanöe condamné en 2010 pour atteinte au droit du travail. Catherine Trautmann condamnée en 1999 pour diffamation. Christian Bourquin condamné en 2012 pour délit de favoritisme. Claude Pradille condamné en 1995 pour corruption. Edmond Hervé condamné en 1999 pour manquement à une obligation de sécurité dans l’affaire du sang contaminé. Elie Pigmal condamné en 2012 pour délit de favoritisme. François Bernardini condamné en 2001 pour ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux. François Xavier Bordeaux condamné en 2011 pour abus de faiblesse Georges Frêche (ex PS) condamné régulièrement en fin de carrière pour de multiples dérapages verbaux. Harlem Desir condamné en 1998 pour recel d’abus de confiance. Henri Emmanuelli condamné en 1997 pour trafic d’influence. Jack Lang condamné en 2008 pour rupture de contrat. Jack Mellick condamné en 1997 dans l’affaire OM-VA pour faux témoignage. Jeanine Ecochard condamnée en 1998 dans l’affaire Urba(financement occulte du PS). Jean-Christophe Cambadélis condamné en 2006 pour l’affaire de la MNEF. Jean-François Noyes mis en examen en 2012 dans le cadre de l’Affaire Guérini pour association de malfaiteurs en vue de trafic d’influence et recel de trafic d’influence. Jean-Marc Ayrault condamné en 1997 pour délit de favoritisme. Jean-Marie Le Chevallier condamné en 2003 pour subordination de témoin. Jean-Noel Guérini mis en examen en 2011 pour prise illégale d’intérêt et trafic d’influence. Jean-Paul Huchon condamné en 2007 pour prise illégale d’intérêt et en 2011 par le Conseil d’Etat. Jean-Pierre Balduyck condamné en 2005 pour favoritisme a fait appel de sa condamnation. Jean-Pierre Destrade condamné en 2005 pour escroquerie et trafic d’influence. Khadija Aram (ex PS) condamnée en 2011 pour trafic d’influence et abus de confiance. Line Cohen Solal condamnée en 2011 dans la même affaire que celle touchant Pierre Mauroy. Malek Boutih condamné en 2006 pour diffamation. Michel Delebarre condamné en 2005 dans l’Affaire des Ecoutes Téléphoniques. Michel Laignel condamné en 2006 pour faux, usage de faux, délit de favoritisme, prise illégale d’intérêt, et détournement de fonds. Michel Pezet condamné en 1998 pour recel de fonds utilisés [pour un financement politique] en dehors de tout enrichissement personnel. Mohamed Abdi condamné en 2007 pour escroquerie. Monique Delessard condamné en 2010 pour mariage illégal. Olivier Spithakis condamné en 2005 dans l’affaire de la MNEF. Patrick Sève mis en examen en 2011 pour octroie injustifié de marchés publics et soustraction de fonds publics.  Pascal Buchet reconnu coupable en 2012 de harcèlement moral après le suicide d’une de ses collaboratrices. Philippe Sanmarco condamné en 1997 pour complicité de trafic d’influence dans l’affaire du financement occulte du PS, l’Affaire Urba. Pierre Mauroy condamné en 2011 pour emploi fictif. Pierre Moscovici condamné en 2001 pour atteinte au droit à l’image. René Teulade condamné en juin 2011 pour abus de confiance. Robert Gaïa condamné en 2002 pour favoritisme. Ségolène Royal condamnée en 2008 pour licenciements abusifs. Serge Andréoni mis en examen en 2011 pour complicité de trafic d’influence dans le cas de l’affaire Guérini. Sylvie Andrieux mise en examen en 2010 pour complicité de tentative d’escroquerie et de détournements de fonds publics dans l’affaire du financement présumés à hauteur de 700 000 € d’associations présumées fictives. Yacine Chaouat condamné en 2011 en appel pour violences conjugales Cette liste est non exhaustive. Nous la tiendrons à jour en fonction de l’actualité judiciaire. Merci de nous faire part d’éventuels ajouts. Nous tenons également à mettre tout particulièrement en garde le PS d’être extrêmement vigilant car il vous faudra être exemplaire. Votre pouvoir est aujourd’hui considérable, faites-en bon usage … Nous ne vous lâcherons pas non plus, c’est un devoir citoyen. UMP Alain Agostini (UMP) 2008, condamné pour proxénétisme aggravé en bande organisée. Alain Carignon (UMP) 1999, condamné pour corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins. Alain Ferrand (UMP) 2006, condamné pour faux et usage de faux. 1998, condamné pour prises illégales d’intérêts et condamné pour fraude fiscale. Alain Juppé (UMP) 2007, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt. Alain Tuduri (UMP) 2009-2010, condamné pour discrimination raciale, pour avoir préempté les biens immobiliers que voulait acheter des personnes d’origines étrangères dans sa commune. Axel Poniatowski (UMP) 2010, condamné pour diffamation. Brice Hortefeux (UMP) 2010, condamné pour atteinte à la présomption d’innocence. Il a également été condamné pour injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine. Le Parquet Général a requis sa relaxe, la décision a été mise en délibéré au 15 septembre. Brigitte Barèges (UMP) 2011, condamnée pour refus de mariage. Bruno Sandras (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts. Charles Fabre (UMP) 2010, mis en examen pour favoritisme. Charles Pasqua (UMP) 2009 à 2010, condamné pour trafic d’influence, pour favoritisme, pour faux, financement illégal de campagne et abus de confiance. Il est cité dans l’affaire de recel d’abus de biens sociaux pour l’association France Afrique Orient. Il également mentionné dans l’affaire du financement occulte du ministère de l’Intérieur et de l’Union des groupements d’achats publics. Christian Vanneste (UMP) 2006 et 2007, condamné pour propos homophobes, condamnation confirmée par la Cour d’Appel puis annulée par la Cour de Cassation. Il avait déclaré l’homosexualité inférieure à l’hétérosexualité et que l’homosexualité était une menace pour l’humanité. Claude Polony (UMP) 2001-2009, reconnu coupable de prise illégale d’intérêt, favoritisme et détournements de fonds. Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Il avait déjà été condamné pour harcèlement moral. Damien Meslot (UMP) 2010, condamné pour outrage à magistrat, mis en examen pour atteinte ou tentative d´atteinte à la sincérité d´un scrutin. Denis Gautier-Sauvagnac (UMP) 2008, mis en examen pour blanchiment d’argent. Denis Jacquat (UMP) 2011, condamné pour abus de confiance et infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales. Didier Schuller (RPR-UMP) 1994, il s’enfuit aux Bahamas après la révélation d’une tentative de déstabilisation du juge Éric Halphen puis il continue sa cavale en Dominique Républicaine où il bénéficie d’une protection diplomatique, avant de revenir en France.> 2005, condamné pour financement illégal de sa campagne.> 2007, condamné pour avoir fait financer de façon occulte des activités politiques. Dominique Paillé (UMP) 2004, condamné pour abus de confiance. Frédéric Chazal (UMP) 2010, condamné pour diffamation. Gaston Flosse (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts. Georges Tron (UMP) 2011, mis en examen pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol. Gérard Dezempte (UMP) 2006, condamné pour discrimination. Gérard Larrat (UMP) 2011, condamné pour constitution de partie civile abusive ou dilatoire dans le but de nuire à son adversaire socialiste.> 2011, mis en examen pour complicité d’atteinte à la sincérité du scrutin, complicité de faux administratif et usage et complicité de manà…“uvre frauduleuse tendant à l’exercice irrégulier du vote par procuration, son élection a été annulée. Gilles Forray (UMP) 2006, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux. Guy Drut (UMP) 2005, condamné pour avoir bénéficié d’un emploi fictif.Guy Wildenstein (UMP) 2011, mis en examen pour recel d’abus de confiance. Henry Chabert (UMP) 2002, condamné pour recel d’abus de biens sociaux. Jacques Blanc (UMP) 2009, mis en examen pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêt. Jacques Masdeu-Arus (UMP) 2006 à 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux. Jacques Myard (UMP) 2009, condamné pour diffamation.Jean Reynaud (UMP) 2004, condamné pour prise illégale d’intérêt. 2006, condamné pour harcèlement moral et dégradation des conditions de travail. Jean Tiberi (UMP) 2009, condamné pour occupation illégale des locaux de sa permanence et fraude aux électeurs. Jean-Louis Garnier (UMP) 2011, condamné pour coups et blessures. Jean-Louis Masson (UMP) 1997, condamné pour avoir financé la campagne d’un concurrent afin d’affaiblir sa rivale à droite. Jean-Paul Alduy (UMP) 2008, son élection est annulée pour fraude. Jean-Paul Fournier (UMP) 2009 à 2010, condamné pour prise illégale d’intérêt. Joëlle Ceccaldi-Raynaud condamnée (UMP) 2006, condamnée pour diffamation et complicité de diffamation. Joëlle Ferrand (UMP) 2010, condamnée pour prise illégale d’intérêt et malversations. Laurence Spicher-Bernier (UMP) 2010 à 2011, condamnée pour exercice illégal de la profession d’avocat et escroquerie. Lionel Cressiot (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation. Lucette Michaux-Chevry (UMP) 2002, condamnée pour favoritisme dans l’attribution de marchés publics. Manuel Aeschlimann (UMP) 2009, condamné pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public. Marie-Jeanne Bozzi (UMP) 2002, condamnée pour proxénétisme aggravé, association de malfaiteurs et dissimulation de travail clandestin.> 2007, condamnée pour soustraction au paiement de l’impôt, omission de déclaration et fraude fiscale.> 2009, mise en examen pour association de malfaiteurs en vue de la commission d’un homicide en bande organisée. Maurice Gutman (UMP) 2010, condamné pour proposition sexuelle à une mineure de 12 ans. Michel Buillard (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts. Michel Habig (UMP) 2006, condamné pour avoir fait incendier 14 caravanes appartenant à des Roms installées sur un terrain municipal. Nicolas Bazire (UMP) 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi. Olivier Deleu (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.Olivier Rey (UMP) 2008, condamné pour violences, menaces et dégradation grave du bien d’autrui à raison de la religion. Pascal Buchet (UMP) 2007-2011, condamné pour harcèlement moral ayant mené au suicide. Patrick Balkany (UMP) 2003, condamné pour injure publique et pour diffamation. 1999, condamné pour avoir rémunéré aux frais du contribuable trois personnes désignées comme des employés municipaux mais qui ne s’occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny. Philippe Brun (UMP) 2011, condamné pour fraudes et multiples abus de biens sociaux.Pierre Bédier (UMP) 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux. Philippe Pemezec (UMP) 2010, condamné pour injures. 2007, condamné pour irrégularités lors de sa campagne, son élection sera annulée. Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) 2004, condamné pour blanchiment d’argent.> 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi. René Vestri (UMP) 2009, condamné pour travail dissimulé.> 2010, mis en examen pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d’influence et association de malfaiteurs. Richard Cazenave (UMP) 1999, condamné pour abus de biens sociaux.> 2004, condamné pour recel et complicité d’abus de biens sociaux. Serge Dassault (UMP) 1998, condamné pour corruption. 2010, condamné pour procédure abusive.> 2009, condamné pour avoir acheté des voix lors des municipales. Thérèse Aillaud (UMP) 2002, condamnée pour détournement de fonds publics. Thierry Gaubert (proche de l’UMP, collaborateur de Sarközy) 2008, mis en examen pour abus de biens sociaux et escroquerie.> 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi. Thierry Leprince (UMP) 2007, condamné pour viol sur une mineure de 12 ans. Vincent Toni (UMP) 2008 et 2011, condamné pour corruption passive. Xavier Dugoin (UMP) 1997, condamné pour trafic d’alcool, salaires fictifs et corruption.> 1999 à 2000, condamné pour abus de confiance, détournement de fonds publics, falsification de documents administratifs et prise illégale d’intérêt.> 2001, mis en examen dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs du conseil général de l’Essonne, cette procédure sera annulée pour vice de forme.2010, un cadre de l’UMP dont le nom n’a pas été diffusé a été mis en examen pour vol de carte bancaire d’un ancien dirigeant et pour le piratage, lors de la guerre interne à l’UMP 31, de l’ordinateur de l’ex-présidente Christine de Veyrac.> Les policiers ont retrouvé des objets acquis frauduleusement au domicile du jeune homme.L’UMP condamnée pour atteinte au droit à l’image avec son LipDub en diffusant pour le clore la photo d’une jeune femme n’y ayant pas consenti. L’UMP, à l’origine de la loi Hadopi, condamnée pour piratage d’une musique de MGMT utilisée lors de leurs meetings et pour illustrer plusieurs vidéos diffusées sur Youtube. André Santini avait été mis en examen le 30 mai 2006 pour «prise illégale d’intérêt», «faux et usage de faux» et «détournement de fonds publics». Éric Woerth mis en examen jeudi 9 février 2012, cette fois pour « recel » dans l’enquête sur l’héritière de L’Oréal Liliane Bettencourt, a déclaré son avocat. NdA : (manquent, notamment les « affaires Chirac ») FN Voici la liste non-exhaustive des condamnations de membres du Front National. Cette liste a été réalisée en effectuant des recherches sur internet  et grâce au travail de certains internautes, Il est possible que certains jugements aient évolués sans qu’ils n’en soient trouvés la trace. Nous remercions toutes les personnes qui ont effectuées ce travail et relayons donc ces informations sur No Pasaran FM, comme nous l’avons fait pour les membres UMP et PS. Sur cette liste les condamnations sont très graves, voici donc approximativement ce pourquoi 18 % de français ont voté à l’élection présidentielle de 2012 mais étaient t’il au courant de ces faits ? Pour certains oui, ils cautionnent donc de tels actes, pour tous les autres qui se sont fait embobiner, il est temps de vous réveiller et de regarder la vérité en face. La première date correspond à l’époque des faits, la deuxième correspond au moment de la condamnation. Si une seule date est inscrite, il s’agit de celle de la condamnation. N’hésitez pas à nous signaler toute erreur ou oubli et il doit y en avoir.   Le Front National 1992-1996, condamné pour avoir vendu une investiture. Le Front National 2002, condamné pour avoir utilisé de manière dévalorisante l’image d’une personne. Le Front National 2002, condamné pour avoir utilisé sur son site les clichés protégés de l’AFP. Le Front National 2008, condamné pour avoir utilisé sans autorisation, en la détournant, la célèbre photo du « Che au béret et à l’étoile ». Le Front National 2007-2009, condamné à rembourser plus de 6,3 millions d’euros de dettes majorées de près de 600 000 euros d’intérêts à Fernand Le Rachinel. Le Front National 2009, condamné à détruire ses tracts. Le Front National 2010, condamné à retirer ses affiches litigieuses. 1995, trois colleurs d’affiches du Front National ont été condamnés pour le meurtre d’Ibrahim Ali-Abdallah. 2004, un membre du Front National dont l’identité n’a pas été révélée a été mis en examen et écroué pour la profanation de 127 tombes du cimetière juif de Herrlisheim. 2007, un membre du Front National dont l’identité n’a pas été révélée a été mis en examen pour l’assassinat de Karim Zaiter, un pilote de quad, la veille de Noël, puis incarcéré.  Il affirme avoir tiré au hasard sur un des engins qui tournaient sur le square sans vouloir tuer. 2009, quatre membres du Front National dont les noms n’ont pas été révélés ont été condamnés pour coups et blessures après avoir attaqué un homme noir une fois le repas patriotique organisé par le FN terminé. Alexandre Gabriac (FN) 2007, mis en examen pour ses liens étroits avec un commando d’extrême-droite ayant tenté de cambrioler un stand de tir à Saint-Andéol-le-Château, dont l’aventure s’est terminée par le meurtre du Gendarme Ambrosse. 2009, condamné pour apologie de crime contre l’humanité, injures à caractère raciste et violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à 8 jours Alexandre Simonnot (FN) 2006-2010, condamné pour avoir détruit un préservatif géant à l’occasion de la journée mondiale contre le Sida. Antoinette Martinet (FN) 1997 à 1998, condamnée pour provocation à la haine, à la violence et à la discrimination. Bruno Gollnisch (FN) 2004-2007, condamné en première instance et par le Conseil d’État pour contestation de l’existence de crime contre l’humanité (négationnisme), la Cour de Cassation va pourtant casser sans renvoi l’arrêt de la cour d’appel. 2008-aujourd’hui, poursuivi en justice pour incitation à la haine raciale. Bruno Mégret (Fondateur du MNR et membre du FN) 1998, condamné pour avoir tenu des propos sur l’inégalité des races. 2002-2002, condamné pour avoir envoyé aux frais de la commune de Vitrolles plusieurs milliers de lettres appelant à parrainer sa candidature pour l’élection présidentielle. 2006, condamné pour détournement de fonds. Calude Jaffres (FN) 1997, condamné pour usurpation de fonction. Catherine Mégret (FN) 1998 et sa Mairie de Vitrolles furent condamnés pour discrimination et incitation à la discrimination. 2002, condamnée pour avoir envoyé aux frais de la commune de Vitrolles plusieurs milliers de lettres appelant à parrainer la candidature de son époux pour l’élection présidentielle. 2006, condamnée avec son mari pour détournement de fonds. Cédric Bégin (FN) 1999-2002, condamné pour détention sans autorisation de munitions et d’armes, condamné pour incitation à la haine raciale. Christophe Klein (FN) 1999-2002, condamné pour provocation à la discrimination raciale Claude Jaffrès (FN) 1997, condamné pour abus d’autorité et usurpation de fonction. Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Condamné pour harcèlement moral. Denis Monteillet (FN) 1995, condamné pour avoir inscrit plusieurs personnes de son voisinage sur la liste présentée par son parti au municipales sans les avoir prévenues. Le Conseil d’Etat a annulé les élections des conseillers municipaux FN pour « liste irrégulière ». Emilien Bonnal (FN) 1985, ex-candidat FN aux cantonales et municipales, a été  reconnu coupable de meurtre, alors qu’il collait des affiches pour le FN, pour avoir tué Abdallah Moktari, 23 ans ; qui l’avait insulté. 8 ans de prison. Francis Watez (FN) 1995, condamné pour incitation à la discrimination raciale pour avoir collé des affiches proclamant : « Musulmans, Barbaresques, Algériens, terroristes ou non, tous dehors » et « Refuser l’intégration de ces sauvages est un devoir national ». (2 ans d’inéligibilité et 50 000 F d’amende). François Nicolas-Schmitt (FN) 1997, condamné pour détournement de fonds. Gilles Lacroix (FN) 1997-1997, condamné pour complicité de violence en réunion, avec arme et préméditation et pour complicité de destruction de biens. Georges Theil (FN) 2001,  condamné pour contestation de crimes contre l’Humanité. 2004-2006, de nouveau condamné pour contestation de crimes contre l’humanité. Guy Cannie (FN) 2009-2011, condamné pour escroquerie en bande organisée. Jacky Codvelle (FN) 1990, condamné pour avoir mis le feu à la voiture du député du Rhône et maire PS de la ville, Jean Jacques Queyranne pour fêter le 14 juillet. Jacques Bompard (FN) 2008-2010, mis en examen pour prise illégale d’intérêt. Jacques Coutela (FN) 2011, mis en examen pour incitation à la haine raciale suite à son apologie d’Anders Behring Breivik, auteur des attentats d’Oslo. Jean Holtzer (FN) 1990, ex-candidat FN aux cantonales a été reconnu coupable de vol à main armé pour avoir braqué une banque (8 ans fermes). Cet ancien avocat général avait un jour réclamé la peine de mort pour une histoire identique. Jean-Claude Poulet (FN) 1992, condamné pour avoir battu sa femme pendant quinze ans pour « la stimuler au travail… Il fallait que je la stimule assez fréquemment » Jean-Marc Maurice (FN) 2004 à 2009- 2010 à 2011, 6 condamnations. Condamné pour outrage à agent dépositaire de l’autorité publique, vol, escroquerie, banqueroute, travail dissimulé et non déclaré, abus de bien sociaux. Jean-Marie Le Chevallier (FN), condamné pour subornation de témoin dans l’affaire du meurtre de son directeur de cabinet. Jean-Yves Douissard (FN) 1999-2002, condamné pour incitation à la haine raciale. Jean-Yves Le Gallou (FN) 1991-1998, condamné pour provocation à la haine raciale. Joël Klein (FN) 1998,  condamné pour coups et blessures sur un Nord-Africain. ************************* Louis Aliot (FN) 2008, condamné pour diffamation. Louis de Noëll (FN) 1997, condamné pour détournement de fond. Il avait utilisé de l’argent de la société dont il est le gérant pour s’acheter un appartement à Paris, un autre à Perpignan et une villa sur la mer. 1 an avec sursis et 50000F d’amende. Marc Georges (FN) 1995, condamné pour avoir blessé par balle un jeune homme. Marc Lyoen (FN) 1997, condamné pour avoir employé des clandestins. 2008 : Candidat régulier du F.N condamné cette fois pour fraude au RSA. L’ancien dirigeant départemental du FN devra payer une amende de 500 euros et rembourser 15 000 euros au Conseil Général de Maine et Loire. Marcel Mazières (FN) 1995, condamné pour avoir envoyé à un professeur de philosophie une lettre anonyme injurieuse. Extrait : « Vous transformez nos classes en goulag politique, votre aspect physique est disgracieux et, apprenant que vous êtes homo, cela est risible ». Marine Le Pen (FN) 2008, condamnée pour diffamation. Pascal-Bernard de Leersnyder (FN) 1991,  condamné pour actes de torture sur un enfant de cinq ans. reconnu coupable de violence sur mineur pour avoir appris l’allemand au fils de sa compagne à coup de poing (jusqu’au sang) et pour lui avoir plongé la tête dans les WC ( « Il n’était pas digne de la salle de bains » ). 13 mois de prison dont 10 fermes. Patrick Bassot (FN) élu dans le Vaucluse 2012, a été condamné à 1.000 euros d’amende pour « incitation à la discrimination, à la haine et à la violence à l’encontre des immigrés ». Patrick Binder (FN) 2010-2011, condamné pour injure publique et provocation à la haine raciale. 2004-2005, condamné pour injures racistes en public. Philippe Bernard (FN) 2004-2008, mis en examen pour faux et falsification, abus de confiance et escroquerie. Philippe Viard (FN) 1998, mis en examen et probablement condamné depuis pour discrimination en raison de l’origine, de l’appartenance ou la non-appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation ou une religion non déterminée. Condamné pour injures et pour délit de fuite après avoir renversé un enfant. Pierre Van Dorpe (FN) 1989, condamné pour avoir tiré à l’aide de son fusil à pompe sur un groupe de jeunes d’origines maghrébine en blessant au dos l’un d’eux parce qu’il faisait trop de bruit. Le FN lui paye ses 15 000F de caution. 15 mois avec sursis. Raynald Liekens (FN) 1994, condamné pour le meurtre d’une juive. Il a déclaré : « Elle était plus gentille avec moi que personne ne l’avait été jusque-là. Mais, quand j’ai appris qu’elle était juive, j’ai décidé de la tuer car les juifs sont les ennemis de la race blanche ». Richard Jacob (FN) 2010-2011, condamné pour outrage et rébellion. Roger Fabregues (FN) 1996, condamné pour trafic de drogues. Il avait profité d’un voyage au Maroc pour importer du haschisch (2 ans de prison). Sylvain Ferrua (FN) 1996, condamné pour proxénétisme 1 ans avec sursis et 50000 F d’amende. Tanguy Deshayes (FN) 2008-2009, mis en examen pour menaces de mort, il a confirmé en être l’auteur. Quelques années auparavant il avait été condamné pour bagarre ainsi que pour port d’arme. Valls et André (FN), condamnés pour violence avec arme Xavier Voute (FN) 1997, condamné pour avoir aspergé de gaz lacrymogène des militants de Ras l’Front (mouvement anti-FN). Yannick Lecointre (FN) 2010-2011, condamné pour trafic de drogue (transport, détention, acquisition, cession et emploi non autorisés de stupéfiants). Jean-Marie Le Pen (FN) : reconnu coupable par le tribunal administratif de fraude fiscale (Redressement de 1,4 Millions de Francs), reconnu coupable d’apologie de crime de guerre dont la déportation pour l’édition d’un disque sur lequel on peut entendre « un hymne du parti nazi » et « Vive Hitler », reconnu coupable d’antisémitisme insidieux, reconnu coupable de banalisation d’actes jugés constitutifs de crimes contre l’humanité (11/10/1989) pour avoir qualifié les chambres à gaz de « point de détail » de la 2ème guerre mondiale, reconnu coupable de captation d’héritage, 5000F à verser, reconnu coupable d’agression d’un candidate socialiste, 3 mois avec sursis, 20 000F d’amende, 2 ans d’inéligibilité, reconnu coupable d’avoir tenu des propos sur l’inégalité des races avec B.Megret. Condamné à verser 10 000F a L’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) et à publier à ses frais le jugement dans 3 hebdomadaires (30 000F par publication). Liste de ses condamnations : 1960, condamné pour menaces de mort proférées à l’encontre d’un commissaire de Police. 1964, condamné pour coups et blessures volontaires. 1969, condamné pour coups et blessures volontaires. 1971, condamné pour apologie de crime de guerre. 1986, condamné pour antisémitisme insidieux. 1986, condamné pour apologie de crimes de guerre dont la déportation. 1987, condamné pour provocation à la haine, à la discrimination et à la violence raciale. 1991, condamné pour  trouble manifestement illicite à l’ordre public. 1991, condamné pour banalisation de crimes contre l’humanité et consentement à l’horrible. 1992, condamné pour diffamation. 1993, condamné pour injure publique. 1995, condamné pour oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer. 1996, condamné pour avoir tenu des propos ayant gravement porté atteinte au président du tribunal d’Auch. 1997, condamné pour avoir injurié l’association Ras l’front (mouvement anti-FN) de « mouvement de tueurs de flics ». 1997, condamné pour avoir injurié le président de SOS-Racisme. 1997, condamné pour banalisation de crimes contre l’humanité et consentement à l’horrible. 1998, condamné pour injures publiques et violences sur personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions. 1998, condamné pour avoir présenté une tête en carton à l’effigie de Catherine Trautmann. 1998, condamné pour avoir déclaré « Je crois à l’inégalité des races ». 1999, condamné pour incitation à la haine raciale et apologie de crime de guerre. 2002, condamné pour avoir reproduit sans autorisation un reportage de treize photographies prises par l’AFP. 2004, condamné pour provocation à la haine raciale. 2005, condamné pour incitation à la haine raciale. 2008, condamné pour complicité d’apologie de crimes de guerre et contestation de crime contre l’humanité. Eddy TRIVULCE Via les brindherbes… » (En savoir plus sur http://lesmoutonsenrages.fr/2013/04/05/liste-non-exhaustive-des-condamnations-et-mises-en-examen-du-ps-de-lump-et-du-fn/#ztLULuJXOEsOPqre.99.)

Pour autant, et bien entendu, il n’est pas question de baisser les bras, mais il faut admettre qu’il est difficile si ce n’est compliqué de comprendre le silence, l’endormissement et la confiance aveugle que mettent les Français dans ceux qui les dirigent. En oublieraient-ils qu’ils paient ces « bons à rien » ? Même si en rentrant de leur congé annuel ils apprennent, fin Juillet 2014, que leur gouvernement en moins de six mois démissionne une seconde fois, hors mis quelques manifestations programmées et sous la demande d’autorisation des préfectures concernées, donc évidement contrôlées par les politiques et leur service d’ordre ils ne réagis pas et se laisse endormir par les médias. Pendant le temps que les médias ne parleront que de cet événement, tous les autres réels problèmes des citoyens seront occultés car le peuple a toujours confiance en ses médias. En effet le peuple n’a pas encore intégré le fait qu’il est son propre décideur et surtout la clef de tous ses malheurs qu’il peut résoudre lui-même en acceptant de se rapprocher de ceux qui veulent la même chose que lui, mais principalement en s’associant aux mêmes idées, en s’unissant, sans pour autant élire un homme qui demande à être leur chef, et qui les conduira aux mêmes chaos qu’il a connu durant plus de soixante ans d’expérience, mais en suivant des leadeurs qui devront disparaitre une fois leur travail accompli ! Qui peut encore imaginer, en dehors des banksters, que cette Europe capitaliste soit bonne pour la masse populaire, pour l’écologie, pour la planète toute entière ? Ces pauvres pantins politiques, qu’ils soient de n’importe quel parti, sont incapables d’apporter des solutions simples et concrètes ! Ils ne sont pas élus dans le pays pour ne pratiquer que la politiques de l’U.E., mais avant tout pour la démocratie, la stabilité financière du pays et surtout de veiller à ce que son peuple ne manque de rien. Pourtant ces carriéristes au pouvoir n’entendent pas les cris du peuple et ne pensent qu’à leurs intérêts personnels ! Aujourd’hui, rien ne va plus ! L’économie est en berne, le chômage à son plus haut points jamais atteint, les entreprises se cassent la gueule les unes après les autres, les très gros établissements dirigés par des actionnaires fuient la France et vont s’installer à l’étranger, les banques vont bientôt piocher dans les épargnes de leur clients pour conserver leurs dividendes abusives avec l’aval de l’état, (on vous a parler de 10%, mais tout le monde sait que les banques font ce qu’elles veulent) De plus, afin que ces mêmes clients ne puissent vider leurs comptes ou tout simplement faire ce que bon leurs semblent de leur argent durement gagné, ils vont maintenant leur interdire de retirer plus de 300 € par jour !!!

C’est leur argent et ils ne peuvent l’utiliser comme ils le désirent ?

Comment la population peut-elle accepter cela ?

La France « part en couille » ! Pas d’autre mot a employer ! Notre pays prend le même chemin que la Grèce et l’Espagne mais pourtant le peuple ne réagi pas devant l’ampleur des dégâts. Les banques ont-elles oubliées que c’est de notre argent dont elles parlent, et que sans notre argent, elles sont vouées, inéluctablement à la faillite ! Mais elles ont tellement entendu ces phrases typiques du français qui n’osent pas : « que veux-tu qu’on y fasse ? » ou « c’est comme ça, on y peut rien ! » qu’elles n’ont plus peur de violer les droits des citoyens… Ne serait-ce pas un exemple concret de la toute puissance des « banksters » ? Ne peuvent-elles pas imposer leur dictature ? Et le peuple continue de payer ces escrocs du gouvernement qui ne cessent de les plumer depuis plus de 60 ans et qui, aujourd’hui, se soumettent aux ordres de la BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE !   Il faut cependant être attentif et vigilent sur les articles proposés par les médias. Si l’on prend la peine de les analyser, il n’est pas utopique de penser qu’il s’agit d’une mini guerre de pourvoir entre Manuels Valls et Arnaud de Montebourg. Cette affrontement d’opinion entre les uns et les autres, suffisent à eux seuls à combler les heures d’information et de reportage pour les campagnes électorales des uns comme des autres. La manipulation médiatique est en court. Voici deux extraits du journal le parisien édités le 25 Juillet 2015 :

« …Il range sa trousse et son cartable sans même avoir fait une seule rentrée scolaire. En annonçant officiellement lundi soir qu’il quittait le gouvernement, Benoît Hamon a dit sa «grande fierté d’avoir été ministre de l’Education nationale» et assuré que la rentrée scolaire avait été «bien préparée». Mais que restera-t-il de son bref passage rue de Grenelle ? Après seulement cinq mois dans ce ministère qui a vu défiler plus d’une vingtaine de ministres sous la Ve République, difficile de dresser un bilan de Benoît Hamon. «Les choses commençaient à cette rentrée. On n’a pas eu le temps d’avoir sa philosophie sur le rôle de l’école» estime Bernadette Groison, secrétaire générale de la puissante fédération de l’éducation FSU… » « …Ces décisions ont suscité des critiques, entraînant coup sur coup la démission du directeur de l’enseignement scolaire et du président du Conseil supérieur des programmes… » …/… « …Le 25 août 2014, Arnaud Montebourg a prononcé un discours d’adieux. Il y a renouvelé une charge contre les mesures d’austérité, et a montré du doigt les institutions européennes (BCE, Commission et les Etats membres) et le gouvernement suivant cette politique économique…. »

Mais aussi cet extrait du Figaro le même jour : « …FigaroVox: Après les violentes critiques de Cécile Duflot et Jean-Luc Mélenchon et celles des frondeurs, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon ont ouvert un nouveau front de contestation à gauche, contraignant Manuel Valls à présenter la démission de son gouvernement. Est-on en train d’assister à l’implosion de la majorité qui avait porté François Hollande au pouvoir en 2012 et plus largement à l’implosion de la gauche? Fabien ESCALONA: Je réserverais le terme «implosion» plutôt pour le jour éventuel où il n’aurait plus de majorité à l’Assemblée pour soutenir sa politique. Les frondeurs ont beau se battre sur des amendements, ils ne sont manifestement pas prêts à aller jusque-là. Leurs raisons sont tout à fait compréhensibles, mais c’est ce qui fait leur faiblesse devant un exécutif inflexible. En revanche, il y a bien eu une rétractation de la majorité gouvernementale depuis le départ des ministres écologistes. Et cette majorité était déjà réduite par rapport aux soutiens dont a bénéficié le candidat Hollande, ou par rapport à la «gauche solidaire» que Martine Aubry avait tenté de faire vivre lorsqu’elle était à la tête du PS. Cette rétractation va peut-être se poursuivre avec le remaniement ministériel, suite à la contestation des choix économiques par des membres du gouvernement. Cette contestation portait atteinte à l’autorité de l’exécutif dans la mesure où elle était publicisée. En même temps, cela était dû au fait que le débat n’était pas vraiment organisé ou accepté en privé ni dans le parti lui-même, censé être un espace démocratique… »

Que pouvons-nous faire ?

Il n’est plus possible de vous mentir, il est opportun de vous informer, de comprendre les enjeux de ce monde capitaliste au possible, des risques que chaque population occidentale et mondiale encourt ! La crédibilité des oligarques et « du nouvel ordre mondial » n’est plus acceptée et seule une guerre pourrait détruire une partie de la population, des édifices, le moral des populations en bernes vendre des armes, reconstruire et ainsi recréer une capitalisation pour ses assoiffés de finance en continue ! La guerre des religions ne pourrait fonctionner en France, en Espagne par exemple et dans les pays nordiques, mais dans les pays Arabes oui… et c’est exactement ce qu’ils ont provoqués, et hélas, ces populations sont tombées dans leur macabre piège ! Personne ne comprend nos écrits, nos alertes, nos messages, nos appels et peut-être même que par flegme, ne nous lisent tout simplement pas. La vérité ferait-elle si peur que nous ne pourrions nous défendre ? Combien d’exemple faudra-t-il à la population, pour se réveiller, pour s’unir, pour s’assembler et enfin se mobiliser pour la même cause ? Reprendre son destin en main ! La peur a-t-elle une seule fois évitée le danger ?

-         Si nous voyons des dizaines de millier de personnes envahir et déposer leur télévision devant les locaux de toutes ces chaines de désinformation…

-          Si nous voyons des centaines de millier de personnes virants la secte franc-maçonnique et tous les corrompus de notre système judiciaire…

-         Si nous voyons des dizaines de millier de personnes envahir et déposer tous les journaux dit « torchons » devant les sièges de ces journalistes à la botte des politiques…

-         Si nous voyons des dizaines de millier d’entrepreneur envahir les bureaux du R.S.I. et déposer leurs centaines de courriers de rappels erronés transmis par des incompétents…

-         Si nous voyons des milliers de fonctionnaires faire grève et désobéissance devant les ordres abusifs de leur hiérarchie…

-         Si nous voyons des centaines de personnes se diriger vers les banques pour y retirer leur argent (parce que peu en n’ont)  pour un temps…

-         Si nous voyons des dizaines de millier de personnes envahir le trésor public pour refuser de se soumettre à ce racket collectif…

-         Si nous voyons des centaines de millier de personnes se dresser devant l’Élisée, pour s’opposer à la dictature, arrêter et emprisonner tous ceux qui trahissent le peuple…

Nous pourrions, à ce moment là, dire que le peuple a vaincu sa peur et repris sa vie en main ! Ce serait tellement plus efficace que ces manifestations sous autorisations préfectorales, que ces boycotts non couvert pas l’état que les plus démunis ne peuvent suivre, et beaucoup plus efficace que ces pétitions lancées sur le net qui n’aboutissent à rien tant leur nombre est important.

Pourtant, encore une fois, les médias font parvenir des informations qui vont à l’encontre de ce que voudraient les populations les plus averties : En effet, si l’on se pose des questions sur tous les thèmes lancés à la télévision, et sur toutes les chaînes d’information, même si nous ne pouvons y apporter toutes les réponses. Le constat est cependant flagrant, car entre le fait de dresser les enseignants contre les parents et même les élèves eux-mêmes, les employeurs contre les salariés, les chômeurs contre les travailleurs et les publications ou les parutions de vie privée des uns et des autres dans la même ciblé que un ex-président (Nicolas Sarkozy), c’est au tour de Valérie Trierweiler de déballer des histoires dont le peuple en a strictement rien à foutre !

Ces mêmes médias informent leurs auditeurs que les écrits de cette femme vengeresse contre son ex-compagnon et actuel président de la république, seraient vendus à des milliers d’exemplaires. Les Français seraient-ils assez stupide pour enrichir cette femme avec les écrits de son déballage nauséabond ? Les médias ne vivent-ils pas sur la même planète que nous autres ? Ne peuvent-ils pas débattre des réels soucis quotidiens de la masse populaire ? Voudraient-ils nous faire croire que dans leur monde, nos problèmes sont inexistants ou ne les concernent pas ? De ce fait, il est important, voir primordial, de partager toutes ces informations avec le plus grand nombre d’entre-vous. Il ne s’agit pas de vous influencer, ni de nous croire sur parole, ni d’agir, comme le font les merdias et nos hommes politiques, mais de vous pousser à faire comme nous : Vous interroger, faire vos propres recherches et vos réflexions personnelles. Comme vous pouvez également le constater, il ne s’agit pas d’un roman, mais bel et bien des interrogations sur des faits réels et concrets, dont il nous appartient d’en avoir des réponses véridiques. Nous avançons vers des solutions, mais celles-ci font peur. C’est pourquoi certains ne veulent en entendre parler, ils ont compris, bien entendu, mais se terre dans le silence, pour ne pas affronter cette réalité. Nous savons que nos conclusions sont alarmantes, mais ne sont pas irrémédiables et nous avons, non seulement le pouvoir, mais surtout le devoir de réagir comme il se doit ! Il serait préférable de se tromper et de croire que nos politiques, comme nos merdias, ne se moquent pas de nous, ne nous induisent pas en erreur et qu’ils ne nous mentent pas. Admettre que depuis plus de soixante ans, nous sommes manipuler tant par les médias, les politiques que les oligarques n’est pas simple ni aisé. Cette remise en question est difficile pour certains d’entre nous. Les faits sont pourtant là, devant nos yeux et leurs magouilles sans cesse dévoilées ! Toute une réorganisation à faire sur nos coutumes et notre manière de gérer tant nos affaires que le peuple tout entier. Accepter l’idée de diriger un pays par des groupes de citoyens sans pour autant être sous la direction d’un seul homme ni d’une seule politique. Bannir définitivement le capitalisme qui détruit les plus pauvres mais surtout la planète toute entière. Même les religions sont une forme de dictature et les guerres dans certains pays nous le prouvent. Si le système capitaliste de notre ère a réussi à nous diviser, forcement pour mieux régner, mais surtout mieux nous manipuler, nous pouvons donc être capable, nous aussi, comme eux, de nous unir, de nous entendre sur le coté primordial de notre survie, de celle de nos enfants, mais aussi de la survie de tous nos animaux, de la purification de nos eaux, de notre flore, de notre air et de notre terre, indispensable à notre existence, et à l’existence de notre planète que nous détruisons pour le bien de quelques oligarques fortunés. Dans ce pays qui serait le notre, rien ne vas plus ! Le taux de chômage grimpe en puissance et, par conséquent, la délinquance aussi. Bien entendu, quelques reportages télévisuels vous montreront de vrais délinquants aguerris, principalement dans les banlieues ou vivent les gens les plus démunis et oubliés de ce pays, mais jamais n’aborderont les raisons qui poussent ces rejetés de la société à vouloir vivre de la même manière que ceux qui nous dirigent et qui montrent qu’ils peuvent tout faire en toute impunité. Bien évidement, nous condamneront les faits reprochés, mais nous tachons également de comprendre les raisons de la montée en puissance de cette délinquance, du  non respect des forces de l’ordre mais aussi des sapeurs pompiers professionnels qui interviennent dans ces cités prétendues « hors la loi » ou plus exactement zone de non droit ! Lorsque ceux qui nous gouvernent sont toujours relaxés devant des faits graves tels que la corruption, le détournement de fond publics, le trafic d’influence, les cumuls de mandats, les fausses déclarations, le non respects des lois et nous arrêterons cette liste interminable, comment peut-on blâmer les jeunes adolescents qui découvrent ces injustices, tous les jours ? Nos hommes politiques devraient être les modèles en toute puissance et ce n’est malheureusement pas le cas, et prendre les adolescents en devenir pour des imbéciles est une grande erreur ! Même s’ils n’en n’ont pas l’air, ils comprennent encore plus vite que les anciens, les manigances de ces hommes qui écrivent les lois. Ces mêmes lois dont-ils s’immunisent eux même… Ces hommes passent à la télévision tous les jours, pour leur engagement politique mais aussi et surtout pour leurs méfaits. Malheureusement pour les simples citoyens, si les procès existent bien, les non-lieux pour cette race de politicards véreux sont monnaies courantes ! Ils sont pourtant l’exemple à suivre, alors comment peut-on juger un homme qui a réellement faim, de voler de quoi de nourrir, si nous ne sommes pas capable de nous affliger les punitions que nous méritons ? Cette société est obsolète et doit être modifiée ! Les donneurs d’ordre capitalistes doivent-être punis à leur tour ! Les politiques bannies de notre vocabulaire !

L’éternelle dette de la sécurité sociale !

Quand cessera-t-on de se moquer du peuple Français ?

Je n’arrêterais pas de relever, le foutage de gueule de nos politiques et je démonterais, sans cesse, leurs annonces mensongères.

En effet, comme le précise l’article parût sur Ouest-France sud manche le 30 septembre 2014, il semblerait que le montant de la dette sociale, s’élèverait en 2015 à 13,4 milliards d’euros. Parallèlement, la Cour des comptes à signalée en 2012, qu’il y avait entre 20 et 25 milliards d’euros de Fraude à la sécu. Nous savons également que certaines personnes du corps médical (médecins, infirmières etc), se sont rendues complice de ses fraudes.

L’état préfère sacrifier les valeurs du modèle Français, envié par de nombreux pays, en diminuant les prestations des plus démunis, plutôt que de s’attaquer aux voleurs ou aux fraudeurs et de récupérer les sommes indûment versées aux prestataires peu scrupuleux. Si un président, peut faire prélever, l’ADN, d’un voleur de scooter, (affaire du fils Sarkosy), ne peut-il pas diligenter un service d’état pour récupérer ces 20 à 25 milliards d’euros ? Le coût de cette opération serait inférieur à la marge de l’excédent qui serait engendré, sans parler des amendes qui devront être affligées aux escrocs de grande envergure. (20 à 25 milliards d’euros moins la dette, de 13,4 milliards, estimée donne une plus-value de 6,6 à 11,6 milliards d’euros)

Comment ne pas comprendre que la plus grande majorité de la population n’a plus confiance dans les politiques qui nous sont présentées. Les plus jeunes d’entre nous ne s’y intéressent que depuis quelques temps, mais nos aïeux, quand à eux la subissent et la vivent de puis plus de 50 ans et même s’ils savent qu’ils sont bernés, elle fait parti de leur quotidien, et refaire ce qu’ils ont fait, en 68, les effraies et la contradiction ne peut pas leur plaire. Ils la voient comme une autorité suprême qu’ils ne peuvent défiées ni contrariées, oubliant volontairement qu’ils sont les électeurs et les payeurs. Le fait même d’avoir voté pour des bons à rien, les blessent profondément dans leurs convictions. Même s’ils connaissent toutes les magouilles dont ont parlé les médias durant des années, ils croient vraiment en la justice lorsqu’ils sont blanchis. Comment peuvent-ils imaginer, qu’autant la justice que ces hommes qui nous dirigent, pourraient être tous corrompus en jouant dans la même cour ? Il va s’en dire, que seule la jeunesse, ou les moins vieux d’entre nous, devrons montrer l’exemple, se mettre en avant et convaincre par des explications et des faits vérifiables. Peut-être ne nous contrediront-ils pas au début, mais, comme expliqué plus haut, il ne sera pas aisé de les dés-ancrer de leurs certitudes. Si nous avions d’autres solutions que de nous occuper nous-mêmes du système, du manque de politique citoyenne, des abus des capitalistes, des destructions massives de la faune, de la flore et du monde aquatique, des pollutions terrestres, aériennes et des eaux claires et salées, nous choisirions de poser notre confiance vers ces autres solutions, mais ce génocide planétaire programmé nous oblige à prendre le taureau par les cornes ! Toutes ces années d’expériences de promesses non tenues, de propositions oubliées, de solutions écartées, de mensonges permanents, de manipulations volontaires et de dégradations humaines, nous ont poussé vers la révolution obligatoire, la reprise de notre pouvoir de décision et de refus de soumission à l’oligarchie. Si d’aucun critique parfois les discussions de comptoir, d’autre en tire des conclusions, car il s’avère que ces conversations relatent, si elles sont bien analysées, la pensée majoritaire des citoyens de notre pays qui osent parler des problèmes du pays dans lequel ils vivent. Les résultats sont souvent alarmants et pourtant quelques humoristes avertis arrivent à en vivre avec beaucoup d’ironie, mais que tous les communs des mortels ne peuvent comprendre, même s’ils en rient abondamment. Il nous faut donc ouvrir les yeux, se comprendre mais surtout réagir comme il se doit ! Depuis quelques temps, de Juillet à Septembre 2014, les « merdias » (TF1, France 2 et 3,  Canal +, M6, D8, BFMTV, TMC,ITV etc… ainsi que toutes les radios et tous les journaux) nous diffusent des informations sur les politiques, avec des pseudos sondages, nous indiquant ainsi que le parti du Front National de Marine serait en tête ? C’est inadmissible ! Comment peut-on présager de la volonté du peuple ? Comment peut-on croire que le pays du métissage, un des  plus tolérant parmi le monde, accepterait un tel retournement de ses valeurs sacrées ? Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que les deux hommes les moins crédible, tels que Hollande et Sarkozy sont les seuls présentés mais surtout les seuls inéligibles, ce qui facilite la possibilité de l’élection de Marine. Soyez vigilent ! Ne vous laissez pas manipuler ! Nous avons peur pour vous, pour votre crédulité, posez-vous les bonnes questions, quitte à mettre en doute nos propres écrits ! Nous vous informons que nous préparons la riposte, que la dissidence et la ré-évolution se met en place, se prépare et s’engage à agir à vos cotés, que les punitions seront exemplaires et sans état d’âme ! Il n’est pas question pour nous de nous laisser endormir ! Il n’est pas question pour nous de vous abandonner si vous voulez réellement nous suivre et agir enfin ! Il n’est pas question d’accepter de mettre en porte-à-faux les fonctionnaires contre le privé, les professeurs contre les élèves, les maître ou maîtresse contre les parents, les artisans ou commerçants contre les salariés, les chômeurs contre les ouvriers, les religions contre les religions, enfin bref, les humains contre les humains …  Cette manipulation par les nombreuses guerres (Irak, Palestine, Syrie, Afrique, Ukraine etc…) programmées ne passera pas et sera condamnée comme il se doit, soyez en assurés ! Non le peuple Français n’acceptera pas de se soumettre et va se redresser ! Nos enfants seront fiers de notre refus de l’esclavage et de la soumission ! Les bla-bla de nos politiques transmis volontairement par nos « merdias » ne nous sensibilisent plus du tout. Nous sommes réveillés et aguerris ! Nous n’avons absolument pas besoin de ces pseudos historiens, de ces pseudos psychologues,  de ses pseudos politiciens, de ces pseudos journalistes pour comprendre ont sont nos intérêts vitaux ! Nous sommes le peuple et nous reprendrons notre souveraineté !

« Aux armes citoyens ! » Oui, en effet, « La France part en couille » et nous ne pouvons la laisser sombrer. Nous ne pouvons avoir notre langue dans notre poche et ne pas nous reprocher nos propres erreurs. Il faut se reprendre en main et faire l’éducation de nos propres enfants mais aussi de la notre. Cette France si individualiste, si divisée, si crédule, doit remettre en avant ses valeurs d’antan. Aider une personne âgée, ayant des difficultés a se déplacer et a traverser la route. Laisser sa place aux personnes fragiles dans les transports en commun. Donner le bonjour avec le sourire lorsque nous rentrons dans un commerce ou un lieu public sans baisser les yeux, que nous soyons jeune ou vieux. Parler et saluer son voisin, sur le palier ou dans la rue, sans avoir de préjuger et quelque soit sa couleur. Faire comme les Français d’origine maghrébines et suivre jusqu’à leur dernier souffle nos parents, sans vouloir, comme la majorité des français de souche, les mettre en maison de retraite pour profiter de la vente de leur bien mobilier. Mais aussi ne pas laisser nos enfants de moins de 14 ans traîner dans les rues au-delà de 22h30 le weekend et 21h la semaine scolaire. Ne pas accuser les plus démunis ou les étrangers de profiter du système mis en place par les politiques, mais condamner la classe politique et les médias responsables du carnage actuel. Ne pas laisser nos enfants nous diriger, nous parler sans respect, nous manipuler comme le font les enfants de l’ENA (ces politicards formés par cette « école de malfrat »), et ne pas porter plainte contre les professeurs qui participent aussi à l’éducation et aux connaissances de nos enfants. Dans notre temps, pas si lointain, nous ne nous plaignions pas d’une punition de nos maîtres, faute de la voir doubler par nos propres géniteurs et ils avaient raison. Le Français a tendance a prendre le bras d’un individu qui lui tend la main. Une main tendue est juste une main tendue, pas un dû ! Avant d’accuser les autres de tous les méfaits, regardons notre comportement et acceptons nos erreurs… Nous devons obligatoirement méditez sur ces dernières phrases, car elles reflètent la réalité de notre société actuelle fondée par ceux qui nous gouvernent pour mieux nous diviser. Nous devons réécrire notre constitution, c’est incontestable et ne pas laisser les autres l’écrire pour nous. (les autres ce sont les politiques de quel parti qu’ils soient), mais nous protéger aussi de leur dictature et de leur soif d’argent et de pouvoir. Sans quoi, nous restons et resterons dans le même système que celui d’autrefois… le royalisme ou le capitalisme, c’est la même chose à quelques lettres prêts !

A quand le changement promis ?

Comme exemple du « foutage de gueule » de notre époque et de nos gouvernants, je prendrais un exemple simple que tous les gens de plus de 40 ans connaissent : Le Minitel, proposé, à l’époque, par France Télécom et dirigé par le gouvernement. A cette époque, nombreux ont eu plus de 2000,00 francs de facture de téléphone (disons de note de Minitel) en utilisant ses fonctions moderne régulièrement, en ce temps, et se voyait couper leur ligne s’ils ne payaient pas. Le téléphone, quand à lui, au même moment, était du même tarif, déjà excessif, dans sa commune mais augmentait pour le département et s’envolait, sur la facture, pour les départements voisins. Pourtant, aujourd’hui, les actionnaires, se font, pardonnez moi l’expression populaire :  » des couilles en or ». Alors même que, sans trop comprendre pourquoi, lorsque tout à augmenté de plus de 300 % en vingt ans, aujourd’hui, nous avons le téléphone et internet illimités, pour un prix moyens mensuel n’excédant pas les 29 €, (soit environ 190 francs de l’époque, ce que nous devions payés, en ce temps, lorsque que nous téléphonions dans la commune régulièrement). N’est-ce pas surprenant ? Le téléphone est moins cher aujourd’hui, alors que toutes les structures sont à rénover ??? On nous dit le changement c’est maintenant !!! En effet c’est de pire en pire ! Un gouvernement qui dépense plus qu’il n’a de recette, endettant ainsi, ses concitoyens à vie mais aussi les descendants de ces derniers ! La France a de grosses recettes et aussi d’énormes ressources, mais est trop mal gérée, par semble-t-il, des escrocs qui ne pensent qu’à leur carrière, leurs pognons ou leurs amis, ou des pantins à la botte de financier sans scrupule. Si les entreprises françaises étaient gérées de la même manière, la France compterait 100 % de personnes au chômage. Je suis loin d’être aisé, mais pourtant je sais aussi que de taxer le salaire de qui que ce soit à 75% reste aussi une belle « connerie », comme beaucoup de français, car nul n’est dupe, nous avons autant besoin de gens riches en France que d’entrepreneurs pour donner du travail à tous les actifs de ce pays. Aujourd’hui, nos élus parlent de taxes à tout va ! Les escroqueries sont dévoilées tous les jours et quasiment tous nos élus sont mouillés ! Les juges sont soudoyés et la justice n’est pas la même pour tous. Pire encore, Un politique qui vole l’argent du peuple, peut se représenter à un poste identique après quelques 3 à 5 années d’inéligibilités, sans être incarcéré ou quelques mois tout au plus ??? Un délinquant qui cambriole une banque écopera d’une peine d’au moins cinq années. Ou est la différence du geste délinquant ? Seule la justice est différente pour les uns et pour les autres ! Il faut tout remettre à plat ! Tout remettre en cause ! Même la justice qui semble ne pas être indépendante mais bel et bien à la merci de nos hommes politiques qui se « balancent » en fonction du gouvernant actif du moment. Nous n’avons même plus la possibilité de nous défendre par le vote, tant les hommes présentés par les politiques, de notre époque, sont à la botte des Têtes d’affiches financiers de l’Europe, cette Europe qui a été refusé, par référendum par le peuple Français et qui n’a pas été écouté par le Président Sarkosi, alors élus par une petite majorité des français et qui se devait de faire respecter la voix de son peuple !!! C’est aujourd’hui que cette erreur, de ce président narrateur de bon augure, se paye ! Le président actuel, n’est pas et ne sera jamais à la hauteur ! Il ne respecte ni le peuple qu’il l’a élu, ni le parti qu’il a représenté durant quelques années ! Ses collaborateurs : nos ministres, sont des démonstrateurs flagrants que c’est juste la fonction qui les intéresse par leurs incompétences gouvernementales et leurs mésententes quotidiennes ! Des propos contredits sans cessent … Des annonces faites et retirées tout aussi rapidement … Des projets de loi insensés … Aucunes préoccupations de nos intérêts (qu’ils soient pour les riches comme pour les plus démunis) … Nous vous posons une question ! … Qui n’a pas compris, que depuis plusieurs années, ce n’était pas nos présidents qui nous dirigeaient, mais bel et bien les responsables financiers, à la plus grande échelle, de la banque centrale Européenne ??? Oui Nous restons persuadé que c’est l’argent qui domine le monde, mais bien plus qu’il y a encore quelques dizaines d’années, car, là c’est à l’échelon mondiale et les intérêts financiers, pour ces gens là, sont colossaux ! Le petit citoyen de n’importe quel pays qui ne se plie pas aux règles est écrasé comme le ressente actuellement nos voisins proches, tels que les Grecs, les Espagnols, les portugais et les Italiens ! Si nous ne réagissons pas, nous serons, nous aussi, écrasés par les taxes toutes aussi inutiles qu’innombrables et notre pays perdra tant ses richesses, ses valeurs que sa crédibilité. Si vous avez pris le temps de tout lire et que vous adhérez à cette analyse, dans ces grandes lignes, partagez avec vos amis et les amis de vos amis et voyons combien de personnes seront tout aussi accablées mais dans le silence ! La critique est si facile que nous en oublions de nous juger nous même et de nous améliorer. Il est pourtant indispensable de savoir et de vouloir se remettre en question, simplement pour s’améliorer et comprendre son voisin, sans systématiquement le juger sans réfléchir. Vouloir reprocher aux autres de profiter du système dans lequel nous jouissons et un manque de discernement flagrant ! Bien sur qu’il faut changer, à commencer par nous, pour montrer que c’est possible, mais surtout y croire car le doute n’est plus permis compte tenu des années d’expérience liées aux mensonges, aux arnaques, à l’individualisme, aux fausses promesses, à la dictature, aux guerres de prise de territoire et de richesse d’autrui, aux massacres populaires, à la jalousie et à l’envie… Bien entendu, nous pouvons vivre bien et vivre mieux, sans laisser quelques hommes nous dicter la meilleure façon de nous assouvir. Nous ne sommes pas des esclaves et ne pouvons accepter de l’être, tel que la machine capitaliste nous y oblige de nos jours. Ce n’est pas en montrant du doigt notre voisin que nous pourrons évoluer, mais en levant nos doigts vers ceux qui nous manipulent vraiment et qui utilisent notre crédulité, notre obéissance, notre sagesse et notre dévouement pour mieux nous « entuber » ! S’en est fini de leur règne, de leur pouvoir et de leur engraissement par les misères des peuples affamés ! Nous ne pouvons, ne voulons ni ne devons encore fermer les yeux. Nous pouvons nous passer d’eux, de part nos connaissances, nos savoirs, nos courages et nos réelles expériences du terrain, du travail manuel et intellectuel que tous ces manipulateurs ne connaissent pas et ne connaîtrons jamais. Nous savons tout faire ! Oui même sans eux ! Ils ont besoin de nous ces oligarques, mais nous n’avons jamais eu besoin d’eux et ils le savent, soyez-en certain !

L’Europe : Pourquoi le peuple n’en veut-il plus ?

Lorsque François Mitterrand avait proposé un référendum au peuple pour savoir s’il acceptait d’adhérer à l’union européenne, une majorité de votant avait accepté l’idée du rassemblement, l’idée du partage, l’idée de l’égalité et l’idée de l’ouverture… La réalité fut tout autre ! Pourtant ce serait si simple de voir les hommes politiques de l’Europe faire le travail que tous les citoyens de ce monde leurs avaient confiés. Unir les peuples, unifier les salaires dans toute l’Europe avec cette monnaie identique, le libre échange, le partage des cultures, maintenir les prix identiques sur ces continents… etc … Malheureusement aujourd’hui, la preuve du contraire nous est fourni et les différences flagrantes, tant pour le simple des mortels, que pour les petits entrepreneurs qui ne peuvent s’aligner sur les prix des pays avoisinants qui ne pratique rien d’identique. Ne vous méprenez pas, c’est volontaire ! En effet, aucune TVA identique, les salaires variant du simple au quadruple d’un état à l’autre, la nourriture, l’eau, le carburant, l’électricité, les produits agricoles ou laitiers, les produits alimentaires en général. Tout est à des tarifs différents partout en Europe. Il est établi que les hommes politiques Français mais aussi Européens ne font pas ce qu’ils seraient sensés faire pour le bien des populations qui les rémunèrent. Au contraire, ils font incontestablement le jeu des oligarques puissants et capitalistes, permettant ainsi aux industriels de s’installer dans des pays ou aussi bien la main d’œuvre que les taxes sont les moins chers. (Les frontières permettaient le maintient de nos entreprises dans leur pays de création). Cela autorisent ces actionnaires sans scrupules de faire du profit sans aucun complexe sur le dos des plus démunis et sans avoir le moindre souci avec le taux de chômage d’un pays ou d’un autre. Ils sont calculateurs et ne seront jamais sentimentaux ! Leurs valeurs ne sont pas les nôtres, juste celles de la bourse et du cap 40. Il n’y a pas la moindre place au sociale et à l’humanité. Comme il vous l’était précisé au début de cet ouvrage, nous sommes des produits de consommation sans aucune autre valeur que celle de travailler à bas prix, de produire des produits de faible qualité qu’ils nous revendront avec une durée de vie très courte, pour qu’une fois qu’ils nous ont fait croire que c’était indispensable, nous devrions racheter un modèle soit disant plus performant que le modèle précédent, mais dont la durée de vie sera identique. Exemple : les Smartphones, le 1, le 2, le 3, le 4 et aujourd’hui le 5. Pourquoi ne pas faire directement le 10 pour une durée de 10 ou 15 ans ? Mais également la téléphonie, la 3G puis la 4G ? Le HD et le 3D ? Les Ordinateurs, les télévisons, les lave-linges, les lave-vaisselles, les voitures que nous ne pouvons plus réparer nous même… Oui les exemples ne manquent pas. Et c’est nous le peuple qui avons l’intelligence de fabriquer ces produits, par notre savoir faire, que n’ont pas ces oligarques qui ne savent que nous diriger et nous manipuler. Pour que tous achètent ces produits inutiles, les artistes, les joueurs professionnels, les comédiens et les médias, payés par ces mêmes industriels, vous vantent les soi-disant mérites de ces produits, offrant par les radios et quelques jeux télévisés ces mêmes produits pour rendre envieux ceux qui ne les ont pas, les obligeants ainsi à les acheter. C’est aussi de la manipulation intellectuelle. Croyez-vous que ces gens là se préoccupent du devenir de la planète, de l’être humain, du climat et des déchets produits par ces fabrications en chaine qui ne peuvent tous être recyclés ? En produisant moins et plus durable, nous protégerions nos emplois, la planète, la montée des prix, la surconsommation et le travail des trop jeunes chinois par exemple, mais les oligarques ne feraient plus autant de profits et ne seraient pas 7% de riches en plus en 2014 et n’aurait pas vu leur fortune augmenter de plus de 12%, et n’accepterons pas cette proposition et préférerons faire disparaître celui qui ose écrire ceci plutôt que d’appliquer cette possibilité plus humaniste. Vous comprendrez plus facilement la raison pour laquelle le mot manipulation est si souvent employé dans cet ouvrage. Il est tellement plus simple de vous faire croire que ce sont les étrangers qui sont responsables du cahot, non pas de notre pays, mais international, que c’est de la faute des chômeurs si les travailleurs payent autant de charges, que c’est de la faute des ouvriers si les employeurs des PME et PMI ont autant de charge salariale et de RSI, que c’est de la faute des petits patrons si les employés sont si faiblement payés, que c’est de la fautes des fonctionnaires si le privé n’a pas les mêmes avantages salariaux etc… C’est cela la division pour mieux régner ! C’est cette société qui fait que nous sommes envieux de l’autre, que nous désirons autant que l’autre. Les émissions de télé ou de radio, les jeux télévisés avec tant de cadeaux que nous ne pouvons nous offrir qu’en rêve. Sans parler des émissions de « télé réalité », qui appauvrissent notre intellect au plus haut point en nous asservissant d’avantage et ouvertement.

Et si c’était possible ?

Rêvons d’être responsable (anciennement maire) d’une ville avec d’autres collaborateurs, ou ce serait les citoyens qui dicteraient la conduite à tenir sur les politiques à mener dans cette cité. Etienne Chouard, nous explique clairement que ce n’est pas utopique, mais que cela relève d’une volonté commune. Et même si on en parle très peu à la télévision ou sur les journaux nationaux, cela existe déjà en France et cette expérience, peu dévoilée, prouve son efficacité. Si c’est possible à cette échelle, cela veut dire qu’il n’y aurait plus besoin de président, et que les départements à eux seuls pourraient relier les volontés communes du peuple à des entités citoyennes servant à relayer les directives de la volonté Française. Aujourd’hui, outre le capitaliste, nous vivons comme dans un monde de royaliste, ou le roi (président actuel) suit les ordres de ses pères religieux (les oligarques). Il faut toujours payer plus, toujours moins d’actions sociales, toujours des mensonges plus gros les uns que les autres pour mieux nous dompter et mieux nous diviser. Un chanteur, Charles Trénet écrivait et chantait autrefois : « Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? » Il faut juste se prendre par la main, retrousser ses manches, et avec un peu d’huile de coude, se donner les moyens d’action et enfin agir ! Si chacun y mettait un peu de bonne volonté, plutôt que de se soumettre avec des phrases types telles que : Que veux-tu qu’on y fasse ?, c’est comme ça, on y peut rien !, c’est la vie !, c’est eux (sous-entendu les politiques) qui décident pour nous !, Si ils le disent (sous-entendu les mêmes), c’est que c’est vrai ! Ou encore, on n’a pas le choix !, alors que se poser les bonnes questions nous aideraient tellement à avancer encore plus vite et nous sortiraient de cette emprise politico-capitaliste. Lorsque que tout le monde aura compris que celui ou celle qui se prétend être votre sauveur (euse), dès lors qu’il est à la tête d’un parti politique existant, c’est encore et toujours pour avoir la meilleure place en haut de l’échelle et un très gros salaire, bien que la solution idéale soit qu’il n’y ait plus de « dictateur ». Il faut juste inverser les directives, qui doivent arriver d’en bas, par la volonté du peuple et être appliqué en haut par des garants renouvelés régulièrement pour assurer ces obligations.

Quand cessera-t-on de se moquer du peuple Français ?

En conclusion et au regard de ce qui se passe durant ces dernières semaines, le constat est alarmant mais cependant dans la logique de la volonté de ceux qui nous gouvernent. En effet, à l’heure ou cet ouvrage est écrit, bien que nous soyons en 2014, le ressenti des élections présidentielles de 2017 se fait pressant. Qu’il s’agisse de Marine Lepen, de Nicolas Sarkozy, de Jean-François Copé, de François Fillon, de François Hollande, de Ségolène Royale, de Manuel Valls, de François Asselineau, de Jean-Luc Mélenchon et de tous les autres, la course aux présidentielles est leur seule préoccupation. Pour ces êtres « intéressés » par leur carrière, les problèmes du peuple ne les concernent pas. Des solutions existent, pourtant ils s’acharnent a pondre des lois qui vont à l’encontre des citoyens et a proposer des solutions inapplicables qui seront refusées par les lobbys les plus puissants, faisant croire ainsi que c’est le peuple qui fait reculer le gouvernement. Il n’en est rien ! Le coût des portillons pour l’écotaxe restera à la charge des travailleurs Français et cette dépense n’aura servi à rien, si ce n’est d’endetter le pays encore un peu plus. Faire croire qu’il fallait faire payer au transporteur la charge de la pollution faite par les marchands de pétrole et les producteurs de véhicules polluants est une énorme supercherie, qui du coup sera financé par les contribuables. C’est un manque de courage et de volonté politique, car qui d’autre que ceux qui fabriquent les produits de nature à polluer la planète et ceux qui construisent les véhicules servant de distributeur à ces poisons, doit payer la note et réparer le préjudice ? En voila une idée provenant du peuple pour créer des milliers d’emplois en masse : Investir dans la fabrication d’énergie libre ou naturelle, créant des emplois de chercheurs, d’ingénieurs comme nous savons en fabriquer, de vendeurs, de construction d’usine, d’ouvriers au service de la planète. Bien entendu, cette possibilité mettrait à mal, les dividendes et les finances de ces industriels qui préféreront toujours laisser  crever la planète toute entière plutôt que de perdre leur monopole et leurs intérêts financiers gigantesques. Il faudrait aussi revoir les salaires mirobolants de nos sénateurs à la baisse, et les cumuls de mandats interdits. Être payé 15.000 € par mois, et ne rien faire pour son peuple est inadmissible. Les sénateurs ne devraient pas être payés plus de 5.000 € ce qui est déjà largement au dessus de la moyenne nationale, et qui limiterait, peut-être, le tiers de sénateur que l’on voit dormir, rigoler ou jouer sur sa tablette . C’est encore au peuple de décidé, ce serait un geste citoyen et une énorme économie financière pour le pays. Les merdias s’étonnent du manque de confiance du peuple envers la classe politique ! Ne se foutent-ils pas de notre gueule ? Nous prennent-ils pour des « Jambons » Pensent-ils que nous soyons crédules à ce point et dénués de bon sens ? Comment peuvent-ils imaginer que nous laisserons ces oligarques capitalistes détruire notre planète et l’avenir de nos enfants sans réagir ? Nous n’en avons pas le droit ni l’envie !

Ne marche-t-on pas sur la tête ?

L’affaire du PDG de GDF-SUEZ par exemple. Gérard Mestrallet, le PDG de GDF-SUEZ qui partira en retraite en 2016, bénéficiera d’une retraite « sociale dite normale » de 90.000 € par an. Mais la direction, dont il fait parti, a décidé de provisionner 21 millions € de retraite dorée, versée sur 25 ans, qui viennent s’ajouter à sa retraite de base. Soit un total de plus de 920.000 € par an. Quand bien même notre pays ne serait pas en crise, comment peut-on démunir une société, dont l’état est encore actionnaire à 34 %, de 21 millions € ? Le mot social n’a-t-il jamais eu une signification logique et réelle dans cette soi-disant démocratie ? Mais de qui se moque-t-on ? Jusqu’où nos politiques et nos dirigeants vont-ils nous enfoncer profondément ? Revenons quelques années en arrières et principalement sur les retraites. Comment se fait-il que les syndicats ne se soient pas mis en avant et révoltés lorsque dans les années 45, la retraite des salariés manuels du privés se voyaient octroyés leur retraite à 65 ans, alors que l’espérance de vie d’un travailleur manuel à cette époque était de 57 ans et que les fonctionnaires, en fonction de leur emploi, avaient l’avantage du départ en retraite  de 55 à 60 ans ? Au risque de passer pour un extrémiste de Gauche, peut-on nous expliquer pourquoi les valeurs dites « sociales » donc logiquement destinées aux plus démunis, sont ils octroyées illégalement aux plus aisés de ce pays ? La parité financière capitaliste n’a pas sa place dans le social qui, du coup, perd toute sa signification. Par ailleurs, 90.000 €/an est déjà une somme mirobolante que l’état ne devrait pas accepter, ayant déjà plafonné logiquement et utilement l’allocation de chômage sociale à 72.000 € par an. Les syndicats semblent surpris du si peu d’adhérents et de cotisants. Mais qu’ils ouvrent les yeux et qu’ils comprennent que les citoyens ne sont pas des idiots ! Que ce soit clair dans mes propos, les avantages sociaux de notre pays devraient être incontestablement reversés aux classes dites moyennes et des plus démunis et surement pas à ceux qui peuvent s’en passer allègrement ! Lorsqu’il vous était précisé, dans cet ouvrage, que le système actuel, s’apparentait au monde royaliste, nous allons vous donner quelques exemples concrets et vous vous ferez votre propre opinion. En effet, il est plus que nécessaire de se poser des questions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, pour ne pas vous influencer, vous tacherez d’y apporter vos propres réponses et, peut-être, les comparerez-vous avec les analyses de ces écrits : Pourquoi nos politiques, quels qu’ils soient, ne font-t-ils pas de meeting au sein même des banlieues qu’ils ont fabriqués de toute pièce ? Posons la question à ces politiques, qui ne se présente jamais sans leurs gardes du corps. Si ce que vous proposez reste dans les attentes fondamentales du peuple, pourquoi avoir peur de la réaction des Français ? Pourquoi faut-il des lois pour mettre en conformité les H.L.M. des cités et donner des espaces de vie aux citoyens relativement corrects ? Pourquoi les manifestations se font-ils toujours dans les centres ville et non dans les banlieues ? Qui peut croire que les citoyens les plus démunis, que tous les candidats aux élections appellent au vote, seraient des voyous incapables de comprendre le bon sens d’une manifestation ? Serait-ce parce qu’ils savent que ces gens qui travaillent très dur pour vivre, sont capable de renverser, à eux seuls le système en place et que, pour les tenir « au calme » les médias, les « dons généreux » tels que les primes de noël, les pseudos relances de petits boulots sous-payés et les fausses promesses sont des « carottes » qui maintiennent cet équilibre et ce faux-calme ? Comment peuvent-ils imaginer que le réveil ne se fera pas ? L’auteur de cet ouvrage a l’intention d’alerter toutes les populations, y compris celle qui vivent dans ces cités et qui participent activement à l’économie de ce pays ! Lorsque certaines personnes prétendent qu’il faudrait l’armée pour redonner au peuple son pouvoir légitime, ils n’ont pas tout à fait tord, mais il devrait dire une armée et non « l’armée » et cette armée existe belle et bien. Pas besoin de tanks, de chars d’assaut, de kalachnikov ou de fusil mitrailleur pour être courageux et déterminé ! Ces hommes dénigrés à longueur de temps sont bien plus courageux et plus dangereux que tous les militaires réunis. Ils savent s’organiser, se mobiliser et malgré tout, ces tentatives de stigmatisation et de division organisées, tant par les merdias que les politiques, n’empêcheront jamais ces hommes et ces femmes doués de bon sens de se mobiliser car il existera toujours des êtres humains qui alerteront ces populations du carnage dont ils sont les principales victimes. Le peuple peut se lever avec les moyens du bord ! Cependant, il est facile d’écrire, de faire ses propres analyses et de demander aux autres de faire ses recommandations à sa place. C’est pourquoi, l’auteur de tous ces écrits, s’engagera et montera au créneau. Bien que sa situation soit des plus catastrophiques, il a pris la décision de montrer l’exemple. Certes il est provisoirement dans la panade et sont statut de « SDF » le mine beaucoup. Doit-il pour autant baisser les bras ? Non ! Ce n’est pas son genre ! Beaucoup lisent ses écrits et compte aussi un peu sur lui pour mener à bien ses engagements. C’est ainsi qu’il a décidé de prendre le taureau par les cornes, de quitter le toit qui lui était proposé dans la Manche (50), et de se rendre à Nantes (44), la ville dans laquelle il est installé depuis 1987, pour mener à bien son rassemblement nécessaire. Peu importe sa situation ! La solution n’est pas de se morfondre, mais de se battre ! D’autant que quelques uns lui proposent leurs soutiens et leurs encouragements : Il n’est donc pas question de décevoir ces gens qui le soutiennent !

Quelles sont les évidences ?

Doucement mais surement, nos idées se mettent en place. Les annonces sont analysées et les faits décortiqués. Plus que des suppositions, des certitudes surgissent ! Prenons encore une fois quelques exemples : Des lois sont votées et elles nous paraissent surprenantes mais si nous y réfléchissons de plus prêt, cela nous semble plus qu’évident. Ces lois ne sont votés que pour du profit ! -Alors que nous avions des antennes de réception télévisuelle et audiovisuelle qui fonctionnaient à merveille, à qui a profité la fabrication rapide et obligatoire, des appareils électroniques, qu’ils nous ont vendus, pour recevoir la TNT dans nos demeures, et qui sont simplement des décodeurs payants , d’une durée de vie restreinte, reliés sur ces mêmes antennes qui fonctionnent toujours aussi bien, alors même que nous continuons de payer la redevance télévisuelle chaque année  ? -Le triangle de « sécurité » et du gilet obligatoire dans nos véhicules. Si c’était réellement pour la sécurité des usagers, donc de tous, il n’y aurait rien a redire, mais … A qui rapporte la vente obligatoire de ces gilets et de ses triangles d’une seule et unique couleur ? -La cigarette électronique qui a failli être interdite en France, nuisant au bureau de Tabac, initialement mise en vente par des officines spécialisées et aujourd’hui en vente libre chez tous les buralistes. Quand taxeront-ils ces cigarettes qui nous aident à arrêter de fumer ? -Les places de parking, qui rapportent des millions d’euros, payantes et réservées aux automobiles, qu’ils nous vendent et dont ils ne cessent de nous en faire la promotion mais, qui bizarrement, nuisent au centre-ville. Alors, sous le prétexte de la nuisance, chaque automobiliste doit s’acquitter d’un droit payant de stationnement ! Les automobiles, les camions, les usines, les avions, les trains, les bus les bateaux et les fusées nuisent incontestablement à la planète toute entière. Pourquoi, alors, fabriquent-ils ces engins à la chaîne ? -Si l’alcool est ni néfaste, pourquoi est-il en vente libre avec des taxes exorbitantes ? -Si le tabac provoque des maladies graves chez l’être humain, pourquoi avoir créé des établissements spécialisés et étatisés pour le vendre, sans « état d’âme » à tout le monde avec des taxes encore plus lourdes et nous interdire de l’acheter dans des pays où il est moins cher, sous peine d’amende ? -A qui profite l’obligation du contrôle technique obligatoire si ce n’est à toutes ces chaînes créées en catimini lors de cette loi ahurissante ? -Pour quelle raison, puisque nous payons des impôts et des taxes à n’en plus finir, doit-on régler en plus de l’acquisition de notre véhicule, l’établissement d’une carte grise, faite par des fonctionnaires, alors que nous payons, en sus, de la T.V.A. pour ce même engin ? Tous ces exemples et ces situations  vous sont expliqués pour que vous compreniez que de nombreuses lois sont votées simplement pour enrichir quelques nantis peu scrupuleux ! Si toutes les vérités vous étaient avouées, les lois ne pourraient pas être acceptées ni adaptées à la législation en respect des libertés de chaque individu. Ce sont là encore des exemples de manipulations, mais quelques uns encore trouveront des excuses pour vendre ces aberrations scrupuleuses ! L’appel aux citoyens qui vous est lancé, n’est pas à proprement dit, un acte révolutionnaire ou anarchiste, mais un envol vers une ré-évolution et un juste retour des choses ! Sauver notre pays mais aussi le monde par la volonté de rendre la démocratie réelle à notre pays et de montrer aux autres que c’est possible. Nous supposons que les nombreux exemples de la nonchalance des pouvoirs publics n’auront pu que vous convaincre de la véracité de nos propos. Par ailleurs vous avez du, par vous-même, vous rendre compte de la manipulation, des moqueries et de leur volonté de nuire aux classes moyennes pour enrichir ces multimilliardaires. Cet appel est lancé aux professionnels de la santé, aux personnels de la défense du pays, aux fonctionnaires, aux personnels de l’éducation, aux artisans, aux salariés, aux cadres, aux patrons, aux chômeurs, aux écrivains, aux comédiens ou acteurs, à cette soi-disant classe moyenne qui fait pourtant tourner ce pays et qui engraisse tous ces capitalistes sans scrupules: En clair, à tous ceux qui veulent réellement le changement et que des solutions logiques et humanitaires soient apportées au monde dans lequel nous vivons tous. Il n’est plus possible, aujourd’hui, de miser sur le capitalisme mais indispensable de parier sur la protection de la planète et de l’humain. La démocratie véritable doit reprendre sa place légitime. Bien que nombreux d’entre nous se soit fait avoir par celui qui avait écrit « l’appel aux Français », Eric Fiorile, les propos tenus par Bruno Le Floch devant les caméras de l’agence info-libre, à la veille du 14 Juillet 2015,  sont plus que jamais toujours de circonstance et il est bon de se les remémorer. ( http://www.agenceinfolibre.fr/quest-ce-que-le-mouvement-du-14-juillet-2015/ ) Notre pays présente aujourd’hui des incohérences. Si des actes odieux y sont commis, l’interprétation qui en est faite par les journalistes, comme par nos élites politiques m’échappe. Nous sommes si nombreux à ne pas comprendre les incohérences de tous ces actes criminels. La force avec laquelle les informations données poussent le peuple à croire aux extrémiste et surtout à se diviser ! Pourtant les faits de ces derniers jours, sont tout autre ! En effet, pourquoi des gens qui s’opposeraient aux Juifs, s’en prennent-ils d’abord à des journalistes de Charlie Hebdo, pour un article qui date de plus de neuf ans, puis à des force de l’ordre et enfin à une épicerie de confession juive ! Cela semble peut crédible. Oui il n’est pas acceptable que des individus armés puissent s’en prendre à la liberté d’expression de notre pays, pas plus qu’au religion, que la France, dans sa laïcité, accepte sans aucun problème ou aux force de l’ordre. Qu’on soit chrétien, catholique, musulman, juif , bouddhiste flic, journaliste ou athée, etc, cela ne pose aucun souci à la majorité du peuple de France ! La volonté médiatique de nous imposé la division par la religion est avéré. Que les politiques existantes l’accepte est insupportable ! Les événements criminels de ces derniers jours laissent présager des actions néfastes pour l’image des citoyens de ce pays ! Lorsque notre président, François Hollande, a interdit le parti de Marine Lepen de se joindre au peuple Français pour rendre hommage aux victimes des meurtriers de Dammartin, de la Porte de Vincennes, mais aussi des policiers, n’arrangera pas les affaires des partis en place et fera probablement grimper la côte de ce parti extrémiste qu’est le FN. Nous invitons les politiques et les merdias à ne pas faire d’amalgame, et de ne parler que de meurtrier qui ont tués, de sang froid, des citoyens du pays. De ne pas oublié les journalistes, les policiers, la liberté d’expression, les palestiniens, les maliens, les africains, les coréens, les afghans, les irakiens, les ukrainiens, les syriens, les libyens, les indiens d’amérique etc ! Nombreux d’entre nous sommes sur les nerfs en rapport avec les événements de ces derniers jours. Il ne faut cependant pas arrêter de penser et de se poser des questions. Comprendre, plusieurs d’entre vous ne le pourront pas de suite, mais au fil du temps. Alors on se demande si tous ces événements ne servent pas les intentions des politiques, car pendant le temps que nous sommes occupés à nous ulcérer devant ces faits aberrants, nous oublions nos réels soucis : L’état dans lequel se retrouve la France ! Au fond de nous, nous savons que la France restera ce pays des droits de l’homme, des libertés et que nous serons souverains tout le temps que nous voudrons que ce soit ainsi. Mais le voulons nous tous vraiment ? Comment croire que la plupart d’entre nous ne voient pas cette manipulation médiatique et politique ? Pouvons-nous nous résoudre à accepter ces servitudes, cette transformation de ce pays clément depuis des décennies, cet esclavagisme en série et surtout la perte de nos valeurs ancestrales et fondamentales qui sont les nôtres ? Les propos qui sont tenus par des milliers de Français dans les « bistros » montrent que le peuple français connait les mensonges de ceux qu’ils élisent, mais ne connait pas un traître mot de sa CONSTITUTION. Il suffirait de presque rien… Il nous appartient de rendre à ce pays ce qui lui a toujours appartenu ! Comme il est triste de constater la résignation du peuple français. Comment en est-il arrivé à se satisfaire de toutes les fausses promesses qui lui sont faites depuis des décennies ? Est-il aussi lâche que son endormissement laisse le supposer ? Comprenez-vous ces propos ? Ou le peuple a peur ?

Pourquoi les politiques et les merdias s’acharnent-ils à faire croire, encore, à des « guerres de religions » ?

En ce début d’année 2015, la manipulation médiatique bat son plein. Les propos diaboliques vont bon train ! Les clivages politiques, ethniques, religieux et raciaux sont le quotidien journalier de toutes les unes ! L’ère de la désinformation fait son entrée, ou plutôt devrait-on dire, s’installe dans sa continuité. Nous sommes effarés devant l’ampleur de cette « communication à visée directe » ! Une guerre silencieuse se dessine doucement, de ce fait les réels problèmes de la société sous passés sous silence. Et nombreux de ces médias crient « au complot ! » En effet, quelques philosophes appellent à la vigilance, quelques journalistes intègres (très peu) notent la dangerosité de ces divisions, quelques écrivains s’évertuent à alerter la population de cette division volontairement provoquée ! Mais aussi quelques artistes, comédiens, humoristes, ou chanteur qui réalisent eux même sur le net, par leur clairvoyance, des vidéos très explicatives. Bien entendu, les médias dirigés par les politiques, s’offusquent de cette soi-disant mégalomanie ! Mais qu’importe, car si parfois, il existe des fakes sur le net (c’est le mot employé par les surfeurs pour désigner les intox), habitués par les médias qu’ils ont quitté, les internautes savent faire la différence. Il y aurait de quoi avoir peur, c’est ce que souhaiteraient nos politiques qui ont, bien entendu, avant leur campagne présidentiel, prévu que tous ces événements plongeraient la population dans la distraction et dans le dégoût des autres qui sont forcément coupables ! Peur du mensonge ? Vous n’y pensez pas tout de même ! Ce serait sans compter sur les plus éveiller qui ne cesseront de faire leur travail de LANCEURS D’ALERTE ! « L’appel à rejoindre l’organisation citoyenne indépendante DLCM »  qui vous est lancé,  n’est pas à proprement dit, un acte révolutionnaire ou anarchiste, mais un envol vers une ré-évolution et un juste retour des choses ! Sauver notre pays mais aussi le monde par la volonté de rendre la démocratie réelle à notre pays et de montrer aux autres que c’est possible. Nous supposons que les nombreux exemples de la nonchalance des pouvoirs publics n’auront pu que vous convaincre de la véracité de nos propos. Par ailleurs vous avez du, par vous-même, vous rendre compte de la manipulation, des moqueries et de leur volonté de nuire aux classes moyennes pour enrichir ces multimilliardaires. Cela fait maintenant trois ans nous épluchons ensemble, pour vous, notre société, que l’auteur de cet ouvrage écrit des articles où il pointe du doigt les incohérences de cet ordre établi par les illuminatis dirigeant notre monde. Comme Il vous l’expliquait dans l’un de ses derniers éditos, il a découvert qu’il y avait des failles et que nous avions réellement la possibilité de renverser cette situation affligeante ou l’humain est réduit à l’esclavage moderne. Il vous l’a démontré, il y a plusieurs institutions qui sont instaurés pour que les plus riches de la planète, puissent continuer d’être les maîtres de ce globe terrestre. Toutes ces institutions sont les outils de la manipulation collective et de la division des masses pour mieux les diriger. 1- Vous avez les groupes « politiques » comprenant plusieurs partis pour satisfaire la division et vous faire croire que vous êtes les décisionnaires par vos « pseudo » votes. 2- La justice dirigée par des Francs-maçons qui permet de faire taire les lanceurs d’alertes ou d’étouffer les grands scandales et les plus grosses escroqueries dévoilées. 3- Les médias qui colportent le mensonge et diffusent des émissions pour maintenir la pression et le stress, vous obligeant à devenir ce que les hauts dirigeants financiers veulent que vous deveniez. 4- Les forces de l’ordre, qui ne sont que les pions inconscients de ces mêmes oligarques pour les protéger de toutes révoltes populaires. 5- L’institution éducative qui vous oblige à apprendre l’histoire telle qu’elle est écrite dans les livres d’histoire qu’ils choisissent de vous faire lire. 6- Les religions qui sont tout autant les stigmatisations flagrantes de la division populaire, qui se sert de la nécessite de l’être humain de vouloir « croire » en la « spiritualité » et des solutions « divines ». 7- La finance qui contribue à obliger l’être humain, d’en avoir toujours plus, que c’est indispensable, que s’en est devenu presque irrémédiable. Il y a bien d’autres institutions mais il n’est pas nécessaire de toutes les énumérées, ce qu’il faut savoir, c’est qu’elle sont toutes gérées par une masse d’humain rémunéré par les citoyens et non par ceux qui les ont créé. Elles sont donc très facilement « démontables ». Il suffit juste de s’unir et de contre-carrer les plans de divisions de ces gardiens de la haute finance pour les mettre à genoux. C’est pour cette simple raison humaine qu’il existe des failles dans leur « système » et qu’ils ont besoin de cette manipulation et de cette division pour mieux régner en « MAÎTRES » absolus. C’est au regard de toute ces failles que cet auteur a décidé de vous écouter et de céder à vos encouragements pour aller au bout de cet élan populaire, lorsque vous avez enfin acceptés qu’il refusait d’être « votre » chef mais simplement un représentant digne de vous guider vers votre délivrance. C’est aussi sur votre insistance qu’il a fini par se servir d’une de leurs institutions manipulées, telles que les syndicats, pour que leurs failles deviennent des atouts incontestables de la démocratie réelle. Ainsi est né cette organisation citoyenne syndicale indépendante qu’est DLCM : (Debout Les Citoyens du Monde) Empressez-vous de la rejoindre pour reprendre enfin vos libertés volées !

Pourquoi nous les lanceurs d’alerte, sommes-nous autant décriés ?

Pourquoi nous imagine-t-on tel des « dictateurs » ? Pourquoi s’acharne-t-on à nous rendre incrédule ou nous faire passer pour des aliénés ? Pourquoi nous demande-t-on de la fermer ? Pourquoi nos propos font-ils peur ? A travers tous nos écrits, nous dénonçons, nous analysons et nous mettons à mal tout ce que, les médias, les politiques, beaucoup d’écrivains ou l’éducation national ont tenté de nous « inculquer » disons plutôt « formater »… Depuis des années déjà, nous nous opposons à toutes « ces vérités » sans vraiment le savoir, nous nous battons contre toutes les injustices que nous rencontrons. Tout au fond de notre être nous savons que les choses ne tournent pas « rond », et ne nous demandez pas pourquoi, parce que nous n’en savons rien. Nous sommes ainsi depuis notre plus jeune âge et nous interrogeons chaque jour… La volonté de s’en prendre à la liberté d’expression dans ce pays des, soi-disant « droits de l’homme » sous le prétexte de préserver la vérité nous surprend encore plus… Foutaise, depuis l’interdiction formelle de remettre en cause, certains écrits sur la dernière guerre mondiale, notamment les chambres à gaz, sur Hitler lui-même et sur les vrais instigateurs de cette guerre mondiale… Nous ne pouvons pas admettre qu’on interdise à des historiens d’évoquer une autre hypothèse et d’éventuellement dénoncer des mensonges. Un exemple surprenant plus récent, mais qui reflète les incohérences de notre « système ». Vous le savez tous, Bruno Le Floch a été condamné le 18 septembre à 300 € d’amende en plus des 127 € de frais de justice, après avoir passé 32 heures de GAV à Paris entre le 14 et le 15 juillet 2015, pour avoir « organisé » une « manifestation non autorisée » ??? Mais nous ne comprends alors pas pourquoi : Après avoir été poignardé au cou fin juillet 2015, boulevard Stalingrad à Nantes, la police national  qui lui a demandé de porter plainte pour (pensait-elle) incarcérer l’homme qui avait tenté de lui porter un coup fatal. Bien entendu il s’est exécuté et qu’elle n’a pas été sa surprise de savoir que l’individu qui l’avait agressé gratuitement, était en liberté… Doit-il lui-même, bien qu’il soit pacifique, mettre hors d’état de nuire ce futur criminel en puissance ? C’est tout de même une tentative de meurtre, volontaire ou pas … Ne doit-on pas se poser des questions et tout dénoncer ? Ou faut-il, comme le voudraient nos gouvernants, fermer sa gueule et accepter les sentences sans discuter ? Nous ne jugeons pas les gens, Nous comprenons même leurs inquiétudes, mais ce qui nous révolte le plus c’est leur refus de s’ouvrir et d’émettre l’hypothèse qu’ils ont pu être manipulés. Bien que nous soyons de véritable tête de mule, nous acceptons pourtant de nous remettre en cause régulièrement et d’analyser tous les reproches qui puissent nous être fait. Notre constat est sans appel, le peuple, dans sa majorité, n’est pas prêt à de révolter. Il est dans la peur, dans la soumission, dans la division, dans son unique et propre intérêt et loin d’avoir compris que le partage et la sociabilité serait sa solution… Même si nous, les lanceurs d’alerte, nous ne sommes pas dans l’absolue certitude d’avoir la science infuse, nous nous sommes engagés à informer les peuples et les citoyens de ceux que nos analyses nous conduisent à penser ! Pour autant, devons-nous abandonner nos engagements ? Bien entendu que non, car qui le fera à notre place ? Si l’éveil prend du temps, il n’en demeure pas moins vrai que celui-ci se fait doucement mais surement… Nous constatons également que si le mouvement du 14 juillet 2015 a pu réunir entre 3000 et 4500 personnes, la division aura été bien plus rapide que la réunion. En effet, des infiltrés ont su profiter de ce rassemblement pour diviser et créer plusieurs groupes divergeant et les ramener fissa vers de nouveaux « chefs de clan » et « divers nouveaux partis politiques déguisés ». La vérité m’oblige à en citer quelques-uns : Le parti de rien de Thierry Borne, Le CNTF d’Éric Fiorile, Hollande dégage, Le jubilé des peuples, La Démosophie d’Éric Fiorile, Poil à gratter et les décrocheurs de Sylvain Baron et ceux qui ont fait main basse sur le MVT14. Les membres qui étaient à la base de ce mouvement, étaient de simple citoyen lambda, désireux de réveiller mais aussi de rassembler et ils y sont arrivés doucement mais ce fut, après l’évènement du 14 Juillet 2015, très vite récupéré par de nouveaux pseudos « intellectuels » sans scrupule et sans aucun respect de ceux qui avait lancé cette initiative. Peu importe, nous devons continuer notre engagement d’alerter les populations en prenant garde de ne pas accepter de partager nos réflexions avec tous ceux qui les utilisent pour mieux nous diviser. Nous conserverons les clefs et les valeurs de ce mouvement, mais nos actions se ferons sur le terrain et seront de moins en moins relayés sur les réseaux sociaux, afin d’appauvrir les « ressources » de nos ennemis… D’autres moyens seront mis en œuvre, puisqu’il faut toujours être malin… Nous constatons également que si nous voulons des personnes pour l’action de terrain nous devons les recruter directement et nous sur le net ou ne s’exposent principalement que des grandes gueules qui n’agissent jamais ! Nous ne vous abandonnons pas, les vrais « GUERRIER » pacifique, nous nous réorganisons différemment mais surement ! Il existe tant de groupe de pseudo-révolutionnaires qui se créent mais cela ressemble plus à de la division qu’à de l’éveil. On serait presque tenté de croire que ces  » faux leaders dissidents » tentent de regrouper des individus pour les « fichés » et les noyer dans un faux combat… Il n’est plus question de se laisser avoir et il faut pourtant continuer la bataille. Quelques artistes se font découvrir sur le net, mais nombreux sont ceux qui ne les écoutent pas, simplement parce que ces derniers ne passent pas sur les grandes ondes. Par ailleurs qui fait attention, de nos jours, aux beaux textes bien écrits et aux belles paroles engagées ? Il faut pourtant penser à l’avenir que nous laisserons à notre progéniture, il faut bien résister devant l’infamie qui se propage devant nos yeux, il faut bien faire honneur aux valeurs que nous ont laissé nos ancêtres, il faut bien faire barrage aux banquiers qui dirigent ce monde, il faut bien protéger les plus faibles contre la tyrannie, il faut bien défendre les plus pauvres de l’avidité des plus riches, il faut bien secourir la planète de sa destruction par l’être humain que nous sommes tous, il faut bien reconnaître que si nous sommes capable du pire, nous pouvons le meilleur… Alors il faut encourager et promouvoir tous ceux qui ont du cœur et qui savent le prouver par leur talent artistique et être attentif, même si nous n’aimons pas lire, ils le font pour nous ! Ils n’attendent de nous que cette petite lueur d’espoir et de courage que nous avons, mais que par fainéantise, faiblesse et paresse, nous ne cherchons même pas à découvrir. L’auteur de cet ouvrage va se lancer dans une aventure qui lui fait peur, même très peur, de ne pas être à la hauteur, de décevoir, d’être déçu, et surtout de ne pas être suivi. Abandonnera-t-il pour autant ? Il ne veut pas. Il pense à ses enfants, à ses écrits, à ses promesses qu’il doit tenir et ne pas passer pour un usurpateur comme tous les autres. Il se sent si seul, très seul, mais abandonné, non ! pas possible et cela fait plusieurs jours qu’il y réfléchi. Oui c’est compliqué d’autant que l’administration ne lui fait pas de cadeau. C’est ainsi qu’il sait qu’il dérange et qu’il est sur le bon chemin. Alors il fonce et il créé un nouveau concept : les concerts de « VIVRE EN PAIX »  où il souhaite réunir les artistes les plus engagés, quelques-uns répondent présent, les plus sincères évidements, mais ceux qui pourraient faire venir du monde se mettent à l’abri des regards, sans même se poser de question ni savoir qui organise cet événement et « pourquoi »… Dans quelques semaines il saura combien auront répondu, par leur présence, à cet élan de paix et de solidarité, mais pour l’heure il doit s’occuper de l’organisation de cette réunion musicale et il faut reconnaître que ce n’est pas aussi simple qu’il n’y parait ! Pour autant pas question de lâcher l’affaire… Cependant j’ai fini par comprendre qu’il ne servait à rien de faire peur aux gens, que c’était bien de les informer, mais inutile de les effrayer sans leur apporter des solutions. Les lanceurs d’alertes sont très utiles, mais la contre-partie existe et sait utiliser les réseaux sociaux, alors il faut utiliser une autre stratégie et provoquer les assemblées de masse populaire. L’auteur a très vite compris que la dissidence ne pouvait empêcher les troll de s’immiscer au sein même des leaders les plus aguerris sans se faire remarquer. c’est ainsi que j’ai découvert que la Franc maçonnerie était proche du mouvement « Le parti de rien » de Thierry Borne qui curieusement s’est rapproché d’Eric Fiorile et du « CNTF » Des personnages qui fuient la France en Suisse ? D’autre qui se terrent dans les forêts avec leurs enfants ? Mais surtout des organisateurs qui ont été invisibles le 14 Juillet 2015 et malgré leur statut et photo diffusé partout, laissé libre de toute action ? Alors que d’autres sincères, entier et fidèles se sont fait arrêter aux premières lueur du jour dans des lieux improbables ! Pourquoi Eric Fiorile a-t-il volontairement dissout le MVT14 et repris sous sa tutelle unique le pouvoir du CNTF et pour quel raison Thierry Borne, alors intégré au MVT14 et au CNTF avait-il créé le « Parti de Rien » ? Oui se poser des questions apporte des réponses évidentes : Nous nous faisons avoir et manipuler ! Est-il utopique de penser que de jouer sur le terrain de nos ennemis serait une erreur de calcul fondamentale ? Il faut travailler sur le terrain qui les dépassent et qu’ils ne peuvent manipuler faute de savoir… Il est tout de même aisé de comprendre que les plus avertis puissent se démoraliser et se décourager. Qui ne peut voir la manipulation médiatique et politique ? Qui ne peut comprendre que ce monde est dirigé par les mauvaises personnes avec de malsaines intentions ? Comment se fait-il que le mouvement dissident de François Asselineau veut absolument rester républicain et prétendre se dissocier de l’union européenne et de son euro, lui qui fut si proche des partis de droite et de gauche confondu en sa qualité d’énarque. Peut-on croire qu’il n’a pas côtoyé la Franc-Maçonnerie, alors qu’il a fréquenté les plus hauts fonctionnaires du pays ? Pourquoi ne répond-t-il pas aux appels que l’auteur lui lancent en toute sympathie ? L’UPR a-t-il des choses à cacher, puisqu’il refuse de s’unir à la dissidence sans adhésion à son « parti » ? La fuite en avant de beaucoup des prétendants dissidents commencent à exaspérer la majorité des citoyens qui se sentent profondément dupés ! Il faut reconnaître qu’il y a de quoi s’y perdre même en étant éveillé… Le défi qui est a relever aujourd’hui est de mobiliser les gens les plus éveillés à s’unir et à s’opposer au gouvernement directement. Cela consiste simplement a donner aux citoyens les solutions et la possibilité de reprendre son autonomie, sa réelle démocratie et principalement sa souveraineté. les politiques qui gouvernent à ce jour sont eux même dirigés par des banquiers sans scrupules qui ne reculeront, jamais, devant quelques décès supplémentaires. Il est évident que ces escrocs de la manipulation se donneront à cœur joie de faire passer le peuple pour des idiots et des incompétents plutôt que d’accepter d’être sous les ordres des peuplades qu’ils dirigent depuis des décennies. Provoquer ou faire en sorte qu’un nouvel attentat « terroriste » intervienne à nouveau, pour que la peur gagne du terrain mais également toutes les âmes du pays et du monde, serait de bonne augure à leurs fins criminels et rien ne pourrait les arrêter sauf le peuple lui même. Si les lanceurs d’alertes, les artistes, les dissidents, les révolutionnaires pacifistes et les intellectuels éveillés n’arrivent pas à se mettre autour d’une table, le monde, comme la France, sont définitivement perdus. Tous ces dissidents prétendent vouloir quasiment la même chose ! Il est alors très difficile de croire que ces leaders ne puissent s’entendre et débattre des solutions adéquates pour redonner le pouvoir au peuple mais aussi de la dignité à cette planète toute entière. Comme nous ne cessons de vous le rabâcher, il n’y a pas que les politiques a craindre mais aussi les « merdias », je devrais dire la médiatisation, mais il serait plus juste de dire l’américanisation, car nous sommes passé en dix ans de 6 chaines à 400 chaines de télévisons et de programme de télé-irréalités ! Nous n’avons pas évoluer de 50 ans comme voudrais nous le faire croire certains manipulateurs mais reculer vers la capitulation pour devenir des consommateurs compulsifs et fans des promotions et soldes en tout genres sur les inutilités quotidiennes. Si les banksters américains voulaient être les maîtres du monde, ils ne pourraient mieux s’y prendre… Faut-il aborder aussi le sujet tant décrié de la Palestine ? Même si c’est compliqué, dangereux, pour l’auteur, il est nécessaire d’aborder tous les sujets, aussi étouffés soient-ils ! Comment être crédible si vous n’osez pas développer les sujets sensibles ? La majorité du peuple Français reconnait la légitimité de la Palestine et nos gouvernants politiques le savent, alors ils font tous ce qu’ils peuvent pour redorer l’image d’Israël en tentant de mélanger volontairement la politique de ce pays à la religion extrémiste de cet état colonialiste. Mais le peuple Français ne s’y laisse pas tromper et sait faire la différence entre la manipulation et les faits réels. Est-ce dû à leur passé de pays colonisé en 1914 par l »Allemagne ? Probablement, oui ! Nous savons depuis des années que les résistants, aux yeux des colonisateurs, se feront passer pour des terroristes plutôt que des défenseurs des valeurs et de la protection de leur territoire incontesté. Il apparaît inconcevable, pour des citoyens, majoritairement laïc, de voir se pavaner des « soi-disant » élus et représentatifs de leur peuple, des politiques énarques avec une Kippa sur le crâne, se prétendant être lié à cette religion, plutôt que les défenseurs des valeurs du peuple qui les « aurait » élus… En effet c’est choquant et inconcevable lorsque des lois ont été voté en catimini contre le port du voile d’une autre religion : Le foutage de gueule est avérée et leur légitimité vole en éclat !

Qu’arrive-t-il à cette nouvelle société mondiale ?

Il est incontestable que nous vivons tous, sur cette planète, la terre, dans un monde de fou. Nos dirigeants respectifs, les énarques, ne respectent plus rien, même pas les lois constitutionnelles ! Rien ne semblent les arrêter. Si toutefois nous nous y aventurons, ils nous craignent et en ce cas ils décident d’armer les simples policiers non formés aux armes et n’ayant aucunes disciplines scolaires et humanistes. Pour éviter le scandale, ils décident également, dans cette même année de 2016, de les immunisés de toutes procédures judiciaires, les rendant ainsi intouchable, ces cowboys du Nouvel Ordre Mondial. Faudrait-il armer les citoyens pour se défendre de ce génocide programmer par quelques milliers de « hauts banksters »  pour les stopper dans leur boucherie sanguinaire et infernale ? Il ne s’agit plus de savoir ce qui se passe dans ce pays mais ce qui arrive à ce monde avide de puissance et de pouvoir et tant dénué d’humanité. Comment cette planète a-t-elle pu se soudoyer aux noirceurs des ténèbres ? Ne serait-ce pas les publicistes, les cinéastes, les feuilletons, les émissions de télé-réalités, les faux-documentaires, les livres, les faux-journalistes, les religions, les énarques, les hauts fonctionnaires, les banquiers et les plus riches du monde qui seraient responsables du chaos et du non-respect de la vie et de la planète toute entière ? Ne serions-nous un peu responsable de notre laxisme ? Qu’attendons-nous pour réagir ? Que nos enfants soient transformés en marionnette du sexe et de la perversité des adultes ? Que l’esclavagisme reprenne toute sa splendeur d’autrefois vis a vis des gens de couleurs ? Que le Fameux Front National irradie toute les races exclus du monde des sionistes occupant le pays de la Palestine ? Qui peut se permettre de s’octroyer le droit de décider de décimer des populations, des territoires, des ethnies, des croyances, des vies humaines, végétales ou animales ? Quand le peuple de ce monde va-t-il comprendre qu’il est lui même le pire ennemi de la planète ? Réveillez-vous les humanoïdes robotisés, lobotomisés, médiatisés et infantilisés ! Il n’appartient pas à un écrivain d’avoir un parti pris, mais il est, normalement, de son devoir de dénoncer les moindres incohérences des systèmes qui lui semblent nuisibles aux respects des valeurs du pays dont il est issu mais aussi indésirables et contraires aux lois constitutionnelles de celui-ci. Pour autant il ne peut s’attacher à des idées plus qu’à d’autres dans le souci d’être impartial. C’est la raison pour laquelle l’auteur doit être vigilent et ne pas tomber dans le piège tendu, tant par les merdias que les politichiottes qui dirigent le pays dans le chaos le plus total sous les directives étudiées de longues dates des oligarques qui paient leur campagne électorale et les frais importants des journaux, chaînes de télévision et radios qu’ils ne se sont pas privés de racheter. Aujourd’hui, l’argent a un tel pouvoir que les lecteurs ne devraient pas être surpris des termes tenus pas l’auteur. C’est la raison pour laquelle il vous est demandé de ne pas avalé tout cru, les propos des journalistes, les thèmes des émissions prétendues être « télé-réalité » alors qu’elles ne sont que des scénarios joués par des « pseudo-acteurs » en devenir qui seront, pour quelques uns, les animateurs de certains jeux télévisés. Pas plus que les films américains qui vous sont proposés volontairement sur les soucis que nous rencontrons de nos jours et qui sont liés à notre soumissions, nous faisant croire aussi que les forces de l’ordre « établi » par les énarques seront nos solutions et notre issue de secours face aux lanceurs d’alerte, qu’ils appelleront volontairement des complotistes, des fous à liés, des anti-conformistes, des attardés mentaux, des terroristes ou des anti-sémites. Jamais ils n’admettront que ces derniers peuvent être des avant-gardistes ou simplement des gens réellement éveillés. Pour autant, ceux-ci ne doivent pas tomber dans la caricature des religions qui « serait » la clef des problèmes de notre société. Bien au contraire, car c’est la volonté des oligarques que de nous enfermer dans ces guerres de croyance si peu différentes et dans la peur des autres qui n’ont pas le même cadre social que certains autres. Et pour cause, l’égalité des richesses n’existant pas dans ce monde de capitaliste, où, seul les plus riches, peuvent utilisés les humains, les moins riches, à leurs fins pervers et pour les besognes les plus basses liés à leur égard hiérarchique. Pourquoi croyez-vous qu’il existe des cités aux abords des grandes villes ? Pourquoi les entreprises qui s’installent dans ces cités payent-elles moins chers leurs taxes patronales et locatives ? Pourquoi les terrains sont-ils moins chers dans les cités ? Pourquoi la nuit, les cités sont-elles tranquilles et pas les centres-ville ? Pourquoi les entreprises qui embauchent des chômeurs de longue durée, payent-elles moins de taxes que les autres ? Pourquoi le SMIC est-il si bas ?  Pourquoi depuis l’Euro en 2001, les prix sur les produits de consommations de base se sont envolés de plus de 400 % en 14 ans alors que le salaire de base n’a augmenté que de 20 % en autant d’années pour les travailleurs les plus courageux mais les moins payés ? Tout est calculé depuis longtemps ! Tout est organisé pour que nous ne bougions pas le pouce ! Tout est programmé pour que la peur nous empêche de réagir ! Oui bien sur, car il savent pertinemment bien que si nous nous révoltons, ils perdent tout ! Comme de nombreuses images nous le montrent, nous sommes d’une telle puissance qu’ils ont peur, mais ils savent aussi que nous sommes éveillés mais tremblotant, hésitant alors ils tentent de nous interdire de nous révolter… Il semblerait que cette machination fonctionne pour le moment et tant qu’ils peuvent capter nos énergies, notre engouement ils s’en serviront pour nous envoyer dans le mur en nous demandant de bien vouloir les avertir de toutes les opérations que nous prévoyons, bien entendu, sous leurs autorisations ! Comprenez alors pourquoi les syndicats sont de mèches avec l’états capitalistes, simplement parce que TOUS les syndicats, pour TOUTES leurs opérations, se font honneur de bien vouloir prévenir les préfectures de leurs manifestations a venir. Ainsi les forces de l’ordres sont sur place et bien entendu, aucune manifestation ne sera envisagée dans toutes les grandes villes de ce pays puisqu’il n’y a plus assez de force de l’ordre pour les contenir… Les nouvelles lois pondues en catastrophe depuis le début de cette année 2016 ne sont pas anodines mais nécessaires à leur propagande de servitude absolue. Ce qui est triste aujourd’hui, c’est que le peuple qui s’en aperçoit le moins est celui qui peut encore plus difficilement survivre à ses habitudes mais c’est lui qui a le plus peur et qui est le moins éveillé, parce que dans les banlieues, ceux qui sont réellement les plus démunis sont les plus éveillés, les plus vaillants prêts à se révolter… Il faut pourtant les cadrer pour ne pas sombrer dans un chaos destructeur, dont les politiques s’argueraient les honneurs en démontrant au travers des médias, comme il le font pour les migrants et les religions, que ces gens des banlieues ne sont que de simple criminel. Il n’est pas aisé, par les temps qui cours, d’être un lanceur d’alerte depuis que le gouvernement Français a décidé de déclarer le pays en état d’urgence, interdisant ainsi toute manifestation contre les politiques engagées, en bâillonnant les plus éveillés et en cloisonnant toutes les lois qu’ils voteront en catimini, sans consulter la population. Les ordres donnés par les Lobbys ou les familles de banquiers les plus riches du monde seront mises en place sous l’œil attentifs des hauts fonctionnaires du 33ème degré de la Franc-Maçonnerie, que le peuple soit en accord ou pas. La souveraineté est ainsi bafouée, l’égalité inexistante et les libertés rejetées sous le couvert d’un « faux état d’urgence » trop bien amené et trop bien réfléchi par les même personnes qui sont couvertes et protégées par cette union européenne qu’ils ont créé eux même. Alors que la liberté d’expression était le fleuron de notre pays, voilà qu’un ministre de la défense, propulsé premier ministre, Manuel Valls, débarque subitement et bafoue cette liberté sans oublier de créer un fichier « S » où seront inscrit tous les libres penseurs qui oseront critiquer les « actions gouvernementales » contraire aux valeurs ancestrales de notre pays. Nous savons que si la constitution européenne était réellement appliquée, si les droits de l’homme étaient vraiment respectés, alors la justice de ce pays, si elle n’était pas corrompue par les Francs-Maçons, pourrait directement intervenir et emprisonner tous les traîtres de la nation. Oui la justice de ce pays pourrait ordonner l’annulation de certaines lois, l’annulation de certains traités illégitimes et retirer le pouvoir abusif de tous ces oligarques corrompus. Il y a effectivement des injustices flagrantes dans ce pays qui sont contraires aux droits de l’homme et qui existent pourtant depuis des décennies et qui peuvent être dénoncées. Si comme le prévoit l’article 1er de la déclaration des droits de l’homme et du citoyens de 1789, les hommes ou femmes sont égaux en droit, pourquoi les fonctionnaires ont des avantages que de simples salariés du civil ne peuvent avoir tels que la sécurité de l’emploi, des avantages financiers ou fiscaux et une durée du travail à vie inférieure ? Ces injustices incontestables devraient-être abolies par les tribunaux civils ou administratifs. C’est la raison pour laquelle un tribunal populaire doit être créé, dont seront exclus obligatoirement, tous les adeptes, de prêt ou de loin, à la Franc-maçonnerie, de quelle loge qu’ils soient et surtout les hauts fonctionnaires qui ont tous, sans exception, failli à leur devoir constitutionnel. Pourtant, les citoyens doivent être considérés et obligatoirement insérés dans la manière dont doit être gérée le monde. Qui peut se prévaloir d’être supérieur aux autres ? Bien entendu il existe des génies, des intelligences, supposées supérieures à d’autres, mais en aucun cas elles ne peuvent se superposées à la tolérance, à l’égalité de tous, aux citoyens souverains ou aux communs des mortels. Notre supposée intelligence ne peut nous autorisée à nous croire supérieure aux animaux qui partagent notre espace vital. Nous sommes surtout et avant-tout, aussi, une espèce animale. Loin d’être supérieure puisque sans les autres nous n’existerions pas ! Restons juste à notre place et utilisons notre savoir simplement pour que perdure notre espace, notre espèce, le monde animal, le monde végétal et le monde aquatique… Notre monde tout simplement ! Notre espace de vie ne peut s’arrêter à une simple couleur de peau, à un simple continent, à du pétrole, à du gaz, à de l’or, à des diamants, aux bombes les plus meurtrières, aux fusils les plus rapides, aux gratte-ciel, aux fusées de l’espace ou aux meilleures technologies… Non, mais à notre planète : LA TERRE. Est-il vraiment nécessaire d’être croyant pour comprendre que sans les autres nous ne sommes rien ? Evidemment non ! Et mille fois NON ! Nous faisons partie d’un tout sans lequel nous ne pouvons survivre et tous les livres que vous pourrez lire ne vous prouverons JAMAIS le contraire et j’ai bien dit « PROUVERONS » ! Quoi que nous fassions, la nature reprendra toujours ses droits les plus légitimes et vous, les scientifiques, aussi doués que vous soyez, acceptez de ne pas être plus fort que cette NATURE que nous ne comprenons pas toujours ! Les mathématiques, la logique et la NATURE n’ont jamais fait bon ménage ! Tenez-vous le pour dit ! C’est tellement simple de fabriquer et produire tout ce qui peut nuire à l’être humain ou aux animaux, mais pire encore, aux végétaux… Ce qu’il y a de plus extraordinaire encore c’est de voir des énarques pondre des lois contre l’abus d’alcool par exemple, alors qu’ils le vendent abondamment et en fond de la publicité pour que les citoyens lambda le boivent, et je ne parle pas du tabac ou des officines légales sont créées pour que des foules entières s’en intoxiquent ! Les lobbys fabriquent également des automobiles, mais ces dernières ne peuvent fonctionner que si vous achetez du pétrole ou du gaz pour qu’elles avancent et enfin le seul endroit où vous êtes autorisés à les parquer, sont, bien entendu, payants. Comme si lorsque nous achetons une baguette de pain, nous devions payer, en plus, pour la déguster, la digérer mais aussi la « chier ». On peut, légitimement, se demander si nous n’allons pas en arriver à cette extrémité. Que dire des drogues douces ou fortes ou seuls les revendeurs sont emprisonnés mais JAMAIS les fabricants ? Nos énarques, par leurs éloquents discours veulent se faire la parole d’évangile mais sont loin d’être des saints. En effet, nous, citoyens, devons avoir un casier vierge pour entrer dans un poste de fonctionnaire, mais comment se fait-il que nos élus puissent être proposés à une quelconque candidature, alors que leurs casiers sont loin d’être vierges ? Pire encore, les peines prononcées à leur encontre, même pour de la trahison et pour abus de bien sociaux, sont minorées par le sursis et rarement par des peines fermes. Pourtant, ils devraient être exemplaires, nos élus, et encore plus pénalisés ! Je me trompe ? Quand on a décidé de parler de tout, doit-on se taire lorsque l’on parle des produits, soi-disant, illicite ? Non, bien sûr que NON ! Qu’est-ce que la MAFIA alors ? Rien de plus qu’un LOBBY qui refuse de se déclarer et de payer des charges salariales aux états. Ainsi il peut virer, tuer, faire disparaître ou taire qui bon lui semble, puisque, légalement, il ne peut être traduit devant les tribunaux. Ainsi les salaires octroyés aux « dealers » sont forcément plus attrayants que ceux de l’honnête commerçant ou de l’artisan de bonne foi ! Est-il surprenant alors de constater que les enfants de nos élus sont souvent confrontés à la ventes de produits stupéfiants et de ne jamais être ennuyés par les « forces de l’ordre » ou la justice qui n’est vraisemblablement pas la même pour les citoyens de ce pays… Comme il n’a jamais été dans les intentions de l’auteur de cet ouvrage de vous mentir et de vous cacher ses ressentis il va vous les livrer tels qu’il les ressent aujourd’hui. Il analyse toutes les publications, toutes les publicités, tous les reportages qu’il a la chance de suivre,  tous les partages qui sont faits sur les pages du net et il est effaré de constater que les mensonges de nos merdias sont hautement relayé sur les mouvements sociaux. Comme il vous le relatait, plus haut dans ses commentaires, jamais le parti d’extrême droite de la famille Lepen n’avait fait autant d’audience sur les merdias que ces trois dernières années. Les conséquences de cet audimat à outrance sont déplorables et inquiétantes. De nombreux mouvements prétendus « dissidents » voir le jour et leurs intentions sont clairvoyantes des catastrophes à venir sur les populations de ce pays. La manipulation de ces pseudos « dissidences » n’a pour seule fin que d’assouvir les espoirs des oligarques de nous voir disparaître, de nous voir nous entre-tuer, de nous voir détruire les biens d’autrui plutôt que de nous en prendre à ceux qui nous asservissent réellement ! Ces inquiétudes sont justifiées par les publications surprenantes de fausses arrestations et de faux jugements qui ne cessent de nous parvenir en masse sur les réseaux sociaux. Nous devons rester vigilants et ne pas nous laisser entraîner dans des combats qui ne sont pas les nôtres… Nos ennemis sont la finance, les oligarques, les énarques, les banksters, les lobbys, les Francs-maçons mais surement pas les citoyens fuyants les guerres et les bombes qui sont lâchées sur leurs territoires respectifs dont nous violons les droits et les ressources ! Si vous ouvrez juste un peu les yeux, vous ne pouvez ignorer ces tentatives de manipulation visible à des milliards de kilomètres… Révoltez-vous oui, mais contre vos vrais ennemis, par contre votre amis, pas contre vos enfants, pas contre la planète, pas contre tous ces gens qui souhaitent vivre simplement, sans guerre, sans bombe, sans haine et avoir ce que vous avez, vous. Pourquoi ne pourraient-ils pas l’avoir eux-aussi ? Nous ne vous le répéterons jamais assez. Ne faut-il pas se poser les bonnes questions ? Comment le monde a-t-il pu se laisser berner, durant tous ces siècles, par quelques novices humains assoiffés de pouvoir et de monnaie ? Saurons-nous un jour si le peuple a pris conscience de son propre pouvoir ? La peur, la crainte et la lâcheté fait partie de son éducation, alors il n’a pas la sagesse d’esprit de se révolter de se dire qu’il est berné, d’imaginer qu’on se sert de lui : NON ! Il ne peut y croire à aucun moment. Si en plus l’école, l’éducation nationale et ce que l’on croit être le savoir s’en mêle, comment se sortir de tous ces mensonges hypnotisés depuis notre tendre enfance ? Alors quand les merdias et les politiques continuent de colporter les mêmes mensonges, ne sommes-nous pas sensé y croire et les inculquer à notre propre descendances ? Enfin c’est ce qu’ils aimeraient, mais l’auteur de cet ouvrage gratuit ne fait pas partie de ces gens influençable, ce qui lui vaut d’être, depuis des décennies le paria de cette société consommatrice qui n’hésitera pas à le faire taire dès qu’il deviendra trop dangereux, s’il le devient un jour… Il est tout de même effarent de voir les populations s’éloigner d’eux même et faire la volonté de leurs dictateurs. Autrefois, les familles se parlaient, s’entraidaient, s’amusaient, dinaient et prenaient l’apéro ensembles. Qu’en est-il aujourd’hui ? Toutes ont joués le jeu des merdias et des politiques qui les ont finalement divisées. Une vérité que nous n’avons pas inventée et que nous avons trouvée sur les réseaux sociaux et on ne peut plus vérifiable et véridique aujourd’hui en 2016 : « … Un mensonge, même s’il est répété dix fois, reste un mensonge, mais s’il est colporté par les masses des millions de fois, alors il devient une réalité !… » Malheureusement, plus personne ne sait ce que veut dire mourir pour des valeurs, puisque ces mêmes valeurs auraient tendances à disparaître Plus personne n’est en mesure de regarder comment se comporte la nature, comment réagissent les espèces animales, comment se comportent les végétaux sur la terre comme dans le monde aquatique. Plus personne ne se souvient de ce que veut dire, au sens propre du terme, le mot : SOLIDARITÉ! Les parents ne protègent plus leurs propres enfants, les laissant errer le soir, fatigués de leur journée de travail ou pas. Les « grands-frères » ne jouent plus leur rôle de « sage ». Les grands-parents qui sont tout simplement ignorés de leurs propres enfants, ne donnent plus des conseils avisés à leurs descendances et ne prennent plus le temps de les garder de temps à autre. Qu’arrivent-ils à ce monde d’indifférences totales et intéressées ? Qu’est-il arrivée à la France qui était, jadis, un pays d’accueil, de sociabilité, d’égalité, de fraternité et de bon vivre ensemble ? Comment-est-il possible, si ce n’est par de la manipulation, qu’un peuple envahi par l’Allemagne à cette époque de 1939, puisse envoyer, ses militaires, bombarder d’autre pays pour leur voler leur richesse intérieur ? Encore une fois, que faut-il penser de tous ces mouvements « dissidents » qui semblent vouloir quasiment tous exactement la même chose : Changer de système qui incontestablement est corrompu par la finance. Pourquoi ne peuvent-ils ou ne veulent-ils pas se réunir et ne pas avoir de « chef » à leur tête sachant que de toute évidence, un « chef » imposera toujours ses directives, prendra la décision finale, et sera susceptible de se faire, une fois encore, acheter par ses ennemis de la finance et du capitalisme à outrance. Un excellent professeur en économie, Etienne Chouard, l’explique parfaitement bien et propose des ateliers constituants, dans toute la France, afin de préparer les simples citoyens lambda à écrire eux même la constitution Française, qui est la seule institution pouvant protéger le peuple de tous les abus de ceux qui seraient censés les représenter. En effet, la constitution doit être le gage du respect des valeurs de chaque être vivant, de l’égalité des lois pour tous, et de la considération de la souveraineté du peuple. Tous les représentants du peuple doivent craindre la constitution et pouvoir être jugé par ses pères. Il existe d’excellent programme proposé tant par l’UPR que le conseil national de transition, mais pourquoi François Asselineau pour l’UPR ou Éric Fiorile pour le CNTF, veulent-ils en être impérativement à la tête ? Que se cache-t-il derrière cette volonté de pouvoir absolu ? Pourquoi ces deux personnages refusent-ils de laisser le peuple s’autogérer lui-même ? Ont-ils besoin de reconnaissance ? S’agit-il là encore de manipulation ? Est-ce un souci d’égo démesuré ? Sont-ils financés par des groupuscules discrets et volontairement cachés ? Toutes ces interrogations sont nécessaires puisque leur propre comportement va à l’encontre de la souveraineté et de leur proposition de laisser le peuple diriger son pays lui-même ! Il n’est pas question de critiquer l’intégralité de leur programme, mais juste de mettre le doigt sur leurs incohérences. Si le peuple ne souhaite plus être un mouton, ne doit-il pas exiger de ses leaders la transparence totale et le pouvoir entier et sans conteste possible à lui-même sans en référé à un individu en particulier… Bien entendu qu’il faut des compétences dans divers domaines, mais ces compétences doivent être accompagnées, à responsabilité égale, avec de simple citoyens apprentis. Ces 70 années d’expérience républicaine ne nous ont-elles pas appris de nos erreurs sur nos votes à « laisser faire les autres » ? N’est-il pas du devoir de tout être humain de chercher à comprendre avant de se lancer aveuglement vers une quête difficile ? De l’audace, oui, mais avec un minimum d’idée et de connaissance du terrain… Si tous les personnages volontaires à ce changement de système acceptent d’être sur le même pied d’égalité que n’importe quel autre individu, sans en prendre, ni la tête, ni le pouvoir, alors le taux de réussite approchera les 90 % car il restera toujours 10 % de personnes qui tenteront, coûte que coûte, de faire capoter cette solution, d’où l’intérêt primordial de ne pas avoir de « chef », mais une ribambelle d’opposants à l’échec de ce changement indispensable ! Personne ne peut ni n’a le droit de se sentir supérieur à un autre lorsqu’il prône l’égalité pour tous. Notre pays est submergé de mensonges, qu’ils viennent des politiques, des merdias ou des extrémistes, tout va bon train et tout est divulgué, tant sur les radios, les journaux, les télévisions que sur les réseaux sociaux ! Comment ne pourrions-nous pas être ému et fier de voir notre pays glorifié par son métissage mais hélas bafoué de ces valeurs ancestrales ? Qui pourrait se reconnaître derrière ces barrières de la couleur de peau, d’une ethnie, d’une croyance ou d’un scepticisme ? Comment ces ultra-riches, adepte de la pédophilie, pro de l’inceste, partisan du mariage entre cousins et cousines interfamilial, peuvent-ils se croire légitime de nous inculquer leurs façons de vivre vomitives ? La France, de par sa tolérance, son partage, sa laïcité a toujours été maquisarde du partage de ses coutumes, du mélange des ethnies, du croisement des populations sociales, du métissage, et de l’accueil des étrangers sur son territoire. Faudrait-il revenir sur ces valeurs antiques et dénigrer nos ancêtres ? Alors que la France n’a jamais été aussi riche, financièrement, pourquoi les politiques tentent-ils de faire croire aux citoyens que ce pays est en crise ? Comment arrivent-ils à berner le peuple par les interventions nombreuses et incessantes des extrémistes s’arguant de proclamations racistes  et ethniques ? Peut-on être choqué de voir et d’entendre, des égocentriques, tel que Alain Soral, prétendre, sur sa vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=N-BFALGPgT0 , que les citoyens sont des cons, que ces même citoyens n’ont pas à s’exprimer s’ils ne connaissent leur sujet et qu’il « serait » le seul à avoir la science infuse ? Sous le prétexte d’avoir quelques connaissances, faudrait-il interdire alors, aux autres, d’apprendre, de poser des questions, voir même de s’affirmer ? Est-ce cela, l’amour des autres, la tolérance, le partage et l’égalité ? C’est évident qu’il n’est pas aisé de se faire ses propres analyses devant autant de mensonges et de pouvoir ainsi avoir son opinion non dictée par d’autres. Justement, d’où la nécessité absolue de toujours se poser des questions, se remettre, aussi régulièrement que possible, en cause. Chercher et chercher encore… L’auteur de ce livre politique n’a pas, lui-même, la science infuse, il ne sait pas si ce qu’il propose est la meilleur solution, mais il estime n’avoir pas encore trouvé mieux. Bien sûr qu’il cherche encore mais il est certain que de donner la chance aux peuples d’exister dans leur pays reste la plus belle expérience d’égalité jamais acquise jusqu’à ce jour. Supposons que la France soit le seul pays à appliquer cette solution et que cela fonctionne, ne serait-ce pas là, encore une fois, un bel exemple à montrer aux autres nations pour qu’elles se prennent en main elles aussi ? La France ne fut-elle elle pas déjà et à de nombreuses reprises, un exemple par le passé ? Il y a fort à parier que la politique totalitaire, anti-démocratique et dictatoriale menée depuis 2007 par Sarkozy et en 2016 par le gouvernement Valls, tentant à prouver que les oligarques craignent le peuple et sa prise de conscience, qu’avec le fruit de notre travail qui les enrichis jour après jour, qu’ils pourraient tout faire pour amoindrir nos connaissances et nous appauvrir intellectuellement. C’est la raison pour laquelle les divisions sont nécessaires et à tous les niveaux. Il est de leur devoir de nous empêcher de nous unir, de nous entendre et d’anéantir cette coalition populaire. Peut-être est-ce la raison pour laquelle ils accélèrent la mise en place de leur « Nouvel Ordre Mondial » et toutes les directives de leurs lobbys ? Sinon pourquoi voudraient-ils modifier les textes de la constitution censée protéger les citoyens de ce pays ? Veulent-ils nous rendre amnésique ? Vont-ils nous envoyer le « virus » Alzheimer avec des puces, des faux médicaments ou directement dans le ciel ? Faut-il être fou ou totalement mytho pour oser se poser ces questions ? N’est-il pas grand temps de les stopper dans leurs folies meurtrières et leur avidité ? C’est incontestable, notre vie toute entière est vouée à notre travail. Nous transmettons cette obligation à nos descendants, parce que nous ne pouvons accepter être la déchéance de la société. Tous ceux qui sont, malgré eux, exclu du monde du travail deviennent des parias, des délinquants ou des assistés. Je le répète, bien malgré eux. Quels choix ont-ils réellement ? Ils doivent vivre ou survivre et nourrir, eux aussi, leurs espoirs. Avons-nous le droit de les juger et de les condamner ? Ce serait plus simple que d’admettre qu’ils ne sont pas les responsables de leur situation. Par contraire, nous avons le droit de juger les vrais responsables de la misère des quelques citoyens de ce monde. Nous sommes, devrais-je le rappeler dix mille fois encore, les employeurs de ceux qui dirigent dictatorialement ce monde sans pitié ni morale. C’est avec le fruit de notre labeur qu’ils s’enrichissent ce qui les rend incontestablement nos débiteurs et nos employés. Sans réaction aucune de notre part nous resterons leurs esclaves consentants. Il ne servira à rien alors de manifester, de boycotter, de faire des pétitions tant que nous n’aurons pas le courage de changer les fonctionnalités de notre système de gouvernance. Si nous savons que la justice est corrompue et habitée de part et d’autre par la Franc-Maçonnerie, que les partis politiques ne sont que des marionnettes au service des oligarques, que les élus sont les prisonniers de leur carrière, que les lobbys et les partisans du clan Bilderberg dirigent le monde, que les militaires obéissent aux politiques et aux Francs-Maçons, que les policiers sont les outils des municipaux, que les fonctionnaires restent ancrer à leur promotion et aux ordres de leur chef hiérarchique, que les avocats et les médecins privilégient leur santé financière et qu’ils sont également protégés par la Franc-Maçonnerie, que nous reste-t-il comme choix si ce n’est d’avoir le courage de renverser ce système qui nous avili ? Avons-nous une autre possibilité ? Oui peut-être celle de continuer de laisser faire et de fermer les yeux sur notre lâcheté qui date de plus de 200 années pour les plus éveillés et de 70 ans pour les moins avertis. Ce n’est pas aisé d’écrire avec des mots simples et de se faire comprendre, mais ce n’est pas complotiste de ne vous dire que la vérité avérée et prouvée par des faits incontestables. Depuis des années les lanceurs d’alertes vous prédisent ce qui se passe à grande vitesse actuellement et pourtant les peuples, de la planète entière, semblent se complaire dans cette misérable vie de dictature et d’oppression. Combien d’artistes engagés avec leurs talents d’écriture, de parole, de mime, de chant, de musique, de comédie, de blague, de dessin et de cinéaste vous ont-ils envoyé des messages ? VOUS êtes votre propre solution et vous êtes la force de ce monde. Ne laissez jamais personne vous dire le contraire ! Vous devez prendre confiance en vous, apprendre aussi à gérer votre pays comme vous gérer votre famille. Vous devez, lorsque vous avez des lacunes accepter l’aide de votre entourage éveillé sans le craindre et le considérer comme un complotiste abruti. Vous devez apprendre à parler à vos voisins et échanger vos connaissances. Vous devez surtout apprendre à penser par vous-même sans vous laisser influencer par qui que ce soit, même pas par cet ouvrage. Soyez libre d’agir et de penser ! Les solutions ne manquent pas et elles sont à votre disposition, mais pour se faire, vous devez indispensablement communiquer et partager vos connaissances…

Sommes-nous paranos ou complotistes ?

Comment ne pas devenir « parano » dès lors que vous analysez toutes les informations qui passent sous vos yeux et que vous tentez de vous poser les bonnes questions ? Comment ne pas passer pour un « complotiste » si vous dénigrez, preuve à l’appui, les connivences mensongères des politiques transcrites par les merdias de masse ? Quoi que vous puissiez en penser, il est tristement compliqué de relater ces histoires mélodramatiques orchestrées par des oligarques qui n’ont qu’un seul but : Manipuler les masses pour mieux les avoir à leurs bottes ! La population, dont nous faisons tous partie, s’est laissée porter par les journaux, la radio il y a quelques décennies puis par les télévisions et faisait confiance à tous ces médias « officiels », alors il est difficile d’admettre, pour certains d’entre nous, que nous avons été bernés durant de nombreuses années, par les politiques, par les syndicats mais surtout grâce à la lâcheté des journalistes qui n’ont pas fait le travail de vérité qui leur incombait. Le travail de recherche n’est pas simple, car il faut en permanence se demander : Quelle est la motivation de cette « information » ? Pourquoi, cette loi, doit-elle être acceptée par le peuple ? Comment interpréter cette décision de justice ? Cette manifestation va-t-elle servir aux intérêts de la population ou juste à quelques individus en particulier ? Les temps de paroles et d’interventions télévisuels sont-ils équitables pour tous les partis politiques représentatifs ou non ? Le vote sert-il au peuple ou n’est-il utile qu’à ceux qu’ils l’ont inventé pour mieux nous asservir ? La justice est-elle la même pour tous ? Si non, pour quelles raisons ? Pourquoi les fonctionnaires, qui ont la garantie de l’emploi, ont-ils des avantages financiers et matériels que les ouvriers ou employés du privé n’ont pas ? Nous avons toutes les réponses à toutes ces questions, mais sommes suffisamment courageux et audacieux pour crier notre colère et reprendre enfin notre courage à deux mains (voire même aujourd’hui) pour refondre nos lois, notre justice, notre constitution et notre mode de vie ? Ouvrons les yeux et levons la tête ! Personne ne peut ignorer les épandages massifs dans notre ciel et les températures décalées et anormales provoquées par la volonté de ces oligarques pour nous faire consommer encore plus de fuel, de bois ou d’électricité utile à leur économie capitaliste meurtrière. Les pubs mensongères qui se servent principalement de nos enfants pour toujours acheter plus et le dernier cri. Les appareils ménager qui ne dure plus que deux à cinq ans maximum. Les matériaux informatiques qui deviennent obsolètes au bout de deux ans. Les émissions d’enquêtes sur les banlieues visant à nous faire croire que la délinquance se produit principalement dans les cités et prioritairement du fait des musulmans pour faire le bonheur des extrémistes politiques. La justice qui ne punie pas les même actes selon qui est la victime et qui en est l’auteur. (Exemples : Si un policier est reconnu coupable de meurtre, il n’aura jamais la même peine que si c’est un simple citoyen lambda. Si vous êtes reconnu coupable de vol dans une banque ou sur un transport de fond, votre peine sera plus lourde que si vous vous attaquez avec violence auprès d’une vieille dame et lui volez ses économies.) Pourquoi le fait de dévaliser des banksters est-il plus répréhensible que de traumatiser une vieille dame sans défense ? Un viol est-il moins pénalisant qu’un vol d’argent ? Comment se fait-il que les pédophiles soient protégés par l’état et la justice ? Dites-moi droit dans les yeux que vous n’avez pas les réponses à ces questions, dites-moi en face que toutes ces questions ne sont pas justifiées, dites-moi, enfin, que ce monde, qui tourne à l’envers, vous convient parfaitement et que vous acceptez de le laisser ainsi pour l’avenir de vos enfants ou petits-enfants. Nous croyez-vous réellement incapable de redresser la barre ? Si c’est le cas, alors je vous le demande, que penserais vos aïeux s’ils vous voyaient être aussi lâche et irresponsable ?

Conclusions et solutions :

Il est nécessaire de vous expliquer où se trouvent les problèmes et quels sont les mensonges de notre société et du système mondial. Notre pays n’est qu’une copie conforme de ce que les capitalistes, les Francs-Maçons et les oligarques ont mis en place sur la terre entière. Vous avez compris ce qu’était la manipulation par tous les merdias et les agissements politiques, maintenant vous devez aussi admettre que l’argent, la monétisation et le troc, sont des outils pour maintenir ce monde lié au POUVOIR. C’est parce que je côtoie chaque jour qui passe de nouvelles personnes que j’ai pu avancer dans cette conclusion. Je suis fier d’avoir accepté de ne pas tous savoir et de vouloir apprendre et comprendre comment le système fonctionnait. Bien sûr, j’ai commis quelques erreurs que je reconnais mais j’ai continué d’avancer et le résultat de mes analyses vaut tous les livres d’histoire qu’ils tentent de nous faire avaler de force.  Je suis heureux d’entendre, chaque jours, des gens prêts à défendre les intérêts et l’avenir de leurs progénitures. On compare souvent les peuples aux moutons ou à l’autruche, mais il est aussi utile de rappeler que chez les moutons il n’y a pas que des agneaux, mais également des Béliers qui sont courageux et qui peuvent foncer, tête baissé, sur qui se mettrait en travers de son chemin et que l’Autruche sait se battre farouchement quand elle relève sa tête du sable… Tout cela les oligarques le savent et c’est la raison pour laquelle ils sont devenus propriétaires de tous les merdias du monde. Nous n’avons aucun autre choix que de bloquer l’économie et tous ces GRANDS lobbys de la grande distribution à outrance. Comment peut-on, encore de nos jours accepter que l’abondance appartienne à ces oligarques alors qu’elle peut être distribuée et fabriquée gratuitement. Bien entendu, il faut être pacifique, le plus possible, mais avoir conscience, qu’en face, ils ne le seront pas car ils ont trop à perdre, et que nous devrons aussi nous défendre de leurs violences. Ne vous voilez pas la face et ne suivez pas, bêtement, ceux qui prétendent le contraire. Nous avons la science, les connaissances, la matérialisation et le pouvoir de changer le monde et le système, mais bien entendu, ces quelques milliers de personnes qui dirigent le monde sans partage, ne souhaitent pas perdre leurs privilèges, leurs pouvoirs et leurs maîtrises de la manipulation collective. Vous rendez-vous compte que sans argent dans le monde, il n’y aurait plus de guerre, plus de voleur (puisque plus rien à vendre), plus de maître et un retour fondamentale sur le bien vivre ensemble dans un monde meilleur et plus juste. Ce n’est pas simple à mettre en place, mais c’est juste possible ! Une bonne dose de volonté, la fin des égos surdimensionnés, la partage de toute les connaissances, l’acceptation de l’autre dans toutes ses différences, la découverte d’autre culture. La fin de la misère dans le monde. Cela ne mérite-t-il pas d’être fait ? Pour obtenir ces solutions existantes et devant nous, nous devons nous battre, en les touchants (les oligarques) ou Bilderberg, au porte monnaie, donc sur l’économie ! Toutes les manifestations n’y changeront rien si nous ne bloquons rien ! Nous devons reprendre ce qu’ils ont volé à la planète et dont ils se sont fait les propriétaires depuis tout temps. L’esclavagisme moderne doit cessé et nous ne devons plus accepter qu’ils se jouent de notre intelligence ! Je suis très attristé du comportement laxiste de mes compatriotes qui ne semblent pas s’apercevoir de leur utilisation et de cette manipulation collective. Des réactions et des actions sont nécessaires, mais il ne se passe rien. La peur se lit sur les visages et internet diminue leur courage s’il n’encourage pas leur faiblesse… Bien malgré moi, je m’éloigne petit à petit des réseaux sociaux pourtant bien utile mais si mal utilisés. En tout cas surement pas pour rassembler mais comme avec les merdias, pour diviser. Je cherche encore, non pas pour éveiller les consciences, mais pour que les citoyens s’unissent et pour le moment je ne trouve pas le moyen de leur faire comprendre leur réel pouvoir. Ils sont trop perchés dans l’illusion, dans l’inconcrêt, dans le surnaturel et en oubli même ce qu’ils ont devant les yeux et au dessus de leur tête… J’écris beaucoup tout comme je lis leurs balivernes à longueur de journée, mais je ne trouve plus les mots pour les alerter. Je suis vraiment abasourdi de leur inconscience. Je ne sais pas si un jour ces écris serviront à quelques choses, je me sens obliger de le faire pour les quelques uns qui comprennent que notre monde va très mal. Je ne suis pas là pour faire pleurer dans les chaumières, mais je ne suis pas là, non plus, pour faire comme si tout allait bien autour de moi ! La seule question qu’il faut se poser prioritairement, c’est : Pourquoi n’arrivons-nous pas à nous RASSEMBLER et nous mettre D’ACCORD ?

Que me reste-t-il à faire sur ce « résumé » bien complet ?

Juste à vous dire ce que je ressens moi l’auteur de ces écrits. Je ne souhaite pas la gloire mais seulement l’éveil des consciences. Le réveil des paternels. Le courage de la main levée. L’anéantissement définitif de l’injustice dissimulée et manipulée. La fin de tous les pouvoirs !

Quand on a compris comment fonctionnait le monde, de quel droit devons-nous choisir de quel coté des manipulateurs ou manipulés aurions-nous notre place ?

De quel droit la scolarité nous met-elle en concurrence ? Pourquoi devons-nous être notés sur nos performances ou sur nos défaillances ?

Comment se fait-il que nos religions opposent l’égalité à la différence, le blanc du noir, le sombre à la lumière ?

En dehors du « statut » et des origines « sédentaires » qui peut-il encore vous faire croire que vous êtes différent de votre voisin ?

Nous ne naissons plus égaux, mais nous ne sommes pas différents ! Seul notre « éducation » et le milieu dans lequel nous seront « élevés » fera la différence…

De quel droit avons le pouvoir d’anéantir des populations entières pour leurs voler leurs richesses culturelles et financières telles que l’or, les diamants, le pétrole, le gaz, les terres riches, l’argent, l’uranium, le charbon ou tout autre matière non abondante ?

Bien sûr il vous faudrait lire, mais tout autant que le courage qui vous manque, la patience d’apprendre ce que l’expérience acquière n’est pas du ressort des accrocs du téléphone et de l’information trafiquée de la merdiatisation….

Qui a pu vous faire croire que vous étiez le propriétaire de quoi que ce soi? L’êtes-vous de votre propre vie ? NON, définitivement NON ! Mais vous êtes complètement responsable de ce que vous laisserez comme héritage de vie à vos progénitures… N’est-il pas temps alors de vous relever et de réagir correctement ?

Oui je vous le demande et ce seront mes derniers mots sur cet ouvrage !

Bruno Le Floch

  Faites un don de 5€ ou Faites un don de 10€ ou Faites un don de 20€ ou Faites un don de 50€ ou Faites un don de 100€

Bruno Le Floch

17 Réponses à “Ré-évolution ou génocide planétaire ?”

  1. Bonjour
    Suite a votre article très intéressant
    J’aimerais avoir si possible votre adresse
    De profil Facebook
    Je vous remercie de votre réponse
    Très amicalement
    Lorenzo

  2. bravo pour ce magnifiquement escomptable dû passé un temps fou;
    pour cela devons FIN Devoir civiquement nous regrouper et s’Entraider tout autrement socio-professionnellement, ainsi, de l’intérieur de NOS
    contrées, tenterions réacquérir plus grand nombres possibles ce que NOS patrimoines que milieu de la paysannerie

  3. I got what you intend, thankyou for putting up.Woh I am glad to find this website through google. It is a very hard undertaking to seek to please everybody. by Publilius Syrus. gdfcbfdkdddg
    (J’ai obtenu ce que vous destinez, le remerciement au levage. Woh je suis heureux de trouver ce site Web par Google. C’est un engagement(une entreprise) très dur pour chercher à plaire à tout le monde. Par Publilius Syrus. gdfcbfdkdddg)

  4. Hey esto es un gran poste. Puedo utilizar una porcin en ella en mi sitio? Por supuesto ligara a su sitio as que la gente podra leer el artculo completo si ella quiso a. Agradece cualquier manera. gkaaedeceeceaefe
    (Hey c’est un grand poste. Puis-je utiliser une portion dans mes publication ? Il(elle) liarit naturellement à son endroit et que les gens pourront lire l’article complet si il (elle) le voulait. Il(elle) remercie n’importe quelle manière. gkaaedeceeceaefe)

  5. DES GENS, UTILISANT DES ARMES SILENCIEUSES, INSTALLEES AU COEUR MEME DE NOS VILLES AVEC LA COMPLICITE DES BTP, CEUX QUI MASSACRENT NOTRE MONDE ET NOS FONDS MARINS, EN PLUS DE MASSACRER NOS OISEAUX, NOS ARBRES, NOS TERRES FERTILES, des gens, disais je, tenant tous nos hommes et femmes « politiques » par le fric, SE PERMETTENT AUJOURD’HUI UN GENOCIDE PLANETAIRE AFIN DE FONDER , APRES LE MEURTRE MASSIF DE TOUT CE QUI VIT SUR TERRE, LA PETITE ET MINABLE RACE SUPERIEURE, CELLE QUE L’ON VOMIT AU QUOTIDIEN TELLEMENT SA STUPIDITE EST IMMENSE et ses représentants si laids qu’on a envie de leur foutre un peu de béton dans le cul et dans la bouche pour les statufier en sel afin que cette race inférieure se disloque ET QUE LEURS MAITRES, LES QUATORZE SINGES SE DEVORENT ENTRE EUX COMME CELA EST ECRIT !

    A LA VIOLENCE DE CES MILLIARDAIRES QUI ONT POLLUE ET MASSACRE NOTRE PLANETE TERRE, ET ILS SONT LES COUPABLES, il faudra rétorquer par l’intelligence et la vérité, et si cela ne suffit pas IL FAUDRA LES ELIMINER CAR ILS CONSTITUENT DESORMAIS UN CANCER , UN MAL QU’IL FAUT NETTOYER AU KARCHER !

    LA VERITABLE ARMEE FRANCAISE DOIT DEFENDRE SA NATION ET NE PLUS PARTICIPER A AIDER L’ENTITE NAZIE CAR SINON ELLE SE DESHONORERAIT A JAMAIS;

    les biologistes , les merdeux qui jouent avec le génome animal, végétal, et à présent humain (voir manipulation du génome humain, enfants génétiquement modifiés notamment aux Etats unis, en Angleterre (voir bébé appelé « Abrahim » au pluriel, pour ceux qui connaissent l’hébreu), en Chine, ces biologistes sont en train de commettre une erreur fatale et irréversible.

    IL FAUT LES ARRETER A TOUT PRIX PARTOUT OU ILS ONT INSTALLE LEURS LABORATOIRES DE TORTURE DE LA VIE.

    HAARP , AVEC SA LEGION DE LAMPADAIRES INSTALLES PAR MILLIONS EN FRANCE (oui, regardez bien la luminosité de ces lampadaires aveuglants installés partout dans nos villes au milieu du BETON DE LA MORT, en lieu et place de nos arbres), avec sa légion d’antennes géantes installées partout (sauf dans leurs quartiers et villages qu’ils ont colonisé) doivent être démantelés et coupés de leurs sources électriques : AUX RESISTANTS : SI VOUS ETES ENTRAINES ET QUE VOUS VOULEZ QUE VOS ENFANTS SURVIVENT DEMANTELEZ ! IL FAUT LEUR COUPER LA SOURCE A TOUT PRIX AVANT QUE TOUS NOS ANIMAUX SOIENT MORTS !

    REAGISSEZ HOMMES ET FEMMES QUI ETES ENCORE ASSEZ JEUNES ET COSTAUDS !

    RAPPELEZ VOUS DU REGARD DE LA GORGONE : IL A SUFFIT D’UN MIROIR POUR LA FLINGUER !

    COUPONS LES TENTACULES DE LA MAFIA MONDIALE EN SABOTANT LEURS MACHINES DE DESTRUCTION MASSIVE ET EN LEUR FAISANT PEUR COMME ILS TENTENT DE NOUS FAIRE PEUR !

    C’EST LEUR TOUR D’AVOIR LA TROUILLE !

    COUPABLES : TOUS LES URBANISTES – LES BTP – LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES – MINISTERES DE L’URBANISME, DE L »EDUCATION NATIONALE ET DE LA PSEUDO SANTE (voir les ARS SOUS LES ORDRES DE L’OMS ;;;;;;;;

    architectes et tous ceux qui collaborent à l’installation d’armes radiatives et micro ondes, armes émettant des ondes mortelles pour toute vie ……………………..

    REFLECHISSEZ ILS SONT EN TRAIN DE MASSACRER LA PLANETE TERRE ET TOUTE SA CREATION !!!!!!! ILS SONT FOUS A LIER et DOIVENT ETRE ENFERMES A JAMAIS (voir hécatombes massives d’animaux, Y COMPRIS EN FRANCE).

  6. Wow that was unusual. I just wrote an extremely long comment but after I clicked submit my comment didn’t show up.
    Grrrr… well I’m not writing all that over again. Anyhow,
    just wanted to say great blog! http://ow.ly/qTqn309WHJh

  7. Tout d abord bravo pour tes recherches Que De temps passé et d énergie dépensée … JE connaissais La majeur partie de Ce Que Tu écris Ici . J ai croisé Dans Ma vie des trois points . Des politiques et autres Et j ai une famille Qui vit un peu partout en Europe Moyen Orient États Unis … Donc plus facile pour avoir des réponses aux questions posées … Rien n est Nouveau Tout Cela existe depuis des lustres mais par contre Ce Qui est Nouveau est Le Fait De voir entendre Et Lire des personnes Comme Toi Qui posent ce genre de questions … Depuis quelques années déjà … Selon Que vous serez puissant ou miserable etc etc … j ai Bien peur Que Le peuple. Ne se réveille pas .. ou alors en désordre .. pensons à 1789 et suivant … Ce n est pas non plus La solution … JE n ai pas de solution miracle .. en dehors des SI ON etc … qui ne mène à Rien qu à d autres questions nous sommes nombreux et en
    Même temps Si peu … Le Monde change très vite Si Le rideau de La peur obstruant les consciences , disparaissait … Le nouvel ordre mondial serait englouti … JE suis pacifiste et tournée vers la lumière Mais Si JE peux être utile Dis Le Moi
    Merci pour cet exposé j ai des Amis à Qui JE vais l envoyer

    • Ton témoignage me satisfait et m’encourage. Oui tu as raison, il ne s’agit pas de faire la guerre mais juste de bloquer ces capitalistes à outrance. C’est si simple, mais c’est simplement qu’il faut un peu de courage et c’est, incontestablement, ce qui manque au peuple soumis… Merci pour ton aide, elle sera précieuse, quoique tu fasses…

  8. Tu as Mon mail au cas où.
    Bonne soirée Et Merci

  9. Avez-vous l’intention d’acquérir de la richesse et de la renommée? Êtes-vous un artiste, un homme d’affaires, souhaitez gagner des élections, une loterie, faites des miracles, gagnez des contrats, vos problèmes sont terminés! Joignez-vous aux grands illuminati aujourd’hui et tous vos désirs cardiaques seront accordés. Contactez-nous aujourd’hui pour plus d’informations

    par courrier électronique: powellscottilluminati666@gmail.com
    WHATSAPP AT; +2348032496611
    C’est votre chance de devenir ce que vous voulez devenir dans Life.

    • A la première question ma réponse est NON. C’est clairement expliqué sur le groupe DLCM (Debout Les Citoyens du Monde). Je ne suis ni un artiste ni un homme d’affaire, mais juste un salarié qui se retrouve sans emploi depuis septembre 2017 grâce à « l’injustice » de mon pays. Je n’ai pas assez de chance pour gagner à la loterie et je ne sais pas faire de miracle. Je ne souhaite pas non plus et encore moins rejoindre ceux que je combat et je n’ai aucun désirs « cardiaques »??? Comme vous venez de le faire, c’est à vous de me contacter car ne comptez pas sur moi pour le faire…


Répondre à maurice

Blog du niveau intermédiaire |
le blog de la liste "U... |
Ensemble pour Marquefave |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lejournaljournalistique
| Lesmembrollaisparlentauxmem...
| Alternative Eaunes Autrement